Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui, Suis-Je

  • : Le blog de Hadria RIVIERE
  • Le blog de Hadria RIVIERE
  • : "Une conscience aigue de Soi et de l'Autre permet d'ouvrir les portes de la liberté..." Hadria RIVIERE
  • Contact

FEMMES REBELLES...

undefinedDAHYA…DAHIYA….DIHYA…KAHENA… (.. ?-700). 
 
http://www.berberescope.com/l'histoire_des_Berberes_yahoo.htm


FATMA TAZOUGHERT DITE LA ROUGE (1544-1641)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fatma_Tazoughert


Fatma-N-Soumer.jpg

LALLA FATMA N’SOUMER (1830-1863) -DITE LA JEANNE D'ARC DU DJURDJURA
www.1novembre54.com/frame.php




FADHMA AIT MANSOUR AMROUCHE (1882-1967)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fadhma_A%C3%AFt_Mansour_Amrouche

 

Rechercher

Archives

LES TOUAREG, SONT EN DANGER!

 

LA VIE DES TOUAREG

CULTURE, HISTOIRE "des hommes bleus" :

Les origines Préhistoriques et paléoberbéres des TOUAREG là :

http://www.amazighworld.org/studies/articles/touareg_histoire.php

Et, là :

http://www.ac-nancy-metz.fr/Pres-etab/lapicque/Opinfo98/Pourcher/vie.htm


L'HISTOIRE DE LA REVOLTE TOUAREG :

 

http://latelelibre.fr/index.php/2008/02/niger-un-chef-touareg-temoigne/

 

 Là :

http://conflitsoublies.blogspot.com/2008_04_01_archive.html

 

Et, là :

 

http://www.caravaneducoeur.com/lestouareghistoi/index.html

 
MENER, La lutte, en musique ! 

 



16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 14:25

 

 

 

Depuis le second tour de l'élection présidentielle, le 28 novembre 2010, la Côte d'Ivoire vite en pleine crise post-électorale, sur fond d'asphyxie économique programmée, d'embargo sur les médicaments et de menaces de guerre civile... puisqu'aussi bien, après sa tentative de putsch médiatico-politique, le candidat tricheur et perdant ouattara a commencé à faire donner ses troupes... constituées des rebelles qui depuis 2002 lui sont fidèles... le temps joue contre lui...

 

on dit que fin mars, les exportations de cacao reprendront malgré les interdictions illégalement décrétées par Ouattara... que donc le régime du président gbagbo en sera encore fortifié, crédibilisé... d'où la nécessité pour lui d'embraser le pays, en espérant secrètement ainsi susciter des incidents et drames à même de provoquer une entrée dans le conflit des forces françaises par exemple...

 

video la :

 

 

 


Repost 0
Published by POSTE PAR Hadria RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 04:31

 


 

De nouveaux câbles issus des services secrets  français mettent à nu le rôle de la France dans le coup d'état d'Abidjan du 11 Avril dernier.

 

Il nous apparait aujourd’hui, au vu d’une autre série des documents que publie le site du perspicace INNER CITY PRESS, que la France a préparé minutieusement la déstabilisation de la Cote d’Ivoire. 

 

L’on se rend compte qu’elle a œuvré dans l’ombre pour la nomination au poste de premier ministre d’un de ses pions, Charles KONAN BANNY qui occupa cette fonction du 07 décembre 2005 au 4 April 2007. Ce document relève également la complicité du Secrétaire général de l’ONU de l’époque.

 

Selon lui,  ‘’les moyens dont va disposer le nouveau Premier ministre sont suffisants pour mettre en place une politique de rigueur et de fermeté afin de contrer les partisans du processus de paix en côte d’Ivoire et devrait notamment permettre la mise en place dans les tout prochains mois d’un plan d’action pour déstabiliser Laurent GBAGBO et provoquer des élections présidentielles anticipées’Nous vous laissons juger par vous-même...

 

Un autre document intitulé ‘’Note de renseignement’’dont l’objet est la généralité sur les forces armées ivoiriennes étale la parfaite connaissance des services secret français de l’armement de l’armée loyaliste ainsi que l’organisation et l’armement détenus par les forces rebelles.

La France ne saurait prétendre n’avoir pas œuvré du côté des rebelles.

 

Dans cette série de documents, les services de renseignements français font le point sur Guillaume SORO jadis N*2 du gouvernement . Il entendait à l’époque contrôler étroitement l’ensemble des ministèresattribués aux Forces Nouvelles de l’époque.

 

Le but étant de contrecarrer toute tentative d’influence du parti de RDR de ALLASSANE DRAMANE OUATARA.

 

Vous trouverez dans ce dernier document l’esprit de division qui a toujours existé entre nos dirigeants. UnTAMBO MBEKI très modéréet un OBANSAJO et TANDJA au service de la cause coloniale.


L’on ne le dira jamais assez. La nature a doté le sous-sol africain d’immenses richesses et le sol africains d’une poigné de personnes ‘’luciférées’’qui ont pris en otage le bonheur et la liberté de leurs populations.

 

Gbagbo est tombé mais à vivre les évènements, il faut être aveugle pour ne pas comprendre que la vraie guerre vient de se déclencher en Côte d’Ivoire.

Son dénouement ne sera pas pour bientôt.

Car aucune guerre froide n’est brève.

La vraie guerre a commencé.

 

Qui sera SIRIKI, Qui sera SOUKE ? Bien malin qui pourra apporter une réponse juste à cette question.

’EN CHAQUE MORCEAU DE CHOCOLAT SE TROUVENT LA SUEUR, LES LARMES ET LE SANG DE L’AFRIQUE’’

Maurice TCHASSO
Lien source :

http://www.cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=3544

Repost 0
Published by POSTE PAR Hadria RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 16:49

 

 

 

EPISODE UN

les auteurs précisent  :

 

..."Une série ironique vous raconte le quotidien de Zine El Abdine ben Ali l'ancien président Tunisien.

 

NB: On cherche pas a faire du grand humour, juste une critique sur l'actualité..."

 


 

 

 

EPISODE DEUX :

 

 

Repost 0
Published by POSTE PAR Hadria RIVIERE - dans Invité du jour
commenter cet article
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 15:52

 

Du plus Armé...qui sont imposées aux peuples du Sud...mais certainement pas ni le droit International...ni le respect de la souveraineté de ces pays...et,

.Encore moins le respect des principes democratiques ....

Quand cessera donc cette hypocrisie !!!....

 

 

_______________________________________________________________________________________________

 

 

 

  1. La Guerre à la Côte d’Ivoire ou la raison du plus fort !

  2. colonisation2
    -Le Temps 13/04/2011-

    C’est la jungle, la raison du plus fort et non les vraies règles de la démocratie. L’Humanité est en danger.
  3.  

    Les plus forts empêchent les plus faibles de grandir en armement pour assurer leur propre sécurité et celle de leur développement.

     

    La France, les Etats-Unis et l’Angleterre bombardent qui ils veulent pourvu qu’ils aient le moindre intérêt à défendre.

     

    Peu importe les massacres qu’ils font dans les populations civiles. Ce sont eux qui font les résolutions à l’Onu. Et ils en font en fonction de leurs intérêts et leurs règlements de compte.

     

    L’Onu est leur bras séculier pour commettre les pires atrocités et génocides dans nos pays faibles.

