Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui, Suis-Je

  • : Le blog de Hadria RIVIERE
  • Le blog de Hadria RIVIERE
  • : "Une conscience aigue de Soi et de l'Autre permet d'ouvrir les portes de la liberté..." Hadria RIVIERE
  • Contact

FEMMES REBELLES...

undefinedDAHYA…DAHIYA….DIHYA…KAHENA… (.. ?-700). 
 
http://www.berberescope.com/l'histoire_des_Berberes_yahoo.htm


FATMA TAZOUGHERT DITE LA ROUGE (1544-1641)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fatma_Tazoughert


Fatma-N-Soumer.jpg

LALLA FATMA N’SOUMER (1830-1863) -DITE LA JEANNE D'ARC DU DJURDJURA
www.1novembre54.com/frame.php




FADHMA AIT MANSOUR AMROUCHE (1882-1967)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fadhma_A%C3%AFt_Mansour_Amrouche

 

Rechercher

Archives

LES TOUAREG, SONT EN DANGER!

 

LA VIE DES TOUAREG

CULTURE, HISTOIRE "des hommes bleus" :

Les origines Préhistoriques et paléoberbéres des TOUAREG là :

http://www.amazighworld.org/studies/articles/touareg_histoire.php

Et, là :

http://www.ac-nancy-metz.fr/Pres-etab/lapicque/Opinfo98/Pourcher/vie.htm


L'HISTOIRE DE LA REVOLTE TOUAREG :

 

http://latelelibre.fr/index.php/2008/02/niger-un-chef-touareg-temoigne/

 

 Là :

http://conflitsoublies.blogspot.com/2008_04_01_archive.html

 

Et, là :

 

http://www.caravaneducoeur.com/lestouareghistoi/index.html

 
MENER, La lutte, en musique ! 

 



13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 13:16

…INLASSABLEMENT L’HISTOIRE SE REPETE, SEULS CHANGENT DES NOMS DES VICTIMES, LES NOMS DES BOURREAUX..


 
MAIS, CERTAINEMENT PAS LES NOMS DES COMPLICES SILENCIEUX, AUX GENOCIDAIRES,

HIER, LES AMERICAINS, LES EUROPEENS, COMPLICES DU REGIME NAZI,

AUJOURD’HUI LES COMPLICES FOURNISSEURS D’ARMES ONT ETE REJOINTS PAR LA LIGUE DES PAYS ARABES…


CE QUI, NOUS DONNE LA CHAINE MEURTRIERE SUIVANTE :


LES USIONISTES-EUROPARABO-PRO-SIONISTES, COMPLICES ACTIF DU REGIME GENOCIDAIRE, SIONISTE

 

 ________________________________________

MASSACRE A GAZA :

COMPLICITE DES ARABES ET NOUVELLES REVELATIONS

article du 13/01/2009  
 
18 jours  après le début de l’offensive sur la bande de Gaza, de nouvelles révélations viennent assombrir encore un peu le tableau que les dirigeants arabes souhaitaient que l’on fasse d’eux : Ils sont bel et bien complices  du massacre…
 
Ainsi, selon l’agence Fars, un nombre des conseillers du président américain, notamment ceux qui sont chargés des affaires du Moyen-Orient, avaient rencontré, avant l'agression de l'armée sioniste puis  dans les premier jours des raids aériens contre les habitants de Gaza, des représentants arabes de haut rang arabes.
 
Lors de cette rencontre, ces derniers ont fait part de leur disponibilité totale pour soutenir le régime sioniste dans leur offensive sur une population ultra pauvre et presque sans défense.

 

Toujours selon ces mêmes sources, les pays arabes se sont également engagés à  ne pas jouer un rôle médiateur pour arrêter les opérations militaires de l'armée sioniste contre Gaza.

Tout porte à croire que les Arabes et les sionistes se sont mis d'accord sur le fait que les agressions se poursuivent jusqu'à l'arrivée au pouvoir d'Obama et qu'après son ascension au pouvoir, un nouveau plan serait mis en avant, plan qui imposera des conditions au Hamas.
 
Selon l'hebdomadaire arabophone, Obama attend de voir le Hamas affaibli, ce qui constituerai pour le coup une bonne occasion pour prendre de soit disant initiatives.
 
Auparavant, le site internet  "Al-Nahrein" avait révélé que l'Egypte, la Jordanie et l'Arabie Saoudite avaient demandé au régime de Tel-Aviv d'assener un coup très dur au Hamas et de changer la situation en faveur de l'Autorité autonome palestinienne.
 
Notre chaine faisait quand à elle  allusion au feu vert, donné par l'Arabie Saoudite aux sionistes à une offensive d'envergure contre Gaza. "Avant l'agression contre la bande de Gaza, deux responsables israéliens avaient rencontré des hommes politiques saoudiens. Par ailleurs, un responsable saoudien, sous couvert d'anonymat, a annoncé que Riyad avait ordonné à ses médias de lancer une vaste attaque contre la résistance palestinienne dans la bande de Gaza et de pointer du doigt la résistance, lui faisant porter le poids des souffrances des Palestiniens dans la bande de Gaza.

 

LIEN SOURCE :

 

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=70068&language=fr

 

A LIRE EGALEMENT L’ARTICLE PARU DANS NAWAAT LA :

 

http://www.nawaat.org/portail/2009/01/10/gaza-et-la-complicite-active-des-dictateurs-arabes/

 

 

SIONISME ??????

 

http://www.fondation-vision.ch/visionmedia/article.aspx?id=5584

 

LES MYTHES FONDATEURS D’ISRAËL OU LA GUERRE DE 100 ANS
Racisme et terrorisme d’état :

 

«Il faut que les Israéliens comprennent que leur tranquillité a un coût moral exorbitant, dit-il. Actuellement, ce sont les jeunes appelés qui le paient. Mais bientôt, c’est toute la société qui sera corrompue.»
Un soldat israélien qui dénonce les méthodes de l’armée.

 

Tout commença avec l’affaire Dreyfus et le fameux J’accuse de Zola, qui demandait justice pour le capitaine Dreyfus accusé injustement d’intelligence avec l’ennemi.

 

A ce procès assista un certain journaliste du nom de Théodore Herzl, le père du sionisme. Au congrès de Bâle à la fin du XIXe siècle Théodore Herzl déclare:

«J’ai créé l’Etat d’Israël»

 

LA SUITE LA :

 

http://www.lexpressiondz.com/article/8/2009-01-08/59485.html

Les soldats nazis juifs de l'armée d'Hitler

Amin al-Husseini (4 juillet 1895 - 1974)

est un nationaliste arabe palestinien et un leader religieux musulman.

Membre d'une des familles les plus éminentes de Jérusalem, Al-Husseini est le grand-père de Leila Shahid (cette vendues au sionnistes ) ex-représentante de l'OLP en France.

Al-Husseini fut nommé en 1921 Mufti de Jérusalem

Sur internet les sionistes exploitent la visite, du grand Mufti de Jérusalem à Hitler.

Pour prouver quoi ? quand on sait qu'il ya toujours eu des juifs en palestine et chez tout les arabes ...

Si les arabes étaient des nazis alors pourquoi la majorité des juifs qui vivent en Israël viennent du Maroc ?

Ils ne les ont pas mis dans des trains !

Je mets à votre disposition une vidéo qui vous permettra de clouer le bec à ces sionistes.

150 000 juifs étaient dans l'armée d’Hitler ; Et oui! On ne va pas vous le dire à l'école.

C'est un auteur juif américain, Bryan Mark Rigg, qui vous le révèle dans son livre

Le livre : La Tragédie des soldats Juifs d'Hitler

Ce livre, étayé par de nombreux documents et témoignages inédits, raconte la tragédie d'Allemands, d'origine juive, à des degrés divers, incorporés dans la Wehrmacht hitlérienne pour des durées et dans des conditions variables. Ces hommes acceptèrent de servir leurs pires ennemis

On estime leur nombre entre 120 000 et 160 000. Certains d'entre eux atteignirent des grades élevés :

feld-maréchal, amiral, général, et se virent décerner des décorations prestigieuses.

Biographie de l'auteur

Ancien étudiant des Universités de Yale et de Cambridge, Bryan Mark Rigg est actuellement professeur d'histoire à l'Université militaire des États-Unis. Il a servi comme volontaire dans l'armée israélienne et comme officier dans les Marines américains.

 

VIDEOS- INSTRUCTIVE LA :

 

voici le documentaire en entier, sous titré en anglais :
TG4 (Television)
Irish Language Station
Recorded and Capped Mar 2007

http://rapidshare.com/files/37478551/Hitler_s_Jewish_Soldiers.english.subs.part1.rar

 
http://rapidshare.com/files/37481866/Hitler_s_Jewish_Soldiers.english.subs.part2.rar

 
http://rapidshare.com/files/37484628/Hitler_s_Jewish_Soldiers.english.subs.part3.rar

 
http://rapidshare.com/files/37487468/Hitler_s_Jewish_Soldiers.english.subs.part4.rar

 
http://rapidshare.com/files/37490167/Hitler_s_Jewish_Soldiers.english.subs.part5.rar

 

 

Repost 0
Published by Hadria RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 12:22


...Laissé par : Liberty à 12h04  :

 


.."Nous sommes TOUS complices, surtout nos gouvernements !

 

C’est les intérêts occidentaux qui sont défendus là bas, une économie en bout de course, un développement à la ramasse.

 

Alors les pays occidentaux favorisés ont inventé un concept :

 

Le nouvel ordre mondial !

TOUT l’occident est complice du sionisme depuis 1948, le gros souci c’est que ce secret de polichinelles a été conservé loin de l’éducation des citoyens.

 

Je n’approuve pas, je me cultive et je constate (Hugin et Munin = pensée et mémoire) Israël a toujours servi de base avancée à l’occident (nous tous) au Moyen Orient.

 

En cette période de crise, l’outil Israël est simplement sorti de sa réserve pour être utilisé afin d’assurer à l’occident la continuité de sa suprématie pour un temps.