     

    Ils rédigent des résolutions, les soutiennent au Conseil de sécurité de l’Onu, et dès qu’elles sont votées, ils s’abritent derrière elles pour bombarder des peuples, anéantir le développement des pays qui leur résistent.

     

    Pour eux, ils doivent demeurer les gendarmes du monde. Ils combattent pour cela tous les pays qui essaient d’avoir une arme nucléaire comme eux.

     

    L’attaque de la France contre la Côte d’Ivoire et son Président Laurent Gbagbo résume ce terrorisme des pays puissants.

     

    Le président français Nicolas Sarkozy veut assassiner Laurent Gbagbo pour se voir offrir le pétrole ivoirien par son ami Alassane Dramane Ouattara.

     

    Le combat qui a lieu en Côte d’Ivoire, est celui de l’Afrique et de l’Humanité.

     

    Quand va-t-on réagir ? Quand ? ..."

    germainsehoue@yahoo.com

 

_____________________________________________________________

 

 

 

Les français ne veulent pas d'immigrés surtout les « noirs et les arabes » sur leur sol....Je peux intellectuellement concevoir ce rejet; en revanche je ne comprends pas pourquoi ce peuple français qui refuse d'accueillir les immigrés d'Afrique ne fait pas pression sur ses élus pour qu'ils cessent d'envahir, de détruire, de faire la guerre à ces pays Africains...

Ces guerres, ces soutiens inconditionnelles aux dictateurs... nuisent, de fait aux développement, économique, social , à la sécurité des habitants de ces pays....

C'est bien parce qu'ils- les peuples de ces pays occupés- vivent dans la misère, dans l'insécurité qu'ils décident d'immigrer en France...En Europe....

Ce n'est evidemment par plaisir qu'ils décident de se couper de leurs racines...

 

La réponse a ces immigrations qui insupportent le peuple Français... ne serait-il pas de laisser ces peuples se débrouiller...

Qu'on les laisse gérer leurs richesses naturelles, extraire et vendre leur pétrole, leur cacao, leurs mines de diamants,

leur gaz etc.... ?

L'équation est pourtant simple :

Français vous ne voulez plus voir d'immigrés dans votre pays...OK...Ben dans ces conditions élisez des Hommes et des femmes politiques qui n'organiseront pas le pillage des pays Africains....en faisant la guerre à leurs peuples...

 

Si, tous les pays auto-affirmés évolués respectaient ce principe....

 

Il est certain que vous ne verrez plus arriver, à vos frontières » ces hirsutes d'immigrés que vous haïssez....

 

Il est  vrai qu'il vous faudra  trouver d'autres bouc-emissaires pour justifier vos échecs...Mais je ne me fais pas de souci...vous saurez trouver!!!!

 

_____________________________

Plus de 40 interventions militaires françaises en Afrique depuis 1961

 

Depuis l’indépendance de ses anciennes colonies, la France est intervenue militairement une quarantaine de fois en Afrique en vertu d’accords de défense et de coopération ou afin de venir en aide à ses ressortissants. Voici un rappel chronologique des principales interventions.



1961 – Opération « Bouledogue » (ensuite appelée « Charrue longue ») pour le maintien de la base navale de Bizerte, en Tunisie.
 
1964 – Intervention au Gabon pour rétablir le président Léon M’ba dans ses fonctions après le putsch d’une partie de l’armée.


1968-1972 – Opérations « Limousin » et « Bison » au Tchad contre la rebéllion du Tibesti.
 
1977 – Opération « Verveine » au Zaïre montée par le Maroc, avec le soutien de la France, pour soutenir le maréchal Mobutu contre la rébellion du Shaba.

1978 – Les légionnaires du deuxième régiment étranger de parachutistes sautent sur la ville minière de Kolwezi, au Zaïre, pour libérer quelque 3.000 civils des mains des rebelles katangais du Front de libération national du Congo (FLNC).


1978-1980 – Opération « Tacaud » au Tchad contre la progression du Front national de libération du Tchad (Frolinat) de Goukouni Oueddei.
 
1979-1981 – Opération « Barracuda » en Centrafrique pour destituer l’empereur-président Bokassa et le remplacer par David Dacko.
 
1983 – Opération « Manta » au Tchad pour soutenir le président Hissène Habré face aux rebelles de Goukouni Oueddei
 
1985 – Des avions de combat Jaguar bombardent la base aérienne libyenne de Ouadi-Doum dans le nord du Tchad.

1986 – Quelque 150 parachutistes français arrivent en renfort au Togo après une tentative de coup d’Etat contre le président Gnassingbé Eyadéma.
 
1986 – Opération « Epervier » au Tchad (900 soldats) contre les forces libyennes venues soutenir Goukouni Oueddei.
 
1989 – Opération « Oside » aux Comores après l’assassinat du président Ahmed Abdallah et la prise de contrôle de l’archipel par les mercenaires de Bod Denard
 
1990 – Opération « Requin » au Gabon.

Quelque 2.000 soldats évacuent 1.800 ressortissants étrangers et apportent leur aide au régime, confronté à des émeutes à Libreville et à Port-Gentil.
 
1990-1993 – Mission « Noroit » au Rwanda pour assurer la protection du président Juvénal Habyarimana contre les rebelles du Front patriotique rwandais.
 
1991 – Un millier de soldats sont envoyés à Kinshasa après des manifestations anti-Mobutu
 
1992-1994 – Opération « Oryx » en Somalie, placée ensuite sous le commandement américain de la mission « Restore Hope ».
 
1993 – Opération « Bajoyer » au Zaïre pour évacuer des ressortissants français après des émeutes lancées par les militaires à Kinshasa, au cours desquels l’ambassadeur de France, Philippe Bernard, a été tué.
 
1994 – Opération « Amaryllis » au Rwanda pour évacuer les ressortissants européens. Le président Habyarimana vient d’être assassiné et le génocide débute.

Il fera 800.000 morts.
 
1994 Opération « Turquoise », impliquant 2.500 hommes, au Zaïre et dans l’ouest du Rwanda, formellement pour protéger les populations civiles.
 
Le pouvoir rwandais a depuis reproché aux militaires français d’avoir secouru des miliciens hutus responsables du génocide ou de leur avoir permis de fuir vers le Zaïre voisin.
 
Le président Nicolas Sarkozy a reconnu en 2010 que la France avait commis de
« graves erreurs d’appréciation » lors du génocide rwandais.
 
1995 – Opération « Azalée » aux Comores pour neutraliser Bob Denard et ses mercenaires et faire échec à un coup d’Etat contre le président Saïd Mohamed Djohar.
 
1996-1997 – Opérations « Almandin » I et II, avec 2.300 hommes, pour neutraliser des mutineries de militaires et rétablir l’ordre à Bangui après l’assassinat de deux militaires français.
 
1997 – Opération « Antilope » au Congo. Evacuation de 6.500 étrangers de Brazzaville.
 
1996-2007 – Opération « Aramis » au Cameroun pour soutenir l’armée camerounaise en lutte contre le Nigeria pour le contrôle de la presqu’île pétrolière de Bakassi.
 
1998 – Opération « Malachite » en République démocratique du Congo pour évacuer 2.500 étrangers de Kinshasa.
 
1999 – Mission « Khor Anga » à Djibouti. Protection aérienne devant l’extension du conflit armé entre l’Ethiopie et l’Erythrée.
 