 

C’est horrible, ça ne se dit pas, mais c’est une réalité ! Le Hamas a compris que si une force internationale envahit Gaza l’Afrique du nord sera coupée du Moyen Orient.

 

Dont l’Arabie saoudite qui sera coupée de l’Iran et du reste du Moyen Orient. http://www.palestine-solidarite.org/carte_mo.gif

 

Il suffit de regarder depuis quand les sionistes ont des visées sur la Jordanie, ce qui explique pourquoi les USA étaient très favorables à la création de l’état d’Israël 1930. voir :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Irgoun

 

De se rendre compte que les partis négationnistes sionistes revendiquent la Jordanie depuis TOUJOURS.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Irgoun#Objectifs_politiques

 

La donne est très claire, ce n’est pas une "guerre juste" mais juste une guerre de suprématie mondiale pour le nouvel ordre mondial . http://www.dailymotion.com/video/x34y5i_sarkozy-nouvel-ordre-mondial_news

 

L'horreur économique !

Liberty

 

Repost 0
Published by LIBERTY/Hadria RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 11:43



Ces recherches sont le fait d'un visiteur/Commentateur de ce blog : LIBERTY, Merci  a Liberty pour ces informations....

En lisant, ces lignes, gardés, en mémoire, les gisement gazier que, posséde GAZA...Article écrit par Michel CHOSSUDOVSKY et repris la :


http://srv06.admin.over-blog.com/index.php?id=1077570713&module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=951231848661

 

- et, pour compléter l'information voir aussi :


"Gaza na pas besoin d'aide :
Elle a un gisement de gaz de près de 3 milliards d'euros

 

A 8 kilomètres des plages de Gaza, trop loin pour le voir à l'œil nu mais en plein dans les eaux palestiniennes, gît une fortune inexploitée en gaz off-shore.

Par Tim Butcher


LA SUITE LA :
http://www.alterinfo.net/Gaza-na-pas-besoin-d-aide-elle-a-un-gisement-de-gaz-de-pres-de-3-milliards-d-euros_a13425.html 




Hadria Bonjour,

 

 

Je continue mon combat dans la mesure de mes moyens, informer, rectifier les mensonges, dire la vérité.

Ce n'est pas grand chose mais il faut bien que quelqu'un le fasse.

 

Il faut bien que quelqu'un prenne de son temps pour ne pas laisser passer de l'intoxication néo-conservatrice mondialiste visant le "nouvel ordre mondial", circuler sur internet sans contradiction.

 

Voilà matière à dénoncer la complicité :

 

http://www.grip.org/fr/siteweb/images/NOTES_ANALYSE/2009/NA_2009-01-07_FR_C-PAILHE.pdf

Le mensonge des USA :

http://www.lemonde.fr/la-guerre-de-gaza/article/2009/01/10/les-etats-unis-dementent-vouloir-livrer-des-armes-a-israel_1140129_1137859.html

 

 Avec 126,3 millions d’euros, la France figure en tête de liste pour 2007, suivie par l’Allemagne 628,4 millions d’euros-, la Roumanie 616,7 millions-, le Royaume-Uni -6,8 millions- et la Belgique.

 

Seize Etats membres de l’Union européenne ont accordé cette année-là des licences d’exportation d’armes vers Israël.

 

En 2007, la secrétaire d’État Condoleezza Rice annonçait une augmentation de l’aide octroyée à Israël afin de « contrer les influences négatives d’Al-Qaïda, du Hezbollah, de la Syrie et de l’Iran ».

 

Plafonnée à 2,4 milliards USD pour 2008 selon la requête budgétaire du département d’État, l’aide en faveur d’Israël devrait s’élever à 30 milliards USD sur la période 2008-2018, soit une augmentation de 25% du montant devant permettre à Tel-Aviv de s’approvisionner en matériel de guerre sophistiqué auprès de Washington.

 

La complicité de l'Europe :

 http://www.ehess.fr/cirpes/ds/ds76/obscure.html Un type que je suis de près partout sur le net tellement il est nazi : http://www.neogen.ro/user/philbrasov http://216.239.59.132/search?q=cache:I8grEVLPU98J:www.resiliencetv.fr/modules/smartsection/makepdf.php%3Fitemid%3D1433+philbrasov&hl=fr&ct=clnk&cd=35&gl=fr

 -5200 tonnes c'est plus de 10 tonnes de bombes au kilomètre carré pour Gaza !- 5200 tonnes de bombes pour quoi faire ?

 

Le massacre israélien s’éternise, les dirigeants hébreux étant enfermés dans leur logique toute particulière de tenter de détruire par les armes le Hamas, alors que tous les observateurs en prédisent l’inanité.

 

Qu’on le veuille ou non, ce Hamas, dont personne ne peut voir en lui un mouvement démocratique, avait pourtant gagné des élections qui avaient été supervisées par les Etats-Unis -vous allez me dire avec le cas de Mike Connell ce n’est pas une référence !-.

Tenter de le réduire par les armes, c’est lui donner le rang de martyr qu’il affectionne tant.

 

Plus on massacre, et plus on fabrique de futurs kamikazes, d’autant plus jeunes que ce sont leurs propres jeunes frères qui ont été ensevelis sous les décombres d’une école.

Quelque chose cloche donc dans la réflexion des dirigeants israéliens, qui ne visent que le court terme à repousser les lanceurs de Kassam juste le temps des élections, qui devrait amener l’extrême droite au pouvoir, car tout aura été fait pour çà.

On ne comprend d’autant moins que ce week-end une autre nouvelle surprenante est tombée :

Ce mois-ci, Israël va recevoir des stocks de munitions comme le pays n’en a jamais reçus, même pendant l’épisode de 2006 au Liban :

 5 200 tonnes de bombes et d’obus !

Cette fois, le chargement à recevoir est tel qu’il nécessite de transiter par trois bâteaux, et pas des petits.

Les avions de Kalitta Air ne suffisent plus... Pourquoi donc une telle arrivée de munitions ?

Plusieurs pistes sont possibles, mais elles sont toutes effrayantes.

 

En ce qui concerne le conflit en cours, le problème est simple :

 

Israël a-t-il oui ou non prévu à l’avance un conflit plus long, nécessitant des approvisionnements en munitions plus conséquents, et quand exactement ?

 

Sachant qu’à Guernica on a répandu 45 tonnes de bombes, les 5 200 approvisionnées ont de quoi faire peur.

Car à partir de là, on doit vite constater que ce n’est pas le Hamas qui est visé :

N’importe quel observateur attentif démontre que le Hamas n’est pas le Hezbollah, au point de vue militaire, et qu’au point de vue armement il ne dispose que d’armes légères.

 

Alors pourquoi autant de munitions, ce qui revient à dire aussi pourquoi vouloir autant bombarder des combattants isolés, sinon vouloir faire davantage de victimes dans la population civile ??

 

 L’insistance actuelle d’une Rice ou d’un Glucksman sur le Hamas utilisant les populations civiles comme "bouclier humain" ne tient pas deux minutes à l’observation, comme le faisait si bien remarquer un de nos fidèles lecteurs.

 

Avec un argument de bon sens :

 

le territoire de Gaza est tellement petit que les combattants du Hamas sont nécessairement au milieu de la population :

 

ces combattants sont comme des soldats... suisses : ils possèdent leur arme personnelle chez eux, en quelque sorte.

Et leur armée, qui ne présente qu’un semblant d’organisation paramilitaire, propose fort peu de cibles en bâtiments spécifiques :

 

pas de casernes véritables, quelques centres d’entraînement officiels.

 

Fort peu de cibles militaires à bombarder, donc, et un tel stock de bombes ne s’impose donc pas. Idem pour les véhicules :

 

ce sont les combattants du Hezbollajh qui ont des camions Grad équipés de roquettes :

 

le Hamas possède des Kalachnikovs et des missiles Kassam bricolés sur place, rien d’autre.

 

En fait, si Israël a autant tenu à ce que son adversaire nous montre des images d’une caserne de combattants du Hamas bombardée, ce n’est pas un hasard.

 

De prime abord, on a pu penser que cette image desservirait les intentions israéliennes de montrer pareil massacre.

 

Pas du tout, et bien au contraire même : en montrant ces images, Israël renforçait son image de frappe sélective, respectueuse des populations civiles, selon lui et sa vision si particulière des événements.

 

Que ce bombardement extrêmement ciblé, obtenu par coordonnées GPS ou par guidage laser (avec donc une équipe d’illuminateurs de cibles sur place !) ait été montré en premier est une INTENTION et non le fruit du hasard.

 

En communication israël indique ceci au monde entier :

 

"voyez, nous faisons une "guerre propre", car nous ne touchons pas les civils !"

Le lendemain, bien évidemment des civils sont touchés. Pas grave, nous avons tout prévu dit alors israël :

 

nous n’avons qu’à dire que le bombardement était précis, mais que devant s’était glissé un civil, maintenu de force en otage par ces ignobles individus du Hamas !!!

 

Bref, on le voit, cette guerre qui n’est est pas une -c’est avant tout et triste à dire une opération électorale !- et c’est essentiellement une guerre de psycho-israéliens.

 

Israël met en place un site internet la veille du conflit pour montrer que Tsahal est à la pointe du combat :

 

là encore, des images de bombardement ciblés et rien d’autres, avec forces ralentis, à croire que les stratèges en com’ de Tsahal ont été nourris en clips vidéos des années 80 .

Tsahal, c’est évident, nous ressort le coup du père de W.Bush, celui de la fameuse "guerre propre" ou le monde étonné par les prouesses des bombardiers avait appris après le mot "dommage collatéral" en découvrant un parking où s’étaient réfugiés femmes et enfants ravagé par une bombe pénétrée par un conduit d’aération.

 

Les murs avaient gardé les mêmes ombres qu’ à Hiroshima, les corps s’étant volatilisés. Et s’il y a quelques bavures, continue Tsahal, elles ne sont pas graves et s’expliquent par de légères "négligences" comme on a pu l’entendre jusqu’ici dans ce forum :

40 morts dans une école, 30 dans une maison, une famille complète de

9 personnes de décimée, un camion de bouteilles d’oxygène pris pour un transfert de missiles, etc, etc.. Mais, rien qui n’équivaut en tout cas à la mort d’un seul soldat israélien, qui, à la bourse d’échange de la morbidité vaut toujours en moyenne 200 palestiniens au moins.

 

Une comptabilité raciste depuis toujours, fondée sur la suprématie fondamentale d’une religion qui définit ses adeptes comme les seuls à être dignes d’être un jour proche de Dieu, puisque sélectionnés par lui seul.

 

La valeur ajoutée de la religion juive, sans doute. A partir de là, rien ne peut se faire normalement :

 dans chaque échange de prisonniers le concept raciste reprend le dessus, et les libérés se retrouvent en état de sous-hommes face à leurs libérateurs, subissant alors une deuxième humiliation.

 

Libérés, ils recommenceront, pour se venger de cette deuxième humiliation, ou tueront un soldat (ou plusieurs), pour montrer qu’il(s) a (ont) la même valeur humaine sur le marché de la vie et non à l’étal de la croyance.

 

Pour revenir à l’actualité et remonter l’écheveau de la décision d’attaquer, il convient donc de remonter aux prévisions de stocks d’armement :

 

un militaire organisé prévoit. Et Barak n’évite pas le syndrome, ou alors ce n’est pas un bon militaire ou encore il n’a pas retenu les leçons du Liban en 2006, où les stocks avaient fait largement défaut et avaient nécessité une noria de 747 Cargos via l’Angleterre (où des pacifistes les avaient surpris : au milieu d’entre eux, les célèbres avions de Kalitta Air, dont nous avons abondamment parlé).

 

En bon gestionnaire, il a dû prévoir à l’avance. Cette fois-ci ses soldats ont bien avec eux des bouteilles d’eau et sont munis de gilets pare-balles.

 

Le 31 décembre, sa décision d’attaquer massivement les populations civiles de Gaza devait déjà être prise.

 

Le même jour, l’US Navy prévoit de requérir deux cargos européens pour une commande fort spéciale, qui requiert l’envoi de 2 cargos de 168 TEU, pour le transport au total de 325 containers de munitions de 20 pieds standards... en Israël.

 

Le volume et le poids représenté est sidérant : les deux navires requis emportent au total jusqu’à 3 250 tonnes de munitions environ, à 10 tonnes le container en moyenne.

 

Un document précise une commande exacte de 2600 tonnes, à répartir sur deux cargos porte-containers de taille moyenne.

 

Selon d’autres sources, un autre navire (allemand) mandaté plus tôt par le MSC serait en cours de livraison, pour 2 600 tonnes supplémentaires à lui seul, sorties au départ d’un port de Caroline du Nord, répartis en 989 containers cette fois, pour un trajet de 42 jours au départ du 15 décembre. Au total, on tournerait donc à 5 200 tonnes de munitions !

 

A Ashdod, il y a des photographes qui vont scruter l’arrivée d’un porte-container Maerks en tout cas (ce qui confirme bien ce que nous avons dit avec notre série sur les Cargos !!

 

Les armes et les munitions transitent bien incognito sur les lignes commerciales !).

 

Rappelons que les GBU anti-bunkers (pas les modèles 39 plus petits destinés au F-22 !) sont des bombes plus longues et sont mises en containers volumineux, prenant davantage de place que des bombes conventionnelles dans les containers.

 

Selon des informations concordantes, les deux nouveaux trajets passeraient par la Grèce pour aboutir au port d’Ashdod en Israël : "The U.S. Navy’s Military Sealift Command (MSC) said the ship was to carry 325 standard 20-foot containers of what is listed as "ammunition" on two separate journeys from the Greek port of Astakos to the Israeli port of Ashdod in mid-to-late January" .

 

Le premier parti le 15 décembre faisant la route directe, sans passer par le petit port grec cité.

Le plus étrange, c’est que cet immense apport en munitions ne correspond pas du tout à l’attaque en cours !!! Il est bien trop important ! Israël serait-il en train de faire diversion... en préparant le bombardement (aérien !) massif de l’Iran, tout en continuant l’invasion de Gaza ???

 

C’est un scénario étonnant, mais possible.

 

 Israël nous a déjà habitué à des coups de dé, ceci peut en être un majeur. Ou alors... c’est pire : dans un texte, la Navy s’est défendue de participer, via le biais de cet envoi, au conflit actuel, mais sans davantage rassurer :

 

selon elle, les 2 600 tonnes de munitions sont destinées à un de ces dépôts d’armes en Israël, et non pas aux israéliens directement.

 

C’est ce qu’elle dit en tout cas dans un communiqué assez évasif.

 

Les américains disposent donc de dépôts d’armes en plein israël ?? Sur "leurs" bases ? Première nouvelle !!

 

Et pourtant, oui, c’est le cas, et l’une d’entre elles a été complétée en 2005, à dix minutes à peine de l’aéroport Ben Gourion. Ç’est surtout un gigantesque dépôt, où flottait le drapeau américain en effet en 2005.

 

A côté de la base passe la nouvelle autoroute.. Menant directement à Haïfa... ou à Ashdod, le port pressenti pour recevoir le chargement ! Celui qui fait le reportage photo décrivant cette base, un israélien, fait remarquer une chose :

 

il y a certes bien en surface des bâtiments pour stocker du matériel, mais aussi de larges et profondes entrées de bunker tous-terrains.

 

Que nous préparait Bush à cet endroit, et qu’y fait-il envoyer dans les jours qui viennent ? Bush serait-il décidé à torpiller à ce point la prise de fonction d’Obama ou ce dernier est-il déjà complice d’une attaque annoncée et approvisionnée contre l’Iran ?

 

Car, législativement, les USA n’ont aucune base en Israël.

 

En 2007 on comptait 737 bases US dans le monde ( !!!), mais aucune officiellement en israël... (Israël est souvent pris pour le porte-avions des USA me diront certains !).

 

Les 2600 tonnes contiennent-elles les fameuses bombes anti-bunkers commandées en septembre dernier ??? Bush, dans un dernier baroud, va-t-il ouvrir les corridors aériens irakiens vers l’Iran ?

 

Obama, obligatoirement, le sait déjà. Son long silence aussi s’expliquerait : une fois l’attaque lancée, il pourrait toujours en rendre responsable son prédécesseur, tout en ayant été tenu au courant depuis le début par ses proches conseillers.. à la double nationalité, ne l’oublions pas !!!

 

Un second contrat donc, accepté aux environs du 8 janvier par les américains (et leur congrès !), Les bateaux réquisitionnés par le 597th Transportation Group devaient partir vers la Grèce du port de Sunny Point (Caroline du Nord).

pour arriver ensuite au plus vite... pendant le conflit, déjà déclenché. De cette petite annonce il ressort deux choses.

 

En un, le fait que le fournisseur d’armes, qui sait très bien ce qu’il y a dans les containers, était au courant des objectifs :

 

bombarder des porteurs de kalachnikovs à l’obus de 155, cela paraît surréaliste.

Est surréaliste aussi l’envoi d’obus interdits par convention contre les civils.

 

Si les containers ont été remplis de bombes GBU-39, on sait très bien quel est l’objectif visé, et là ce n’est ni le Hamas, ni le Liban Sud, ni le Hezbollah...

 

En deux, que l’Europe n’a pas été assez vigilante : cette commande était connue des armées européennes, dont pas une, et notamment la Grèce, n’a bronché.

Israël n’ayant pas reçu depuis d’autres lot d’armes depuis la crise du Liban de 2006 et celles fournies contre le Hezbollah, tout le monde savait à l’avance que l’objectif serait Gaza :

 

les obus de 155 font rarement en l’air le trajet jusqu’à Téhéran.

 

En résumé, la France, pour ne pas la citer, savait pertinemment qu’Israël allait recevoir sur son territoire des armes destinées ni au Hezbollah, ni au Sud-Liban, et peut être contre l’Iran dès le 31 décembre dernier.

 

Ou alors c’est à désespérer d’avoir des services secrets efficaces ! Qu’ont fait les services de Bernard Kouchner pour alerter le pays sur cet important mouvement d’armes dans cette partie du monde toujours prête à s’embraser ? Rien, semble-t-il.

 

Le silence radio embarrassant des USA s’expliquerait aussi dans ce cas : l’envoi d’armes équivaut à un blanc-seing donné aux dirigeants israéliens, qui utiliseraient les facilités du dépôt d’armes US, Washington surveillant de près comme tout Etat les transferts d’armes et de munitions.

 

Au total donc, Israël, avant la fin du mois, va hériter de 5 200 tonnes de munitions diverses sur son territoire.

Pour en faire quoi ?

LIEN SOURCE : Regardez la carte :

 http://www.palestine-solidarite.org/carte_mo.gif


Et les objectifs de l'Irgoun bien avant 1948 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Irgoun


COMMENTAIRE DE LIBERTY :


Le plus comique chez les pro sionistes c’est qu’ils donnent le bâton pour se faire battre .
Je n’ai jamais autant appris sur le Moyen Orient qu’en ces périodes troubles.

Un type à l’apparence objective m’a forcé à aller plus loin.

Bien entendu grâce à lui il est devenu historiquement incontestable qu’Israël ne devrait pas être plus grand que la région de Omri (samarie) à Béthel .
Israël n’était à la base qu’un temple.

D’autres comiques m’ont forcé à pousser la recherche politique.

J’en ai appris sur leur histoire, je n’avais jamais remis en question la légitimité de leur état, et pourtant ...

Que ce soit archéologiquement, historiquement ou politiquement il n’y a pas de justification possible sauf mystique ou stratégique made in USA (USA qui connaissaient l’Irgoun et ses objectifs).

Les intérêts communs sont évidents, si Israël s’empare de la Jordanie

ils seront voisins de L’irak.
Stratégiquement Israël offre une brèche vers la mer et l’axe Israël, Jordanie, Irak isole totalement l’Afrique du nord, l’Arabie Saoudite, la Turquie, L’Iran etc...