2002 – Début de l’opération « Licorne », force de maintien de la paix en Côte d’Ivoire, après une rébellion qui menace le pouvoir du président Laurent Gbagbo. Envoi de 4.000 soldats pour protéger les Européens dans la guerre civile.
 
2003 – Opération « Artémis » à Ituri (RDC). La France fournit l’essentiel du contingent déployé par l’Onu.
 
2004 – Destructions des appareils de l’armée ivoirienne après le bombardement de Bouaké dans lequel neuf soldats de la force Licorne ont été tués. Les ressortissants français sont évacués.
 
2008 – Protection de l’aéroport de N’Djaména et évacuation de ressortissants français au Tchad.

 

_____________________________

Un article alitre attentivement et, surtout à méditer....


La chose est de retour

 2855856752 1

 

David Gakunzi


Abidjan bombardée. Et voilà les oiseaux de la mort de la mission Licorne au dessus de La Riviera, du Plateau, de Yop, deCocody ; et voilà Abidjan bombardée. Abidjan agressée. Feu sur Abidjan. Et voilà la Côte d’Ivoire et l’Afrique de nouveau offensées par une puissance, par la puissance venue d’ailleurs.

Et Paris qui pavoise « la France est de retour sur la scène géopolitique internationale », « la France est en première ligne », et la presse parisienne qui approuve, qui savoure comme le tortionnaire savourant la douleur de sa victime ; et la presse de France – une certaine presse - qui se dresse la crête levée, excitée ; la presse de France qui bat des ailes, qui s’extasie, qui chante: « La France est en mission de lumières !

En mission de démocratie ; en mission de protéger les populations civiles.

Les frappes sont ciblées.

 Guerre propre.»

Un meurtre peut-il être propre ?

Depuis quand l'acte de tuer serait-il devenu action propre, humaniste ? 

Guerre propre, guerre propre, on pérore ; guerre propre, bombardement des lieux stratégiques.

Et ces hôpitaux soufflés, et ces centres commerciaux anéantis, et ces habitations rasées ?

 

Et ces morts, oui, ces morts, ces centaines de victimes ? Silence. Omerta. On pilonne ; on pilonne la Côte d’Ivoire devenue lieu de vidange de la puissance meurtrière venue de France. Et plus rien pour restreindre cette folle volonté de toute puissance. Plus rien. Folie de grandeur déchainée.

 

Hurlements : « Mais attendez ! Nous sommes en mission de défense de la démocratie en Côte d’Ivoire et on nous accuse ? Comment ? Nouvelle guerre coloniale ? Mais renseignez-vous :la France a un mandat moral ; elle a bombardé sur demande expresse des Nations Unies ! 

 

Nous sommes en mission de défense  de la morale internationale! » Et on s’écrie : « Et qu’aurait-t-elle donc de si barbare cette mission ?

Qu’y a-t-il de si barbare à bombarder pour la démocratie ! »

 

La cruauté légitimée, glorifiée au nom de la défense d’une idée : la démocratie ! On s’arroge le droit, le plein droit de tuer au nom de la démocratie.

 

Le droit de tuer au nom de la démocratie érigé en honneur national! « La France est de retour sur la scène internationale ! »

Prestance internationale ! Estime de soi rehaussée par la pluie de bombes balancée sur Abidjan ! Narcissisme collectif ; narcissisme groupal, national, partagé, exalté. Le prestige international de la France ! Délire de puissance.

Crimes sans culpabilité !

 

Abidjan bombardée ; il faut rabaisser, écraser, mettre à genoux la Côte d’Ivoire. Il faut faire exemple. Il faut rappeler la loi à tout le monde : ici en pré-carré, le caïd, c’est Paris ; ici, en pré-carré, le maître, c’est la France. On croyait pourtant cette domination-là révolue ; on la croyait jetée dans les poubelles de l’histoire. Et la voilà de retour dressée sur ses pattes-arrières avec la même arrogance, avec la même monstruosité.

 

La voilà de retour, l’avidité de nouveau palpitante de toute puissance ; la voilà de retour la folie de domination toutes dents dehors ; la voilà proclamant le droit de conquête « devoir de protéger les populations civiles ».

 

Protéger les populations civiles ! Nouvelle doxa ; nouvelle philosophie humaniste? Sucrerie sonore ; vieille confiserie empoisonnée qui n’est  vocable neuf que pour les sans-mémoires, les amnésiques. « Protéger les populations civiles» est une vieille menterie ressortie des alvéoles nauséabondes de l’histoire.

 

Souvenons-nous : il y a quelques siècles, on appelait déjà  expropriation  protectorat,  razzia protectorat,  massacres protectorat.

On était déjà en mission, en devoir de protection des peuples d’Afrique ! Il s’agissait, zézayait-on, à l’époque, de protéger le colonisé contre lui-même, de protéger le colonisé, ce sous-homme, cet arriéré, ce sauvage contre sa propre barbarie; il s’agissait, zozotait-on, de le soumettre dans son propre intérêt !



Et quand il arrivait que ce colonisé-là, se faisait Samory Touré, Béhanzin ou Tchaka Zoulou pour récuser cette « protection », on le rouait d’insultes et de coups, on le couvrait de tous les crimes du monde, il était aussitôt estampillé chef sanguinaire, chef cruel, despote à éliminer.

 

Déjà ! « Radio Paris » mentait déjà à l’époque. Comme aujourd’hui encore ; comme aujourd’hui de nouveau.

 

C’est que la chose est de retour. Cette fois-ci au nom de la démocratie. Et on psalmodie : Au nom de la démocratie ! Au nom de la démocratie. Au nom de la démocratie bafouée, il faut libérer Abidjan. Et on bombarde sans retenue ; on bombarde à cœur joie. Il faut libérer.

 

Mais quelle est donc cette libération qui vaut qu’on assassine, qui vaut qu’on massacre, qui vaut qu’on tue? Quel est ce bien qui vaut licence de tuer ? Qui vaut permis d’écraser ?

 

Quelle est cette libération qui libérerait un  peuple en assujettissant son Etat à une domination extérieure ? Quelle est cette libération qui récuse le droit de chaque peuple de fonder sa propre loi ?

 

La vérité : c’est que la chose est de retour. Déchainée comme autrefois.

 

Du temps des Voulet et Chanoine. Voulet et Chanoine avec leurs colonnes fumantes se disaient, eux aussi, en mission pour le bien suprême; ils étaient en croisade pour une grande idée, pour une idée absolutisée, pour une idée qui ne pouvait souffrir aucune contradiction ; ils se croyaient, eux aussi, en droit de soumettre, d’écraser tout éventuel obstacle à l’accomplissement de leur haute mission. Incendies, vols, pendaisons, les victimes pendues aux branches des jujubiers. Violence coloniale célébrée. C’était la norme.

 

Aujourd’hui Paris ne célèbre plus le sang versé des pendus ; Paris célèbre « les frappes chirurgicales », « les frappes ciblées » « les frappes ciblées contre les armes lourdes »; Paris célèbre les exploits, la grandeur de sa puissance de feu technologique ! Triste spectacle : voilà de nouveau la France la raison politique perdue, la raison politique ballottée  par cette brutale et barbare volonté de toute puissance, de domination sans limites ; voilà de nouveau la France, reine du mensonge, reine de la tartufferie.



Voilà revenu le temps de la tartufferie : on parle de droit et on pratique la guerre ; on parle de droits de l’homme et on nourrit, on soutient, on porte à bout de bras une rébellion aux mains dégoulinantes de sang ; une rébellion connue pour sa férocité, sa sauvagerie, sa brutalité sans pareil; une rébellion qui pille, qui viole, qui massacre depuis bientôt dix ans. On parle de protection des populations civiles et on pilonne, on tue chaque jour.

 

On parle de démocratie et on écrase la volonté populaire ivoirienne, on refuse le recomptage des voix ; on parle de démocratie et on impose à coups de bombes aux Ivoiriens un Président contesté, rejeté. On parle de liberté de la presse et on pravdisela presse ; on étouffe, on refuse toute information contradictoire sur la Côte d’Ivoire.

 

On institue la vérité officielle en vérité indépassable. Et non sans un certain cynisme, on bombarde Abidjan et on parle de reconstruction de la Côte d’Ivoire ; on détruit, on démolit, on saccage avec acharnement et on dit qu’on reconstruira.

Qu’on reconstruira avec les multinationales du chocolat, évidement.

Bien sûr ! Triste spectacle !

Mais fort heureusement l’histoire n’est pas finie!



Lien source :

http://www.legrigriinternational.com/ext/http://www.africatimeforpeace.com/fr/Abidjanbombardee.html



 

 

 

Repost 0
Published by POSTE PAR Hadria RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 08:22

 

 

Nos ennemis, à nous travailleurs, à nous retraités, à nous nous chômeurs, à nous immigrés, à nous handicapés, à nous jeunes chercheurs d'emplois....Ce ne sont ni les musulmans, ni les immigrés, ni les « clandestins » ni tous ceux et celles qui quotidiennement galèrent pour joindre les « deux bouts » dans un système financier qui taxent toujours et, encore les mêmes : les travailleurs...

 

Nos ennemis à nous « les galériens» ce sont ces spéculateurs qui s'enrichissent en pariant sur l'appauvrissement des pays, des peuples....sur la dislocation des États-Nation... l'échec des entreprises ....qui reclament toujours plus de liberalisme...ce qui favorise le chômage de masse...la loi de la jungle, l'égoïsme...l'absence de solidarité...la perte des acquis sociaux pour lesquels nos pères, mères se sont battus et, qu'ils ont pour un grand nombre, d'entre eux, payés de leur vie....

 

 

  QUATRE ennemis parmi les quelques autres qui restent a répertorier... :

1) A l'exterieur : Simon Cackwell, le "roi des spéculateurs", jubile... 

Voilà ce qu'il affirmait, en octobre 2008, à Londres – et, les événements se déroulent, comme il les avait prévu...:

 

... »Si les gens savaient ce que l'on gagne, on rétablirait la guillotine et les têtes valseraient sur les piques”

 

Simon Cawkwell (spéculateur anglais)


Les marchés s'effondrent. Les banques s'écroulent. Mais le "roi des spéculateurs" de Londres, Simon Cawkwell, n'en a cure.

Quand certains perdaient des milliards, il a "fait" 250.000 livres (320.000 euros) en moins d'une heure. "J'aime les crises", jubile-t-il.

Dans les salles de marché, il est connu comme le "roi des vendeurs à découvert", en référence à son habitude de spéculer à la baisse.

Ses avis ont autant de poids que sa corpulence (un bon 150 kilos), depuis qu'en 2002, année noire pour les Bourses, il a empoché 3,3 millions de livres (4,2 millions d'euros).

 

Cette année, il prévoit de faire "probablement trois millions de livres", lâche-t-il, sa bouille ronde fendue d'un large sourire.

Devant lui, quatre larges écrans d'ordinateur alignent les lignes de cours, quasiment toutes dans le rouge.

"La crise, c'est tout bénéfice pour moi. J'ai toujours aimé les marchés qui bougent vite car c'est dans ces moments-là que les idiots font n'importe quoi, qu'ils paniquent.

Moi, je ne panique pas et j'en profite". Le marasme qui s'est emparé de la "capitale européenne de la finance" n'a pas passé la porte du luxueux appartement du quartier huppé de South Kensington où le trader s'est installé à son compte.

"Hier par exemple (mercredi), j'ai fait 250.000 livres en moins d'une heure", se réjouit-il, visiblement ravi de l'effet que cela provoque sur le journaliste médusé. "Et ce n'est pas imposable", conclut-il aussitôt.

 

Ce même mercredi, la Bourse de Londres avait clôturé sur une chute de plus de 5%, malgré un vaste plan de sauvetage bancaire annoncé par les autorités britanniques. "J'ai acheté quand le marché a touché le fond", explique-t-il, en se flattant d'être "intellectuellement supérieur à 99% des gens".

 

On le surnomme le "Maître" ou, moins flatteur, le "Rapace".

 

Mais Simon Cawkwell, 61 ans, ne s'embarrasse pas du qu'en-dira-t-on, qualifiant d'"idiots" ceux qui accusent les traders de cupidité.

 

De même, il fait fi de l'interdiction de la vente à découvert (qui consiste à parier sur la baisse d'un titre), décrétée mi-septembre au Royaume-Uni sur une trentaine de sociétés: "Je continue à vendre à découvert, mais sur toutes les autres sociétés...", se vante-t-il.

Ce n'est pas un hasard s'il signe ses commentaires de marché "Evil Knievil" dans une double allusion au diable ("Evil" signifie "maléfique" en anglais) et au goût du risque du célèbre motard cascadeur américain Evel Knievel.

 

Parieur invétéré, il l'est, mais il n'aurait pas osé le "pari fou" des autorités britanniques qui ont "continué à accroître les crédits comme si c'était possible de le faire sans fin", provoquant ainsi la crise actuelle selon lui.

 

"Les Britanniques ont cru qu'ils étaient riches alors qu'en réalité, ils dépensaient de l'argent emprunté", analyse le trader.

Iconoclaste et provocateur, il n'a pas peur d'être l'un des derniers à prôner la "dérégulation" comme solution à la crise financière. "Nous devons faire sortir l'Etat de la vie des citoyens... afin de réduire les coûts de production en Grande-Bretagne", préconise-t-il.


Quant aux banques, il faut "absolument" laisser le marché s'auto-réguler, même si la crise va être "profonde".

 

Et d'avertir: "Il va y avoir des faillites massives, un chômage massif et une paupérisation énorme.

Je pense vraiment que cela peut provoquer des troubles sociaux: ce sont des vies entières qui vont être détruites".

"Mais moi, je vais faire pas mal d'argent"...

 

Source AFP

 

 

 

2) Dominique Strauss Kahn : le FMISTE ...Celui qui doit remplacer Sarko en 2012...  pour l'oligarchie richissime en place...:

 

 

 

 

DSK au FMI : 500 000 dollars net par an

 

 

 

 

 

 

3) Nicolas Sarkozy – élu par une bande d'inconscients... irresponsables en 2007...

Odieuse attaque de Sarkozy contre les chômeurs



... »La récente et odieuse attaque contre les chômeurs révèle, s’il en est encore besoin, l’abjection de l’agité de l’Elysée à l’encontre de Français, dont le seul tort est de ne pas pouvoir trouver un emploi, digne de leurs compétences ou de leur légitime ambition.