Une veritable aubaine pour "the new world order" !

Apprendre de leur politique c’était encore plus grave, puisque j’ai réalisé que nombre de partis Israéliens étaient révisionnistes, ils ne se contenteront jamais d’Israël d’aujourd’hui, encore moins d’Israël de 48, ils revendiquent la Jordanie au nom de je ne sais quel délire mystique.
Le Likoud, le Hérout, le Irgoun .

Repost 0
Published by LIBERTY/Hadria RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 08:12





 INFORMER ...AFIN QUE, CHACUN, PRENNE SA PART,
 DE RESPONSABILITE DANS LE MASSACRE DES GAZAOUIS..
DU PEUPLE DE PALESTINE ET CELA, DEPUIS PLUS DE 60 LONGUES ANNEES... 
!!!

Hadria Bonjour,
 
je continue mon combat dans la mesure de mes moyens, informer, rectifier les mensonges, dire la vérité .
Ce n'est pas grand chose mais il faut bien que quelqu'un le fasse.
Il faut bien que quelqu'un prenne de son temps pour ne pas laisser passer de l'intoxication néo-conservatrice mondialiste visant le "nouvel ordre mondial", circuler sur internet sans contradiction.

Voilà matière à dénoncer la complicité :

http://www.grip.org/fr/siteweb/images/NOTES_ANALYSE/2009/NA_2009-01-07_FR_C-PAILHE.pdf



Le mensonge des USA :

http://www.lemonde.fr/la-guerre-de-gaza/article/2009/01/10/les-etats-unis-dementent-vouloir-livrer-des-armes-a-israel_1140129_1137859.html

Avec 126,3 millions d’euros, la France figure en tête de liste pour 2007, suivie par l’Allemagne (28,4 millions d’euros), la Roumanie (16,7 millions), le Royaume-Uni (6,8 millions) et la Belgique. Seize Etats membres de l’Union européenne ont accordé cette année-là des licences d’exportation d’armes vers Israël.

En 2007, la secrétaire d’État Condoleezza Rice annonçait une augmentation de l’aide octroyée à Israël afin de « contrer les influences négatives d’Al-Qaïda, du Hezbollah, de la Syrie et de l’Iran ». Plafonnée à 2,4 milliards USD pour 2008 selon la requête budgétaire du département d’État, l’aide en faveur d’Israël devrait s’élever à 30 milliards USD sur la période 2008-2018, soit une augmentation de 25% du montant devant permettre à Tel-Aviv de s’approvisionner en matériel de guerre sophistiqué auprès de Washington.

La complicité de l'Europe :

http://www.ehess.fr/cirpes/ds/ds76/obscure.html



Un type que je suis de près partout sur le net tellement il est nazi :

http://www.neogen.ro/user/philbrasov

http://216.239.59.132/search?q=cache:I8grEVLPU98J:www.resiliencetv.fr/modules/smartsection/makepdf.php%3Fitemid%3D1433+philbrasov&hl=fr&ct=clnk&cd=35&gl=fr


-5200 tonnes c'est plus de 10 tonnes de bombes au kilomètre carré pour Gaza !
5200 tonnes de bombes... pour quoi faire ?

Le massacre israélien s’éternise, les dirigeants hébreux étant enfermés dans leur logique toute particulière de tenter de détruire par les armes le Hamas, alors que tous les observateurs en prédisent l’inanité.
Qu’on le veuille ou non, ce Hamas, dont personne ne peut voir en lui un mouvement démocratique, avait pourtant gagné des élections qui avaient été supervisées par les Etats-Unis -vous allez me dire avec le cas de Mike Connell ce n’est pas une référence !-.

Tenter de le réduire par les armes, c’est lui donner le rang de martyr qu’il affectionne tant.

Plus on massacre, et plus on fabrique de futurs kamikazes, d’autant plus jeunes que ce sont leurs propres jeunes frères qui ont été ensevelis sous les décombres d’une école.

Quelque chose cloche donc dans la réflexion des dirigeants israéliens, qui ne visent que le court terme à repousser les lanceurs de Kassam juste le temps des élections, qui devrait amener l’extrême droite au pouvoir, car tout aura été fait pour çà. On ne comprend d’autant moins que ce week-end une autre nouvelle surprenante est tombée :

ce mois-ci, Israël va recevoir des stocks de munitions comme le pays n’en a jamais reçus, même pendant l’épisode de
2006 au Liban. 5 200 tonnes de bombes et d’obus !

Cette fois, le chargement à recevoir est tel qu’il nécessite de transiter par trois bâteaux, et pas des petits.

Les avions de Kalitta Air ne suffisent plus... Pourquoi donc une telle arrivée de munitions ? Plusieurs pistes sont possibles, mais elles sont toutes effrayantes.

En ce qui concerne le conflit en cours, le problème est simple : Israël a-t-il oui ou non prévu à l’avance un conflit plus long, nécessitant des approvisionnements en munitions plus conséquents, et quand exactement ?

Sachant qu’à Guernica on a répandu 45 tonnes de bombes, les 5 200 approvisionnées ont de quoi faire peur.

Car à partir de là, on doit vite constater que ce n’est pas le Hamas qui est visé :

n’importe quel observateur attentif démontre que le Hamas n’est pas le Hezbollah, au point de vue militaire, et qu’au point de vue armement il ne dispose que d’armes légères.

Alors pourquoi autant de munitions, ce qui revient à dire aussi pourquoi vouloir autant bombarder des combattants isolés, sinon vouloir faire davantage de victimes dans la population civile ??

L’insistance actuelle d’une Rice ou d’un Glucksman sur le Hamas utilisant les populations civiles comme "bouclier humain" ne tient pas deux minutes à l’observation, comme le faisait si bien remarquer un de nos fidèles lecteurs.

Avec un argument de bon sens : le territoire de Gaza est tellement petit que les combattants du Hamas sont nécessairement au milieu de la population :

ces combattants sont comme des soldats... suisses :

ils possèdent leur arme personnelle chez eux, en quelque sorte. Et leur armée, qui ne présente qu’un semblant d’organisation paramilitaire, propose fort peu de cibles en bâtiments spécifiques : pas de casernes véritables, quelques centres d’entraînement officiels.

Fort peu de cibles militaires à bombarder, donc, et un tel stock de bombes ne s’impose donc pas. Idem pour les véhicules :

ce sont les combattants du Hezbollajh qui ont des camions Grad équipés de roquettes : le Hamas possède des Kalachnikovs et des missiles Kassam bricolés sur place, rien d’autre.

En fait, si Israël a autant tenu à ce que son adversaire nous montre des images d’une caserne de combattants du Hamas bombardée, ce n’est pas un hasard.

De prime abord, on a pu penser que cette image desservirait les intentions israëliennes de montrer pareil massacre. Pas du tout, et bien au contraire même :

en montrant ces images, Israël renforçait son image de frappe sélective, respectueuse des populations civiles, selon lui et sa vision si particulière des événements.

Que ce bombardement extrêmement ciblé, obtenu par coordonnées GPS ou par guidage laser -avec donc une équipe d’illuminateurs de cibles sur place !- ait été montré en premier est une INTENTION et non le fruit du hasard !!

En communication israël indique ceci au monde entier :

"voyez, nous faisons une "guerre propre", car nous ne touchons pas les civils !"

Le lendemain, bien évidemment des civils sont touchés. Pas grave, nous avons tout prévu dit alors israël :

nous n’avons qu’à dire que le bombardement était précis, mais que devant s’était glissé un civil, maintenu de force en otage par ces ignobles individus du Hamas !!!

Bref, on le voit, cette guerre qui n’est est pas une -c’est avant tout et triste à dire une opération électorale !- et c’est essentiellement une guerre de psy-ops israëliens. Israël met en place un site internet la veille du conflit pour montrer que Tsahal est à la pointe du combat :

 là encore, des images de bombardement ciblés et rien d’autres, avec forces ralentis, à croire que les stratèges en com’ de Tsahal ont été nourris en clips vidéos des années 80 .

Tsahal, c’est évident, nous ressort le coup du père de W.Bush, celui de la fameuse "guerre propre" ou le monde étonné par les prouesses des bombardiers avait appris après le mot "dommage collatéral" en découvrant un parking où s’étaient réfugiés femmes et enfants ravagé par une bombe pénétrée par un conduit d’aération.

Les murs avaient gardé les mêmes ombres qu’ à Hiroshima, les corps s’étant volatilisés.

Et s’il y a quelques bavures, continue Tsahal, elles ne sont pas graves et s’expliquent par de légères "néglicences" comme on a pu l’entendre jusqu’ici dans ce forum :

40 morts dans une école, 30 dans une maison, une famille complète de 9 personnes de décimée, un camion de bouteilles d’oxygène pris pour un transfert de missiles, etc, etc.. mais. rien qui n’équivaut en tout cas à la mort d"un seul soldat israélien, qui, à la bourse d’échange de la morbidité vaut toujours en moyenne 200 palestiniens au moins.

Une comptabilité raciste depuis toujours, fondée sur la suprématie fondamentale d’une religion qui définit ses adeptes comme les seuls à être dignes d’être un jour proche de Dieu, puisque sélectionnés par lui seul.

La valeur ajoutée de la religion juive, sans doute. A partir de là, rien ne peut se faire normalement :

dans chaque échange de prisonniers le concept raciste reprend le dessus, et les libérés se retrouvent en état de sous-hommes face à leurs libérateurs, subissant alors une deuxième humiliation.

Libérés, ils recommenceront, pour se venger de cette deuxième humiliation, ou tueront un soldat (ou plusieurs), pour montrer qu’il(s) a (ont) la même valeur humaine sur le marché de la vie et non à l’étal de la croyance.

Pour revenir à l’actualité et remonter l’écheveau de la décision d’attaquer, il convient donc de remonter aux prévisions de stocks d’armement : un militaire organisé prévoit.