 

Depuis 2002, la stigmatisation systématique des demandeurs d’emploi, comme s’ils portaient sur eux les sept péchés capitaux, sert de leitmotiv aux politiciens de bas étage !

 

Taper sur « ces fainéants de chômeurs », comme les avaient traités un misérable député de la Creuse en 2005, est devenu le passe-temps favori de Sarkozy !..."



La suite de l'article là :



http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/odieuse-attaque-de-sarkozy-contre-92107



Sarko et le contrôle des chômeurs : un vrai chant du cygne

 

 

... »Il nous fatigue ! La meilleure défense des incapables étant l'attaque, passé le débat nauséabond "sur la laïcité" et les diverses déclarations contre les "étrangers", notre président s'agite.

En panne d'imagination, il se tourne vers ses anciens boucs émissaires : nous. Mais qui marche encore dans sa combine ?..."

 

La suite de l'article là :

 

http://www.actuchomage.org/2011040815142/Social-economie-et-politique/sarko-et-les-chomeurs-un-vrai-chant-du-cygne.html



Par ailleurs, le sieur Sarko n'hésite pas, alors que son compére Fillon, affirmait que les caisses de Etat Français étaient vides  lire là :


http://kamizole.blog.lemonde.fr/2008/03/31/pour-francois-fillon-pas-de-plan-de-rigueur-mais-rigueur-budgetaire-a-lepreuve-des-faits/

 

...à PAYER 400 millions d'Euros à son complice Ivorien, le bien nommé Ouattara ...



..."Christine Lagarde a annoncé mardi le versement d’une aide de 400 millions d’euros à la Côte d’Ivoire.

Selon bercy, l’aide parviendra à Abidjan « dès que les circuits financiers et la sécurité seront rétablis ».  

 

La ministre précise que cette aide sera notamment destiné à  »aider à satisfaire les besoins urgents des populations et de la ville d’Abidjan ainsi que le redémarrage des services publics essentiels ».

(Jje ne suis pas du tout convaincue que cet argent ira au peuple Ivorien qui, posséde assez de richesses dans son sous-sol,  pour faire face à ses  frais de fonctionnement... pour peu que les multinationales françaises, arrêtent  de le piller...)



Ces 400 millions d’euros seront versés par l’Agence Française de Développement.



Éclairage : Qui est l’AFD ?
Institution financière publique, l’Agence Française de Développement lutte contre la pauvreté, soutient la croissance économique et participe à la valorisation des biens publics mondiaux dans les pays en développement, les pays émergents et l’Outre-mer.
En savoir plus sur ce versement de
400 MILLIONS d'euros là :
http://www.francesoir.fr/actualite/international/cote-d-ivoire-france-promet-400-millions-d-euros-91104.html
Pendant ce temps... en France, des politiciens élus du peuple... s'adonnent avec frénésie a la destruction du pays :
  • Dé-remboursements, lits d'hôpitaux, écoles fermées, nos enfants se retrouvent à 32 voire 35 élèves par classe... faute d'argent pour payer des instituteurs, le service public est démanteler faute d'argent dans les caisses de l'État...Le pays le peuple s'appauvrissent …parce que nous, peuple devons rembourser « La Dette »...
Mais à qui devenons-nous cette fameuse dette...Si, ce n'est justement aux spéculateurs...????
Nous avons, nous peuple de France un autre ennemi à, intérieur :
4) Les politiciens véreux qui, non contents de nous coûter chers en émoluments, profitent de leur fonction pour s'allouer des frais de fonctionnements exorbitants, alors qu'ils n'ont de cesse de demander, au peuple, de faire encore et toujours des sacrifices financiers:

Sénat: le très cher cabinet du président Larcher

Le président du Sénat, qui se présente comme un parangon de rigueur budgétaire depuis son élection en 2008, a en réalité dérapé sur les salaires de ses conseillers.
C'est ce que révèle l'ensemble des fiches de paye de son cabinet que Mediapart s'est procurées.
Ces rémunérations mensuelles, en moyenne de 8.500 euros net, avec une pointe à plus de 19.000 euros net, atteignent des montants insoupçonnables.
Insoupçonnables car secrets.
En France, les contribuables n'ont pas le droit de savoir comment leur argent est utilisé au Sénat.... »
La suite là :
http://www.mediapart.fr/journal/france/060411/senat-le-tres-cher-cabinet-du-president-larcher


...Pourtant...Le lièvre avait été levé dans un récent livre, le Sénat, enquête sur les super privilégiés de la République (éditions du Rocher), rédigé par Robert Colonna d’Istria et Yvan Stéfanovitch.



... » Des indemnités hors du commun

 

Chaque sénateur perçoit une indemnité mensuelle de 5 400 euros. S’ajoutent une indemnité de frais de représentation (6 600 euros), une indemnité parlementaire dont l’objet est indéterminé

(1 400 euros), une prime informatique (1 000 euros, de quoi s’acheter un ordinateur tous les mois). Plus des avantages financiers dérogatoires au droit commun : emprunt immobilier (jusqu’à 150 000 euros) à 2 % ; retraite à 58 ans avec 80 % du salaire ancien…

 

Certes, tout législateur doit bénéficier d’une autonomie financière, en vue de résister à l’exécutif. Mais les sénateurs poussent un peu le bouchon : est-il vraiment nécessaire qu’un verre de whisky à la buvette du Sénat ne leur soit facturé que 50 centimes d’euros ?

 

Des collaborateurs à foison

 

Chaque sénateur dispose en sus d’une enveloppe mensuelle

de 7 000 euros pour rémunérer deux ou trois collaborateurs.

Dans sa sagesse, le règlement du Sénat stipule qu’un seul d’entre eux peut être membre de sa famille.

Le syndicat Unsa mentionne le cas de deux licenciements abusifs, deux femmes virées manu militari par Henri de Raincourt, président du groupe UMP au Sénat : la première pour avoir annoncé l’arrivée de ses invités avec huit minutes de retard (elle sera licenciée dans le quart d’heure) ; l’autre, virée en plein congé maternité pour cause de modification de l’intitulé du groupe parlementaire (l’ex-PR étant fondu dans l’UMP).

Pour éviter un spectaculaire procès aux prud’hommes, Raincourt a préféré conclure avec elles une transaction secrète.

 

Une cagnotte à discrétion

 

Sitôt remportée la primaire au sein de l’UMP, Gérard Larcher a tenu à justifier le principe de la «réserve parlementaire» : un droit de tirage des parlementaires (300 millions d’euros par an)sur le budget de l’Etat, en vue de financer quelques bonnes œuvres.

 

Discrète, discrétionnaire surtout, la manip ouvre la porte à tous les clientélismes locaux.

Larcher, donc, cite l’exemple d’une église (trop petite ou trop peu remarquable pour bénéficier d’une subvention de l’Etat) rénovée grâce à cette réserve parlementaire.

Et de préciser : une église «de mon département».

 

De l’art de se tirer une balle dans le pied.... »

__________________________________  

 

En ces temps d'austérité accrue pour les peuples, de faillite des Etats...

Savons-nous combien nous coûte la dernière folie guerrière de l'enragé de l'Élysée :



... » Les avions (pas les Falcon 7X). Une heure de vol d'un Rafale coûte environ

13 000 €. Une heure de vol d'un Mirage coûte environ 11 000 €.