Et Barak n’évite pas le syndrome, ou alors ce n’est pas un bon militaire ou encore il n’a pas retenu les leçons du Liban en 2006, où les stocks avaient fait largement défaut et avaient nécessité une noria de 747 Cargos via l’Angleterre -où des pacifistes les avaient surpris :

au milieu d’entre eux, les célèbres avions de Kalitta Air, dont nous avons abondamment parlé-.
En bon gestionnaire, il a dû prévoir à l’avance.

Cette fois-ci ses soldats ont bien avec eux des bouteilles d’eau et sont munis de gilets pare-balles.

Le 31 décembre, sa décision d’attaquer massivement les populations civiles de Gaza devait déjà être prise.

Le même jour, l’US Navy prévoit de requérir deux cargos européens pour une commande fort spéciale, qui requiert l’envoi de 2 cargos de 168 TEU, pour le transport au total de 325 containers de munitions de 20 pieds standards... en Israël.

Le volume et le poids représenté est sidérant :

les deux navires requis emportent au total jusqu’à 3 250 tonnes de munitions environ, à 10 tonnes le container en moyenne. Un document précise une commande exacte de 2600 tonnes, à répartir sur deux cargos porte-containers de taille moyenne. Selon d’autres sources, un autre navire -allemand- mandaté plus tôt par le MSC serait en cours de livraison,
pour 2 600 tonnes supplémentaires à lui seul, sorties au départ d’un port de Caroline du Nord, répartis en
989 containers cette fois, pour un trajet de 42 jours au départ du 15 décembre.

Au total, on tournerait donc à 5 200 tonnes de munitions ! A Ashdod, il y a des photographes qui vont scruter l’arrivée d’un porte-container Maerks en tout cas (ce qui confirme bien ce que nous avons dit avec notre série sur les Cargos !!

Les armes et les munitions transitent bien incognito sur les lignes commerciales !).

Rappelons que les GBU anti-bunkers (pas les modèles 39 plus petits destinés au F-22 !) sont des bombes plus longues et sont mises en containers volumineux, prenant davantage de place que des bombes conventionnelles dans les containers.

Selon des informations concordantes, les deux nouveaux trajets passeraient par la Grèce pour aboutir au port d’Ashdod en Israël : "The U.S. Navy’s Military Sealift Command (MSC) said the ship was to carry 325 standard 20-foot containers of what is listed as "ammunition" on two separate journeys from the Greek port of Astakos to the Israeli port of Ashdod in mid-to-late January" .

Le premier parti le 15 décembre faisant la route directe, sans passer par le petit port grec cité.

Le plus étrange, c’est que cet immense apport en munitions ne correspond pas du tout à l’attaque en cours !!!

Il est bien trop important ! Israël serait-il en train de faire diversion... en préparant le bombardement (aérien !) massif de l’Iran, tout en continuant l’invasion de Gaza ???

C’est un scénario étonnant, mais possible. Israël nous a déjà habitué à des coups de dé, ceci peut en être un majeur. Ou alors... c’est pire :

dans un texte, la Navy s’est défendue de participer, via le biais de cet envoi, au conflit actuel, mais sans davantage rassurer : selon elle, les 2 600 tonnes de munitions sont destinées à un de ces dépôts d’armes en Israël, et non pas aux israëliens directement.

C’est ce qu’elle dit en tout cas dans un communiqué assez évasif.
Les américains disposent donc de dépôts d’armes en plein israël ?? Sur "leurs" bases ? Première nouvelle !! Et pourtant, oui, c’est le cas, et l’une d’entre elles a été complétée en 2005, à dix minutes à peine de l’aéroport Ben Gourion.

Ç’est surtout un gigantesque dépôt, où flottait le drapeau américain en effet en 2005. A côté de la base passe la nouvelle autoroute.. menant directement à Haïfa... ou à Ashdod, le port pressenti pour recevoir le chargement !

Celui qui fait le reportage photo décrivant cette base, un israélien, fait remarquer une chose :

il y a certes bien en surface des bâtiments pour stocker du matériel, mais aussi de larges et profondes entrées de bunker sous-terrains.

Que nous préparait Bush à cet endroit, et qu’y fait-il envoyer dans les jours qui viennent ? Bush serait-il décidé à torpiller à ce point la prise de fonction d’Obama ou ce dernier est-il déjà complice d’une attaque annoncée et approvisionnée contre l’Iran ?

Car, législativement, les USA n’ont aucune base en Israël. En 2007 on comptait 737 bases US dans le monde ( !!!), mais aucune officiellement en israël... -Israël est souvent pris pour le porte-avions des USA me diront certains !-.

Les 2600 tonnes contiennent-elles les fameuses bombes anti-bunkers commandées en septembre dernier ???

Bush, dans un dernier baroud, va-t-il ouvrir les corridors aériens irakiens vers l’Iran ? Obama, obligatoirement, le sait déjà.

Son long silence aussi s’expliquerait : une fois l’attaque lancée, il pourrait toujours en rendre responsable son prédécesseur, tout en ayant été tenu au courant depuis le début par ses proches conseillers.. à la double nationalité, ne l’oublions pas !!!

Un second contrat donc, accepté aux environs du 8 janvier par les américains (et leur congrès !), Les bateaux réquisitionnés par le 597th Transportation Group devaient partir vers la Grèce du port de Sunny Point (Caroline du Nord). pour arriver ensuite au plus vite... pendant le conflit, déjà déclenché. De cette petite annonce il ressort deux choses.

En un, le fait que le fournisseur d’armes, qui sait très bien ce qu’il y a dans les containers, était au courant des objectifs : bombarder des porteurs de kalachnikovs à l’obus de 155, cela paraît surréaliste.

Est surréaliste aussi l’envoi d’obus interdits par convention contre les civils. Si les containers ont été remplis de bombes GBU-39, on sait très bien quel est l’objectif visé, et là ce n’est ni le Hamas, ni le Liban Sud, ni le Hezbollah...

En deux, que l’Europe n’a pas été assez vigilante : cette commande était connue des armées européennes, dont pas une, et notamment la Grèce, n’a bronché.

Israël n’ayant pas reçu depuis d’autres lot d’armes depuis la crise du Liban de 2006 et celles fournies contre le Hezbollah, tout le monde savait à l’avance que l’objectif serait Gaza :

les obus de 155 font rarement en l’air le trajet jusqu’à Téhéran.

En résumé, la France, pour ne pas la citer, savait pertinemment qu’Israël allait recevoir sur son territoire des armes destinées ni au Hezbollah, ni au Sud-Liban, et peut être contre l’Iran dès le 31 décembre dernier. Ou alors c’est à désespérer d’avoir des services secrets efficaces ! Qu’ont fait les services de Bernard Kouchner pour alerter le pays sur cet important mouvement d’armes dans cette partie du monde toujours prête à s’embraser ?
Rien, semble-t-il. Le silence radio embarrassant des USA s’expliquerait aussi dans ce cas :

l’envoi d’armes équivaut à un blanc-seing donné aux dirigeants israéliens, qui utiliseraient les facilités du dépôt d’armes US, Washington surveillant de près comme tout Etat les transferts d’armes et de munitions.

Au total donc, Israël, avant la fin du mois, va hériter
de 5 200 tonnes de munitions diverses sur son territoire.

Pour en faire quoi ?

Repost 0
Published by LIBERTY/Hadria RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 21:17


MOT D’ORDRE INTERNATIONAL :

POUR UN BOYCOTT ISRAELIEN ET AMERICAIN

 

 

 

ARTICLE ECRIT PAR  Ghada HOUBALAH
Outre les manifestations, les campagnes de collecte de médicaments et d’aides humanitaires diverses pour Gaza, il existe  un autre instrument de pression collectif et pacifique, et qui a fait ses preuves dans l'histoire d'autres pays et d'autres luttes, le boycott.

 

 

 

Une arme efficace quand elle est appliquée contre l’entité sioniste partout dans le monde, et redouté par l’ennemi sioniste qui s’efforce de contourner le boycott de ses produits par de fausses marques européennes et arabes.

Depuis quelques jours, des citoyens arabes ont lancé un mot d’ordre appelant au boycott des produits manufacturés par des multinationales accusées de soutenir l’agression israélienne.

 

L’appel relayé par des Sms a trouvé un écho favorable parmi la population de la région, selon des commerçants qui ont remarqué que les ventes de certaines limonades fabriquées sous licence ont chuté depuis le début de l’agression contre Gaza.

 

Des messages électroniques circulant en Arabie saoudite par voie d'emails ou de SMS appellent au boycott des compagnies et produits américains pour protester contre le soutien des Etats-Unis à l'offensive militaire israélienne contre la bande de Gaza.
 
Cette campagne appelle depuis plusieurs jours à boycotter des chaînes américaines comme Starbucks, Pepsi, Burger King, Kentucky Fried Chicken et Chili's, présentes en Arabie saoudite, et appelle à ne plus fumer les cigarettes de la marque Philip Morris.

"Si vous ne pouvez pas donner de l'argent à Gaza, arrêtez au moins d'acheter ces produits", dit l'un des messages circulant durant la campagne, dont on ignore le promoteur.

Dimanche, un nouveau site internet destiné à promouvoir le boycott a été lancé avec le soutien d'un éminent religieux, cheikh Awad al-Qarni, arrêté récemment pour avoir appelé à attaquer les Israéliens où qu'ils se trouvent.

Ce site appelle les gens à se tenir à l'écart des intérêts américains jusqu'à ce que l’entité sioniste arrête ses attaques.

"Que notre ennemi sache que nous pouvons lui donner une sévère leçon", dit-il.

Un étudiant de la King Saud University, qui ne s'est pas identifié, a affirmé qu'il boudait avec un groupe d'amis le restaurant McDonalds de leur campus universitaire. "Ce boycott est populaire parmi les étudiants", a-t-il dit.
 
Plusieurs marques américaines dans la région sont contrôlées par des compagnies arabes, dont Alshaya, basée au Koweït, qui détient la franchise pour Starbucks.
 