 

Au quatrième jour de bombardement en Libye pour soi-disant renverser Mouammar Kadhafi, les avions français avaient déjà effectué 400 heures de vol. Calculez...

 

Et le porte-avions Charles-de-Gaulle, est-il gratuit ? Une heure d'intervention du Charles de Gaulle revient à 50 000 €.

Le coût des ces appareils prévu par le budget global du ministère de la défense s'élève à 31 milliards d'€. Les bombes aussi il faut les payer.

 

Le prix d'une bombe est en moyenne de 350 000 €. Idem pour les beaux missiles qui font de si beaux morts à la télé:

 

Selon le type de missile utilisé, le prix varie entre 250 000 et 350 000 € l'unité. Selon certaines sources (sérieuses), le coût de la guerre en Libye pourrait atteindre

1,2 milliard d'€ pour six mois (500 heures de vols, 500 missiles, 600 heures d'intervention du Charles de Gaulle plus l'entretien de l'arsenal, pièces, etc...)

 

Ajoutons les pertes d'argent collatérales:

Le prix du carburant est en pleine explosion.....

Le prix du baril a augmenté de 25 Dollars... »



. » La France est engagée dans au moins vingt opérations extérieures (OPEX).

Au Kosovo, au Liban, en Côte d'Ivoire.

La France participe la Force internationale en Afghanistan.

En 2010, cet engagement a coûté

 866 millions d'€

630 millions d'€pour les OPEX sont déjà prévus pour 2011.

Ce budget va s'envoler avec la guerre en Libye.

 

Pourtant, le budget de la Défense était en 2010 le quatrième de France, avec 32 milliards d'euros (dont 570 millions dépensés dans les opérations extérieures).



Pour en savoir plus :



http://michel.mahler.free.fr/News/929_Cout_de_la_guerre_en_Libye.htm

et, là :

http://www.rmc.fr/editorial/153727/ce-que-coute-a-la-france-lintervention-en-libye/






Repost 0
Published by POSTE PAR Hadria RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 06:23

 

 

 

Sur demande de l'Élysée, quelques étudiants juifs pratiquants pourront passer les concours d'entrée à des grandes écoles (Mines, Ponts, Centrale et Supélec) pour partie en dehors des sessions normales d'examen.

 

 

Des sessions secrètes de nuit ont été prévues, avec un confinement préalable des candidats.

 

 

Alors que le chef de l'État orchestre une campagne de stigmatisation des immigrés d'origine arabe, --sous couvert de lois fallacieuses contre les signes extérieurs religieux, d'un débat sur la laïcité etc... --

 

--cette affaire met en évidence les réelles motivation de ce gouvernement, qui n'est certainement pas la défense de la laïcité; argument avancé pour justifier cette politique d'exclusion d'un grand nombre de français mais un prétexte...l'arbre derrière lequel se dissimule l'islamophobie sarkozienne... l'islamophobie d'un grand nombre d'homme et de femmes politiques français...

Lire la suite sur :

 

 

http://hadria.riviere.over-blog.com/ext/http://www.mediapart.fr/journal/France/110411/grandes-ecoles-le-coup-de-l-elysee-contre-la-laicite

 

 


Repost 0
Published by POSTE PAR Hadria RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 16:47

 

 

Face a de telles  bassesses.... Que dire...

Que faire.... Si, ce n'est remercier les irresponsables qui ont permis au delinquant Sarko d'accéder au pouvoir...

Alors qu'il n'a eu de cesse de nous demontrer son indigné...ses infamies pendant toute la période où il occupait la fonction de Ministre de l'interieur...du "double face" Chirac

 

 

.."Avril 2011 Sarko et ses frères : on ne nous dit pas tout… .

 

Le déficit chronique de la Sécurité Sociale se traduit toujours par plus de frais restant à la charge des assurés sociaux : franchises diverses (boîtes de médicaments, actes para-médicaux, transports sanitaires), forfaits de toute sorte (frais de séjour et actes médicaux en milieu hospitalier), médicaments non remboursés, taux de remboursement moindre pour ceux encore à la nomenclature, etc.

 

Si ces mesures frappent en priorité les personnes modestes, déjà touchées durement par une fiscalité indirecte qui dépasse l’entendement (plus de 80% des recettes budgétaires de l’Etat), le secteur de la santé fait aussi le bonheur de certaines personnes…

 

Le Pôle Emploi, fusion de l’ANPE et de l’ASSEDIC, une des rares idées de Nicolas Sarkozy plutôt positive, en tout cas dans son principe, qui permet aux demandeurs d'emploi d'avoir un seul interlocuteur, compte environ

50.000 employés.

 

L’ensemble des branches de la Sécurité Sociale (Assurance Maladie, Assurance Vieillesse, Allocations Familiales et URSSAF) comptait 160 000 agents au 31 décembre 2009. Tous ces organismes ont été concernés par une réforme récente concernant les "complémentaires santé", c'est-à-dire les mutuelles du personnel de ces organismes.

 

Depuis le 1er janvier 2009 en effet, tous les agents ont été contraints de résilier leurs contrats avec leurs mutuelles pour adhérer à une "mutuelle employeur obligatoire".

 

Ceux qui ont des enfants ont également été obligés d’inscrire ces derniers sur le nouveau contrat (sauf exception).

C'est une conséquence de la loi Fillon de 2003.

 

Le grand frère entre en lice : Guillaume Sarkozy C'est le même organisme, le groupe Malakoff-Médéric qui a remporté les deux marchés en obtenant ainsi 210 000 adhérents supplémentaires !

 

En ajoutant à cela les 800.000 salariés du secteur café-hôtellerie-restauration (CHR) qui sont en train de rentrer dans le dispositif depuis janvier 2011, cette compagnie d’assurance et de prévoyance est devenue sur le marché français : n°1 des groupes paritaires de protection sociale n°2 de la retraite complémentaire n°3 en santé collective (classement Argus de l’Assurance)

 

Le groupe est né de la fusion de Malakoff et Médéric le 30 juin 2008, 6 mois avant la mise en place du dispositif "mutuelle obligatoire employeur" pour la Sécurité Sociale et le Pôle Emploi…

 

Le président de Médéric a cédé alors sa place au président de Malakoff : Guillaume Sarkozy qui a été par ailleurs vice-président du MEDEF entre 2000 et 2006 et de la CNAM (Caisse Nationale d’Assurance Maladie) de 2004 à 2005. Malakoff Médéric est un groupe mutualiste, paritaire mais pas sa filiale Sevriena qui va devenir un groupe privé majeur dans un autre secteur, celui de l’épargne retraite. Guillaume Sarkozy a créé Sevriena avec un poids lourd de la catégorie, CNP Assurances, dont les actionnaires principaux sont la Caisse des dépôts (40 %) et la holding Sopassure (Banque postale et BPCE, 35,48 %).

 

Si l’on examine de près le conseil d’administration de CNP Assurances, on y découvre notamment : François Pérol, président du directoire de BPCE (Banque populaire Caisses d’épargne), ex secrétaire général adjoint de l’Elysée et Henri Proglio, PDG d’EDF qui doit sa place à… Nicolas Sarkozy. CNP Assurances est aussi un groupe international qui, le 15 janvier 2009, a annoncé dans un communiqué avoir payé un montant de 145 millions d’euros l’acquisition de 50,1 % de Marfin Insurance Holdings qui détient 100 % de Laiki Cyprialife (assurance vie à Chypre), Laiki Insurance (assurance dommages à Chypre), Marfin Life (assurance vie en Grèce) et Marfin Brokers (courtier assurance dommages en Grèce).