L'Iran, qui se pose en premier défenseur des intérêts des Palestiniens de Gaza, estime que les pays musulmans devraient exercer une pression notamment économique contre Israël pour le punir de son intervention militaire.
Dans un message à son homologue algérien Abdelaziz Bouteflika, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a lancé un appel aux "pays musulmans indépendants et libres",   Ils devraient selon lui "coordonner leurs actions dans tous les domaines politiques et économiques contre les dirigeants sionistes criminels afin qu'ils regrettent leurs actes sauvages".

Pour ce faire, il a dépêché 22 émissaires dans plusieurs capitales.

Et selon le quotidien gouvernemental iranien, le gouvernement iranien compte présenter au Parlement un projet de loi pour sanctionner les "sociétés qui investissent dans les territoires occupés  ou qui aideraient le régime sioniste".

Au même moment, le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki, a fait état de la création d'une "commission pour examiner la situation des différentes sociétés".

Quelques jours après l'attaque de Gaza par Israël, Richard Ramsey, gérant d'une entreprise britannique de télécom spécialisée dans les services vocaux sur internet, a envoyé un mail à la firme technologique israélienne MobileMax: "Suite à l'action du gouvernement israélien de ces derniers jours, nous ne sommes plus en mesure de travailler avec vous ou avec toute autre société israélienne."

 

Contacté par le magazine The Nation, Ramsey a déclaré que sa décision n'était pas politique. "Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre des clients", explique-t-il, "c'est purement défensif sur le plan commercial".

C'est le même calcul pragmatique qui a conduit de nombreuses entreprises à se retirer d'Afrique du Sud il y a vingt ans.

Et c'est précisément en ce calcul réaliste que réside le plus grand espoir de rendre enfin justice à la Palestine.

L'essayiste altermondialiste Naomi Klein, auteur notamment de No Logo, (la tyrannie des marques) et de La Stratégie du choc, montée d'un capitalisme du désastre, préconise ce moyen de combattre la dérive guerrière de l’entité sioniste.

Par ailleurs, un syndicat de commerçants Le Flaica-Uniti-Cub, qui regroupe des commerçants de Rome, a proposé dans des tracts et sur son site internet de "ne plus rien acheter dans les commerces appartenant à des membres de la communauté juive en signe de protestation", selon le quotidien La Repubblica.

"Nous ne pouvons plus nous taire sur ce qui se passe à Gaza. Nous avons pensé à faire une liste des commerçants qui ont des liens avec Tel Aviv car personne ne sait précisément qui ils sont", avait expliqué le secrétaire local du syndicat, Giancarlo Desiderati, à l'origine de l'initiative.

Cela dit, le quotidien israélien Yediot Ahronot a révélé dans son numéro de Dimanche, que les produits israéliens destinés au marché arabe, sont d’abord transférés vers Chypre, pour être par la suite distribués au Liban, en Syrie, en Irak, en Jordanie, en Egypte , au Maroc, en Tunisie, en Algérie et en Mauritanie, et via des sociétés fantômes enregistrées au Liban, en Egypte et en Jordanie, et dont un nombre a réussi à ouvrir des branches en Algérie sous couvert de sociétés d’investissement dans le domaine des services.

Toujours selon la même source, à l’époque où l’on parlait des processus de compromis avec l’entité sioniste, les pressions américaines ont réussi à forcer certains pays arabes d’abandonner le boycott des produits israéliens au 3ème et au 2ème degré, soit le boycott des sociétés qui traitent avec l’entité sioniste. Seul le boycott direct des produits israéliens est resté en vigueur.

Selon des sources israéliennes, l’entité sioniste a réussi a réalisé des percées dans le marché arabe, en transportant sa marchandise dans des bateaux de nationalités américano- latine, ou via des pays tiers, comme Chypre ou la Hollande qui déposent leur propre label sur la marchandise israélienne.
 
A bon entendeur salam!

Ghada HOUBALAH

 

LIEN SOURCE :

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=70012&language=fr

 

Repost 0
Published by Ghada HOUBALAH/Hadria RIIVERE - dans Politique
commenter cet article
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 18:07

UNE ARME CONTRE L'IDENTITE SIONISTE :
LE BOYCOTT
 
   



Liste des produits israéliens à boycotter Face au drame des Palestiniens, nous ne pouvons pas faire grande chose, a part relayer les informations qui nous parviennent.

Hors cela, il y a tout de même une arme en notre pouvoir, le boycott.

En effet de nombreuses entreprises, israéliennes ou non, soutiennent la politique sioniste d’occupation.

En voici une liste, à vous de faire le reste:
 
Boycott d’Israël Le code barre sur la plupart des produits israéliens commence par :

729 Parmi les produits israéliens : -

Carmel (fruits et légumes)
- Jaffa (fruits et légumes)
- Kedem (avocats)
- Coral (Cerises)
- Top (fruits et légumes)
- Beigel (biscuits apéritifs)
- Hasat (agrumes)
- Sabra (repas complets)
- Osem (soupes, snacks, biscuits, repas complets préparés)
- Dagir (conserves de poissons)
- Holyland (miel, herbes)
- Amba (conserves)
- Green Valley (vin)
- Tivall (produits végétariens)
- Agrofresh (concombres)
- Jordan Valley (dattes)
- Dana (tomates cerises)
- Epilady (appareils d’épilation)
- Ahava (cosmétiques de la Mer morte)

Les produits des entreprises qui soutiennent l’Etat d’Israël (américaines ou européennes) COCA-COLA - Marques du groupe : Aquarius, Cherry Coke, Fanta, Nestea, Sprite, Minute Maid, Tropical. Cette entreprise soutient l’Etat d’Israël depuis 1966. DANONE - Marques du groupe :

Arvie, Badoit, Belin, Blédina, Phosphatine, Chipster, Evian, Galbani, Gervais, Heudebert, Lu, Taillefine, Volvic. Danone vient d’investir dans le Golan, territoire syrien occupé depuis 1967 par Israël.

NESTLE - Marques du groupe : Aquarel, Cheerios, Crunch, Frigor, Friskies, Galak, Golden Grahams, Kit Kat, Maggi, Mousline, Nescafé, Ricoré, Quality Street, Vittel, Perrier, Buitoni. La société suisse possède 50,1 % des capitaux de la chaîne alimentaire israélienne Osem.

La firme est accusée depuis les années 50 de détruire l’économie et la santé des peuples du Tiers-Monde, notamment par l’imposition de ses laits en poudre pour bébés en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

INTEL - Cette grosse entreprise produit la plus grande partie des puces électroniques PENTIUM 4 utilisées par les ordinateurs PC dans son usine de Kyriat Gat, installée sur le site de Iraq Al-Manshiya, un village palestinien rasé après son évacuation en 1949 par les soldats égyptiens.

2 000 habitants furent chassés de leur terre, malgré un engagement écrit, supervisé par les Nations unies, des sionistes à ne pas toucher à la population.

Une campagne de leurs descendants aux USA en 2003 a amené INTEL à suspendre un projet d’investissements de
2 milliards de dollars pour une extension de l’usine Fab 18 de Kyriat Gat.

L’OREAL - Marques du groupe :

Biotherm, Cacharel, Giorgio Armani Parfums, Lancôme, Vichy, La Roche-Posay, Garnier, Héléna Rubinstein, Gemey-Maybelline, Jean-Louis David Shampooings, Le Club des créateurs de beauté (vente de produits cosmétiques par correspondance), Redken 5th Avenue, Ralph Lauren parfums, Ushuaïa.
L’Oréal a ainsi investi des millions en créant une unité de production à Migdal Haemeck, à tel point que le Congrès juif américain a exprimé sa satisfaction de voir l’Oréal « devenir un ami chaleureux de l’Etat d’Israël ».

ESTEE LAUDER - Marques du groupe :

Aramis, Clinique, la Mer, DKNY, Tommy Hilfiger. Outre ses investissements, le directeur est le président d’une des plus puissantes organisations sionistes US, le Fonds National juif. DELTA GALIL -

Cette entreprise israélienne est spécialisée dans la sous-traitance de produits textiles notamment dans celui des sous-vêtements.

De nombreux sous-vêtements de marques étrangères proviennent ainsi directement des usines de Delta Galil. C’est le cas pour Marks & Spencers, Carrefour (Tex), Auchan, Gap, Hugo Boss, Playtex, Calvin Klein, Victoria’s Secret, DKNY, Ralph Lauren.

LEVI STRAUSS JEANS ET CELIO (magasins spécialisés dans les vêtements pour hommes)

Ces entreprises fort bien implantées en France financent les nouvelles colonies en Palestine mais également les écoles des religieux extrémistes dans le monde.

TIMBERLAND (Vêtements, chaussures, chaussettes) -

Tout comme son homologue Ronald Lauder, le PDG de Timberland Jeffrey Swartz est un membre actif du lobby sioniste US.

Il a conseillé ainsi d’encourager la communauté juive US à se rendre en Israël mais également d’envoyer des soldats israéliens pour mener la propagande pro-israélienne aux

USA. DISNEYLAND - L’entreprise Disney n’a rien d’idyllique et contribue par son soutien à Israël à semer la mort en Palestine.

Elle approuve ainsi tacitement l’occupation illégale de Jérusalem-Est en faisant de Jérusalem lors d’une exposition au Centre Epcot en Floride la capitale d’Israël, cela en violation des résolutions internationales de l’ONU.

NOKIA - Le géant finlandais de la téléphonie commerce activement avec l’Etat d’Israël.

Dans une interview au Jérusalem Post, le manager du groupe déclarait :

qu’ Israël faisait partie des priorités de l’entreprise. Un centre de recherche Nokia a ainsi vu le jour en Israël.

MC DONALD’S - Entreprise emblématique de l’impérialisme culturel US, la célèbre chaîne de restaurants fast-food apporte un soutien non négligeable à l’Etat israélien.

McDonald’s dispose de 80 restaurants en Israël et y emploie près de 3000 personnes.

Elle y interdit à son personnel de parler arabe.

Aux USA, l’entreprise figure parmi les heureux partenaires de l’organisation sioniste «Jewish Community » basée à Chicago.