 

Un heureux hasard a fait que parallèlement à la création de Sevriena, l’Elysée poussait à l’adoption du projet de loi réformant les retraites, dont le texte définitif contient les «mesures relatives à l’épargne retraite»...

 

Le frérot se pointe : François Sarkozy Pédiatre de formation, il a abandonné la pratique pour l’industrie pharmaceutique depuis 2001. Il siège au conseil de surveillance de Bio Alliance Pharma et devient le président d’AEC Partners dont une des missions est le conseil aux fonds d’investissement.

 

François Sarkozy a lancé une chaîne de télévision spécialisée dans l’Internet, financée par le laboratoire Sanofi. Il a des relations avec le groupe Paris Biotech Santé, l’un des protagonistes de l’affaire de l’Arche de Zoé (1). Il fait partie aujourd'hui des puissants lobbyistes de l’industrie pharmaceutique.

 

D’ailleurs le grand plan Alzheimer lancé par le gouvernement est un joli cadeau de quelques centaines de millions d’euros et une aubaine pour le secteur dont il défend les intérêts.

 

La structure scientifique (Fondation Alzheimer) mise en place ainsi que les dispositifs de partenariat public-privé bénéficient directement à l'industrie pharmaceutique, en particulier à Sanofi-Aventis et à ses sous-traitants et collaborateurs, parmi lesquels François Sarkozy.

 

A venir aussi le plan "Dépendance des Seniors" avant la prochaine élection présidentielle... Le troisième larron est toujours aux manettes : Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa…

 

Trois frères donc : l’un à la tête d'un des plus gros groupes d’assurance santé-retraite,

Un autre qui sert les intérêts des laboratoires pharmaceutiques et le troisième qui chapeaute le tout en ayant la charge de l’exécutif : c’est le Président de la République.

 

On comprend mieux aujourd’hui sa "bienveillance" vis-à-vis de son ancienne ministre de la santé, Roselyne Bachelot, de mai 2007 à novembre 2010, lorsqu'elle a fait prospérer les grands laboratoires pharmaceutiques en leur achetant 95 millions de doses de vaccin pour lutter contre la grippe A...inutiles mais financièrement juteux ! Et on peut légitimement nourrir des inquiétudes sur l’avenir de notre système de santé.

 

Les réformes engagées depuis 2004 ne font que confirmer sa détérioration et même son démantèlement total d’ici quelques années, si un coup d’arrêt n’est pas apporté à cette politique au profit exclusif d'intérêts privés.

 

Il ne faut pas s’étonner non plus de l'acharnement de Nicolas Sarkozy à réformer le financement des retraites qui va fatalement s'orienter vers un système par capitalisation, vu l'allongement de la durée de cotisation pour avoir une retraite à taux plein et les montants de retraite de plus en plus faibles servies par le Régime Général des salariés.

 

Rares sont les pays du monde occidental où l’on assiste à de telles dérives de la part d’un Président de la République d’autant que personne n’a oublié l’affaire du «fiston » pour occuper le poste de président de l'Epad alors que Jean Sarkozy, à 23 ans, n’avait même pas encore terminé ses études, redoublant sa deuxième année de droit après avoir redoublé la première !

 

Dans l'Europe protestante du Nord, il y a longtemps qu'un tel président serait sur la touche, notamment après avoir annoncé, en janvier 2009, que les enquêtes judiciaires seront désormais toutes dirigées par le Parquet, soumis au pouvoir politique… (1) Des membres de l’association française L’Arche de Zoé ont été arrêtés le 25 octobre 2007 par les autorités tchadiennes avec 103 enfants qu’ils voulaient emmener illégalement en France afin de les faire adopter.

 

Il s’est révélé que, contrairement à ce que prétendait l’association, la plupart de ces enfants n’étaient ni orphelins ni soudanais.

Cette affaire a entraîné la colère de l’opinion publique tchadienne et déclenché une crise diplomatique entre la France et le Tchad...."

 

 

lien source :


link

Repost 0
Published by POSTE PAR Hadria RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 14:52

}

Mais que font Angelina Jolie, « la pasonaria de l'interventionisme yankee » en Afrique, en Libye etc...,  George Clooney «le docteur Hyde du Soudan, de Haïti...

-et tous les gugus made in Hollywood, « donneurs de leçons », toujours prêts à s'ingérer dans la vie d'autres peuples d'autres pays...-

pour secourir leurs propres concitoyens....?

 

N'ont-ils rien à gagner, en terme d'image, d'impérialisme, de récompense de l'oligarchie Us en place......A se rendre sur place, à se faire photographier au milieu de cette désolation made in US...au milieu du peuple US affamé....????

 

 

Par David Brooks

 

Le 8 avril 2011

La Jornada

 

Ici des millions gens souffrent de faim. Nous ne parlons pas d’Haïti, ni de pays africains, ou asiatiques, ni des favelas sudaméricaines, mais du fait extraordinaire dont que dans le pays le plus riche du monde, avec le secteur agricole le plus productif, des millions de gens souffrent de ce qui s’appelle l’« insécurité alimentaire », ou ce qui en chrétien se traduit comme ne pas savoir d’où proviendra la prochaine nourriture.

Aux États-Unis il est permis – sans que cela soit un scandale national – que les enfants n’aient pas suffisamment à manger. Le programme national de télévision de CBS News, 60 Minutes, a récemment montré les visages et les histoires de familles sans toit, dont les enfants ont dit ce qu’ils ressentent quand ils ne mangent pas suffisamment.

Plus de 16 millions de mineurs vivent dans la pauvreté -2 millions de plus qu’avant la crise économique qui a éclaté en 2007 – et on constate que c’est l’écroulement le plus rapide de la classe moyenne jamais arrivé depuis que le gouvernement a commencé à les mesurer, il y a demi-siècle, explique CBS News.

Qu’est qu’on ressent quand on a faim ? demande le journaliste aux enfants d’une école primaire de Floride. « C’ est difficile. Tu ne peux pas dormir. Tu attends seulement, tu t’endors cinq minutes et tu te réveilles à nouveau. Tu as a mal à estomac et pense : ‘ je ne peux pas dormir, je vais essayer de dormir, je vais essayer de dormir’, mais tu ne peux pas parce que tu as trop mal à l’estomac. Et c’est parce que tu n’as pas de nourriture dans toi », répond un enfant.

De nombreuses de familles racontent à CBS qu’elles n’ont jamais imaginé rester sans toit ou ne pas pouvoir nourrir suffisamment leurs enfants, puisqu’ils jouissaient d’une vie de classe moyenne. Avec la crise, tout a basculé.

Une partie du reportage de CBS fut réalisée dans la même zone que celle qui se proclame comme « le lieu le plus heureux du monde », c’est à dire, les comtés autour de Disney World, à Orlando, en Floride.