Cette organisation travaille en effet pour le maintien de l’aide militaire, économique et diplomatique apportée par les USA à Israël. CATERPILLAR - (Equipement pour bâtiment mais également, vêtements, chaussures) -

Une large campagne doit être menée en France pour dénoncer la participation criminelle de Caterpillar aux destructions des maisons en Palestine par ses bulldozers géants.

C’est avec un Caterpillar que la pacifiste américaine juive Rachel Corrie a été tuée par un soldat israélien en 2003.

La chaîne hôtelière ACCORHOTEL (Etap, Ibis, Mercure, Novotel, Sofitel) -

Cette chaîne a plusieurs hôtels en Israël, et récemment, elle a ouvert une succursale dans les territoires syriens occupés, dans le Golan.

Les chaînes alimentaires présentes dans les colonies israéliennes :

Domino Pizza, Pizza Hut, H?agen Daaz, Burger King Autres produits : Cigarettes Morris (dont Marlboro), Produits Kimberly-Clarck (Kleenex, Kotex, Huggies), SanDisk (informatique), Toys RUs (jouets)    
A SUIVRE   

LIEN SOURCE :
http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=70002&language=fr

     

   
 
Repost 0
Published by RIVIERE hadria - dans Politique
commenter cet article
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 17:01



Information Palestine:

 

LE CAIRE, 11 janvier 2009 (AFP) - Une délégation de parlementaires européens est parvenue dimanche à entrer via l'Egypte dans la bande de Gaza, territoire palestinien soumis depuis plus de deux semaines à une offensive israélienne meurtrière, a annoncé la responsable de cette mission.

 

Ces parlementaires, au nombre de huit, ont emprunté le point de passage de Rafah, entre l'Egypte et la bande de Gaza, où ils doivent séjourner jusqu'à mardi afin d'évaluer la situation, a expliqué la vice-présidente du Parlement européen (PE:), l'Italienne Luisa Morgantini (GUE/NGL), dans un courriel transmis à l'AFP. Pendant leur séjour, les huit députés, auxquels s'ajoute un sénateur italien, visiteront notamment des camps de réfugiés et des hôpitaux de Gaza avec des membres de l'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (Unrwa).

 

A leur retour à Strasbourg, mercredi, ils rendront compte au PE de leur déplacement et tiendront une conférence de presse, a précisé Mme Morgantini.

La délégation, au sein de laquelle sont représentés divers groupes du PE, remercie "les autorités égyptiennes et l'Unrwa pour leur coopération et leur soutien", a-t-elle ajouté. Israël mène depuis le 27 décembre une opération militaire contre le Hamas islamiste dans la bande de Gaza, avec l'objectif affiché de mettre un terme aux tirs de roquettes sur son territoire.

 

Cette offensive a fait près de 900 morts palestiniens depuis son déclenchement, et la situation humanitaire à Gaza, soumis de longue date à un blocus israélien, y est jugée calamiteuse.

 

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé jeudi à un "cessez-le-feu immédiat", dans une résolution restée jusque-là sans effet.

 

Patrick Alexanian Collaborateur du groupe GUE au Parlement Européen Commission Transport et tourisme. Tel Bruxelles:

0032 (0)22846524 fax 0032 (0)22846997 tel Paris: 0033 (0)145518248 fax 0033 (0)145561603 tel Strasbourg: 0033(0)388173535 fax: 0033(0)388179092 email:
patrick.alexanian@europarl.europa.eu

 

 

Repost 0
Published by Patrick Alexanian/Hadria RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 16:28


Téhéran. Irna. 12 Janvier 2009.


International
. France.

 

Jean-Pierre Chevènement:

«Une offensive israélienne vouée à l’échec »

 

 

« Cette nouvelle guerre était en tout cas évitable. On ne peut comprendre ce qui se passe à Gaza territoire transformé par le blocus israélien en véritable prison à ciel ouvert que si on revient aux élections de 2006 remportées par le Hamas.

 

Israël et la communauté internationale ont refusé que cette victoire se traduise au niveau du gouvernement de l’Autorité palestinienne» c’est ainsi que Jean-Pierre Chevènement a commenté l'offensive de l'armée israélienne dans ce territoire palestinien lors d’un interview avec le quotidien français « Le Parisien ».

 

Il est évident, a-t-il poursuivi que l’offensive terrestre de l’armée israélienne n’aboutira à aucun résultat tangible.

Elle est vouée à l’échec.



Pour Jean-Pierre Chevènement le refus du verdict des urnes en 2006, l’attitude du régime israélien et de la communauté internationale a été « contre-productive ».


Evoquant le terrorisme, il a déclaré distinguer d’un côté Al-Qaïda et, d’autre part, des mouvements nationalistes qui combattent pour la création d’un Etat palestinien libre et indépendant.


Interrogé sur les responsabilités des uns et des autres, il a choisi de se placer d’un point de vue du processus politique tel qu’il a été conduit depuis les conférences de Madrid en 1992 et le processus d’Oslo.

 

 « En seize ans, on n’a pas avancé, au contraire, sur la voie de la création d’un Etat palestinien.

 

Lorsqu’on regarde les choses sur la longue durée, on ne peut qu’être frappé par l’absence de volonté politique et la prééminence du deux poids deux mesures » a dénoncé le président du Mouvement républicain et citoyen.


Dans cet entretien avec le quotidien français, interrogé par le journaliste sur l’impact de l’élection de Barak Obama, Jean-Pierre Chevènement a souligné que le futur président américain allait être confronté à des choix très importants : « pour Obama, le problème sera de faire baisser la tension dans l’ensemble du monde musulman.

 

Et pour cela, il faut avancer sur la voie d’un Etat palestinien. C’est la non-réalisation de cet objectif qui a entraîné le pourrissement de la situation ».


Président du Mouvement républicain et citoyen (MRC) et sénateur du territoire de Belfort, Jean-Pierre Chevènement avait démissionné en janvier 1991 de son poste de ministre de la Défense pour protester contre l’engagement de la France dans la première guerre du Golfe persique.

 

 

LIEN SOURCE :

 

http://www2.irna.ir/fr/news/view/line-41/0901121393174813.htm

 

Repost 0
Published by INFO-PALESTINE - dans Politique
commenter cet article
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 16:21


LE 1ER, UN COMMUNISTE...

UN INCROYABLE SILENCE QUI EN DIT LONG

lundi 12 janvier 2009 - 07h:02

 

Jean-Claude LEFORT


Le Conseil de sécurité a adopté le 9 janvier une résolution (n°1860) sur Gaza.
Israël l’a balayée aussitôt d’un revers de main.

 

Jean-Claude Lefort, ancien député communiste du Val-de-Marne

Ehud Olmert, le ci-devant Premier ministre israélien, a déclaré dans le même mouvement de menton que son pays n’accepterait « jamais » d’appliquer un « droit » venu de l’extérieur.

 

Le secrétaire général de l’ONU, a eu face à ce refus cette pitoyable réaction : il a courageusement décroché son téléphone pour dire à M. Olmert sa « déception » devant le refus israélien.

 

Quant aux autres membres du Conseil de sécurité dont il revient à la France d’assurer actuellement la présidence, pas un mot n’est sorti de leur bouche.

 

Ils sont lamentablement et hypocritement complices. De sorte que les massacres continuent à Gaza, et non seulement continuent mais ils s’amplifient.

Complices et hypocrites oui ils sont, car cette démission des membres du Conseil de sécurité de l’ONU n’est qu’apparente.

 

Ces pays savent tous, autant que nous le savons, qu’en agissant de la sorte ils laissent Israël continuer les massacres et se défaire de ses engagements formels pris comme chaque membre des Nations unies. Adhésion à l’ONU qui suppose pour tous de respecter la Charte.

 

D’autres pays qui ont défié les décisions de l’Organisation ont été plus que rappelé à leurs devoirs. Ils ont été sanctionnés.

 

En conséquence, observation sera faite avec fermeté et non sans colère, à ces pays membres du Conseil de sécurité, spécialement les membres permanents, que le refus israélien doit entraîner une réaction toute autre qu’un simple appel téléphonique sans aucun effet qui déconsidère l’ONU en tant que telle.

 

Il sera souligné avec solennité qu’aucun pays au monde, membre des Nations unies, ne peut se soustraire des décisions de l’Organisation, et ceci par principe et par crédibilité pour l’ONU elle-même.

 

Laisser sans réaction ce refus israélien aboutit, il a déjà été dit, à la prolongation d’un drame atroce et de crimes de guerre dans cette minuscule bande de Gaza surpeuplée de laquelle les gens ne peuvent fuir. Mais ce lâche refus de réagir, en soutien oblique à Israël, aboutit aussi à cultiver parmi le peuple israélien une illusion plus que dangereuse - celle selon laquelle Israël pourrait « vivre » hors les décisions légales et légitimes de ce qu’on appelle la « communauté internationale » dont ce pays est partie prenante, c’est-à-dire hors le droit, hors la loi. Ce sentiment et de supériorité et d’impunité est des plus redoutables pour le peuple israélien.

 

Dans ces conditions, puisque de téléphone il a été question, nous demandons avec solennité aux membres permanents du Conseil de sécurité, en premier lieu la France, de décrocher leurs téléphones pour décider de tenir dans les plus brefs délais une réunion du Conseil qui aboutisse cette fois non plus à la formulation de vœux mais à celle d’exigences précises prévues au titre de l’article VII de la Charte des Nations unies, Charte qui encore une fois engage Israël.

 

Personne ne peut se cacher derrière Israël qui a dit « non » à cette résolution et donner ainsi le sentiment qu’on y pourrait rien alors que tout continue sur place. On y peut.

 

M. Kouchner d’habitude si prolixe se tait. Il laisse faire. M. Sarkozy d’ordinaire « super actif » ne dit rien. Il laisse faire.

300.000 personnes en France hier ont manifesté.

 

Ils n’ont, eux, pas l’intention de laisser faire. Leurs voix multiples et unies c’est la voie de la raison. La seule qui vaille qui allie humanisme et droit.

 

Contre la loi du talion qu’on voudrait imposer au monde, ils ont réclamé avec force et dignité la paix et l’arrêt des massacres.

 

Aux hommes dits d’Etat d’agir en urgence. Car urgence à Gaza il y a. L’histoire les jugera en fonction. Et nous avec, « Nous peuples des Nations unies » au nom de qui la Charte de l’ONU a été écrite.

 

* Jean-Claude Lefort est député honoraire communiste du Val-de-Marne

Du même auteur :

 

  Qui est « irresponsable » Monsieur le Président ? - 9 janvier 2009

11 janvier 2009 - Communiqué par l’auteur

 

LIEN SOURCE :

 

http://info-palestine.net/article.php3?id_article=5797

Repost 0
Published by Jean-Claude LEFORT /Hadrie RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 16:01



UN UNIVERSITAIRE ANGLAIS ESTIME QUE « LES PAYS ARABES DEVRAIENT SANCTIONNER ISRAEL AVEC L’ARME DU PETROLE »

 

Téhéran.Irna. 12 Janvier 2009.

 

International. Grande-Bretagne.

 

Rodney Shakespeare, professeur d'une université britannique, lors d’un interview avec l’IRNA à Londres a estimé que les pays arabes devraient sanctionner par l’arme du pétrole le régime sioniste.

 

« La seule chose qui peut changer la situation actuelle au Moyen-Orient c’est que les pays arabes et musulmans producteurs de pétrole s’unissent et arrêtent leurs exportations pétrolières directes et indirectes à Israël »a affirmé Rodney Shakespeare.


Selon cet universitaire britannique « les Etats arabes du Moyen-Orient ont réagi très faiblement aux attaques d'Israël perpétrées contre Gaza.

 

A titre d’exemple, l'Arabie Saoudite n'a pas fait un seul geste parce qu'elle ne veut pas l’avènement d’une Palestine démocratique.


 

Quant à l'Egypte, elle a été très probablement informée des jours avant des attaques, mais la seule chose qu’elle a faite, a été d'ouvrir à la Croix Rouge le passage de Rafah, et seulement en raison des pressions de la communauté internationale. »

Ce professeur s’est montré critique vis-à-vis des puissances occidentales qui ne sont pas parvenues à arrêter les attaques, ajoutant : « tout comme les israéliens, il n’apparaît pas non plus que les Etats-Unis souhaitent réellement améliorer la situation en Gaza.

 

Après 16 jours d’attaques impitoyables perpétrées par le régime sioniste, un nouveau bilan fait apparaître côté palestinien 885 tués , dont la plupart sont des femmes et des enfants. Selon des sources humanitaires, on compterait également quelques 3620 blessés. »

Ce professeur formé à l'Université de Cambridge a qualifié de « disproportionnée » l’offensive israélienne rappelant qu’au cours des huit dernières années écoulées « on déplorait 20 morts seulement côté israélien » tués par les fusées lancées depuis Gaza, tandis qu’au cours des seuls « trois premiers jours d'offensive israélienne, on déplorait déjà plus de 300 victimes palestiniennes. »

«Israël traite les palestiniens comme des bêtes en les maintenant enfermés et en les bombardant de façon ininterrompu» a déploré cet universitaires tout en soulignant que « ni les pays arabes ni les puissances occidentales ne disposent de volonté suffisante pour faire face à Israël » et en exprimant ses « doutes » quand à la promesse du président élu américain, Barack Obama « de changer la situation au Moyen-Orient ».


Interrogé sur le rôle que joue l'Iran dans les événements de la région, il a déclaré que « l’Occident fait face à beaucoup de problèmes et pour ne pas être accusé d’en être responsable, il doit trouver à un coupable, et ce coupable idéal c’est bien sûr l'Iran, parce que ce pays défend des positions et des points vue indépendants opposés à ceux de l’Occident. »



LIEN SOURCE :

http://www2.irna.ir/fr/news/view/line-41/0901128418165636.htm
 

 

Repost 0
Published by IRNATEHERAN/Hadria RIVIERE - dans Politique
commenter cet article

PEUPLES OPPRIMES...DEBOUT

LA LIGUE ARABES DES ETATS D'AMERIQUE ...:
LES OCCIDENTAUX DETRUISENT, MASSACRENT, LES PEUPLES MUSULMANS...OCCUPENT...COLONISENT LES PAYS
ET LA LIGUE EST AVEUGLE, SOURDE ET MUETTE...
122-arabe_hypocrisie.jpg

LES PEUPLES SOUVERAINS...S'AVANCENT....VERS... - (Chant du Départ )
La souveraineté a été définie par Jean Bodin (1530-1596) dans son traité "Les Six livres de La République" comme un attribut essentiel de l'État :
"La souveraineté est la puissance absolue et perpétuelle d'une République."
Aucun pouvoir n'est supérieur à la puissance souveraine qui ne peut être anéantie, mais elle n'est pas sans limite (s'exerce sur le domaine public et non privé).
Pour Jean-Jacques Rousseau, le peuple est le seul détenteur légitime de la souveraineté.

En droit, c'est la Constitution qui définit comment s'exerce la souveraineté, quelles sont les institutions qui détiennent le pouvoir et comment elles sont contrôlées.
 
PAYS DETRUITS,
PAYS OCCUPES,
PAYS COLONISES,
PAYS PILLES,
PEUPLES ASSERVIS,
PEUPLES APPAUVRIS, DEPUIS DES DECENNIES PAR UNE OLIGARCHIE AMERICANO-SIONISTE AVIDE AVEC LA COMPLICITE ACTIVE DES PEUPLES OCCIDENTAUX...
      

PALESTINE/PALESTINIENS

 

800px-Flag of Palestine.svg

 

AFGHANISTAN/AFGHANS

LE PROBLEME AFGHAN

 

600px-Flag of Afghanistan.svg

 

 

PAKISTAN/PAKISTANAIS

   

800px-Flag of Pakistan.svg

 

YEMEN/YEMENITES :...Le pouvoir Pro-Us...Tire sur le peuple, comme l'on tire à la foire sur les lapins en plâtre...Sans que cela ne souleve aucune constestation...!!!! 

 

800px-Flag of Yemen.svg

   

ALGERIE/ALGERIENS

 

800px-Flag of Algeria.svg

 

Les politiciens français nient les faits

Crimes d'Etat

Les politiciens français réecrivent l'histoire, en s'offrant le "beau rôle"

  

800px-Flag of Bahrain.svg

Le peuple dit : "Ni Shi’ite Ni Sunnite mais Bahreini».

« Nous ne voulons pas renverser le régime comme certains l’imaginent, et nous ne voulons pas obtenir le contrôle du gouvernement. Nous ne voulons pas des sièges et places ici ou là. Nous voulons être un peuple qui vit dans la dignité et dont les droits sont respectés ».  

Les AL KHALIFA repondent par la repression, les massacres, l'occupation saoudienne, encore plus de tyrannie!!!!

 2882948-4078356

   BAHREIN/BAHREINIS : ...- Monarchie Al Khalifa Et Régime Sioniste Deux Entités Coloniales Racistes Pratiquant Le Nettoyage Ethnique Un Génocide Lent Contre Les Populations Autochtones 

 

Pour ens avoir plus sur la repression là : 

link

BCC800px-Flag of Tunisia.svgC

TUNISIE/TUNISIENS


LE PEUPLE TUNISIEN EXIGE : UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE

Assemblée constituante ?

Une assemblée constituante est une institution collégiale avec pour tâche la rédaction, ou l'adoption, d'une constitution, c'est-à-dire le texte fondamental d'organisation des pouvoirs publics d'un pays. - source Wikipedia

    NOUVEAU DRAPEAU FRANCAIS  

nouveau-drapeau-francais

 

Le peuple français endure quant à lui l'oppression invisible mais tout aussi destructrice que l'idéologie sioniste et l'oligarchie financiére qu'il a lui même installé

 au pouvoir (c'est l'histoire du pendu qui fabrique la corde qui a servi à le pendre)...Si nous voulons casser ces chaines...

 

 

 

 Site source pour les photos:

link

L'ideologie sioniste expliquée par les Chretiens - un rappel historique :

link 

 

Et, si nous nous décidions d'agir...? Comment...? En citoyens/consommateurs/Responsables :

Nous pouvons poursuivre et Renforcer:

boycott israel

________________________________________________________________________________

 

 

 

Et parce que les Yankees sont accros au pétrole...Jamais les peuples de cette planéte surtout ceux assis sur cette mane noire...Ne pourrons vivre en paix, nous avons pour obligation d'arrêter d'idolâtrer ces GENOCIDAIRES YANKEES et, de les aider à tomber plus vite dans la fosse à purin !!!!

 

Mc do sheitan


Catégories

LA NOUVELLE MARIANNE


Elle est française...
Indéniablement elle est  française...
Inévitabelement, elle est française,

Assurément, elle est française,
Formellement, elle est française,
Elle est, française... EVIDEMMENT !

Quand le buste de Hafsia HERZI dans toutes les mairies
de FRANCE?


SAINT VINCENT DE PAUL…SYMBOLE DU DON…


LE DON DE SOI


        SAINT VINCENT DE PAUL
1581-1660

         PRETRE HUMANISTE FRANCAIS

Une conscience aigüe de soi et de l'Autre,
Permet d'ouvrir la porte de la Liberté.
Et,

de la maintenir ouverte à  l'Empathie...A la solidarité !
Hadria Riviere

...FEMMES D'HONNEUR...


MARIE GOUZE DITE OLYMPE DE GOUGES (1748-1793)
http://www.histoire-en-ligne.com/spip.php?article=195


LOUISE MICHEL DITE ENJOLRAS (1830-1905)

http://biosoc.univ-paris1.fr/actu/livres/gauthier2.htm


ROSA LOUISE McCAULEY PARKS (1913-2005)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosa_ParksD


DOLORES IBARRURI GOMEZ DITE LA PASIONARIA (1895-1989)

http://www.mosaique.levillage.org/miroirs/espasionaria.htm

JUSTICE POUR AAFIA SIDDIQUI

 

dr-aafia-siddiqui-bush-terrorism