Là CBS a détecté environ 67 motels où logent plus de 500 enfants sans domicile. Là, tout près des écoles du comté de Seminole, mille étudiants ont récemment perdu leurs logements. Le gouvernement loge des milliers de familles sans toit dans des motels dans tout le pays pendant des mois. CBS remarque que « la ‘génération motel’ aux États-Unis grandit rapidement ».

16.6% des étasuniens – soit, plus d’un sur six – a souffert « d’insécurité alimentaire » au cours de 2009, selon les chiffres les plus récents du recensement analysés par Feeding América, la plus grande organisation du pays dédiée à appuyer les personnes touchées par cette situation dans son rapport récent « Map the Meal Gap ».

En fait, cette organisation explique qu’aujourd’hui elle offre ses services de soutien à 37 millions d’étasuniens, dont 14 millions d’enfants, une augmentation de 46 % comparée avec 2006.

Même dans la capitale du pays le plus puissant du monde il y a de plus en plus de faim. Dans la zone métropolitaine de Washington et ses comtés limitrophes, plus de 400 000 habitants ont souffert de la faim pendant la récession, selon le rapport récent de Feeding America et son analyse par le Washington Post. Des millions encore dans chaque partie du pays, tant dans des zones riches que marginales, on a enregistré des chiffres croissants de faim. « La majorité serait surprise de savoir les dimensions de la faim dans ses communautés.

Les gens tendent à penser qu’on souffre de la faim « là-bas » , dans un autre lieu, mais pas ici même, non pas dans mon coin. Mais ce rapport démontre que ce n’est pas vrai : la faim est partout dans notre pays en ce moment », a commenté Vicki Escarra, directrice de Feeding America, au Washington Post.

« Il y a eu des moments où je n’ai pas mangé pour que mes enfants aient plus à manger. Je suis adulte, je peux le faire. Je peux boire de l’eau ou manger un morceau de pain. Mais on ne veut pas que ses enfants arrivent à dire : maman, j’ai faim, une heure après qu’ils aient mangé », a expliqué au Washington Post, Anette Emerson, mère célibataire de 46 ans. Ces histoires se répètent dans tout le pays.

Et quelle est la réponse du gouvernement ? Proposer de réduire l’assistance alimentaire aux nécessiteux, provoquer plus de coupes dans les dépenses sociales et réduire les taux d’imposition sur les revenus des millionnaires.

Mark Bittman, critique de gastronomie du New York Times [ Why We’re Fasting ], a annoncé lundi dernier qu’il se joignait à un jeûne d’une semaine avec environ 4 000 personnes dans tout le pays, dont l’intention est d’attirer l’attention publique sur les propositions du Congrès pour réduire sévèrement les programmes d’assistance pour les pauvres et pour ceux qui souffrent de faim dans ce pays.

« Ces coupes faites soit disant pour réduire le déficit – à peine serait-ce une miette – causeront en vérité que plus de personnes meurent de faim, aillent au lit avec la faim ou vivent plus misérablement que maintenant. Et la proposition de loi augmentera la dépense pour la défense », a-t-il expliqué. Cela dit, devant quelques ironies : en 2010, les profits des entreprises ont augmenté avec le taux le plus rapide depuis 1950, tandis que le record de nombre de personnes qui dépendent de l’assistance fédérale pour manger a été atteint. Il a ajouté que les 400 étasuniens les plus riches ont plus richesse que la moitié des foyers du pays, tandis que 45 % des étasuniens dépensent un tiers de leurs revenus en nourriture et cependant n’y arrivent pas, et un enfant sur quatre dort en ayant faim dans ce pays, au moins sur certaines périodes.

Bittman affirme : « nous avons besoin de nous rassembler et d’insister sur le fait que nos ressources collectives soient utilisées pour le bien-être collectif, pas pour mille, ni pour un million d’étasuniens les plus riches, mais pour la vaste majorité de nous tous aux États-Unis et, en fait, pour les citoyens du monde qui ont les difficultés à satisfaire leurs premières nécessités. Ou pour nourrir leurs enfants ».

Mais, apparemment, la faim n’est pas parmi les priorités de la classe dirigeante politique ou économique de ce pays. Apparemment, « l’insécurité alimentaire » n’est pas un sujet qui est considéré de « sécurité nationale » .

La Jornada, Mexico, le 4 avril 2011

Traduction de l’espagnol pour El Correode  : Estelle et Carlos Debiasi


Cette création par http://www.elcorreo.eu.org est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.

David Brooks est un journaliste étasunien du New York Times et correspondant du quotidien mexicain La Jornada.

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Repost 0
Published by POSTE PAR Hadria RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 18:19

 

 

 

Omar MAZRI :

 


... » Je remets en ligne un article que j'avais traduit et publié en 2009 pour montrer, contre vents et marées que l'excentrique et despote Kadhafi n'est pas la marionette sioniste qu'on veut nous montrer ni l'imbécile vassal de l'Occident que les "Moujahidines" libyens veulent renverser : le dossier libyen est complexe par la personnalité de Kadhafi, son rôle en Afrique  et la position géostratégique de la Libye.


Kadhafi  a  l'intelligence et le courage de  se positionner sur les dossiers chauds du monde arabe, musulman et africian. 

L'histoire confirmera la vérité de ses propos comme lui a confirmé la vérité historique du Pakistan et l'enlisement des Occidentaux au Pakistan (sous entendant leur enlisement et leur défaite en Afghanistan). 

 

Que font les Musulmans devant les   monarques et  les démocrates qui  frappent la Libye avec des munitions à l'uranium comme ils frappeent les populations musulmanes en Afghanistan et au Pakistan?

 

Que deviennent les "savants" libyens qui ont amené Cheikh al Qaradhawi a emettre une Fatwa irresponsable et excessive ?

 

Que font-ils eux et leurs pairs d'autres pays pour libérer les terres musulmanes de la profanation des armées étrangères.

 

Voici ce que Kadhafi écrivait  en 2009 alors que vous étiez silencieux et penauds …. »

 

 

 

 

AL KADHAFI : LE MARECAGE PAKISTANAIS

 

Khadafi

 

... »L'occident, en particulier l'Amérique et lsraël, n'ont jamais souhaité voir le Pakistan posséder une bombe nucléaire.

Mais le 28 mai 1998, ils se sont réveillés mis devant le  fait accompli : le  Pakistan était devenu une puissance nucléaire. Ils  avaient alors blâmé leurs Services de Renseignements dans leur défaillance à  prévoir les essais nucléaires et à les empêcher.


Les livres, les articles et les discours innombrables ont nommé  la bombe nucléaire du Pakistan « la bombe islamique » la percevant comme menace apocalyptique du monde musulman contre le monde occidental et pouvoir de dissuasion contre leurs intérêts.  Dans les écrits contre l’arme nucléaire pakistanaise tout l’imaginaire était mobilisé pour la faire percevoir comme l’annonce du Jugement dernier.

Tous les  efforts ont été déployés pour   dissuader le Pakistan de posséder la bombe atomique.

Le secrétaire d'état américain Henry  Kissinger avait franchement  menacé  le premier ministre pakistanais Zulfikar Ali Bhutto par un langage non diplomatique :  « si jamais vous faites la bombe, nous vous châtierons de telle manière que vous serez  un exemple à méditer pour le reste du monde ». (Zulfikar Alî Bhutto est le père de Benazir Bhutto, élue premier ministre du Pakistan en 1988 ndt)

M. Zulfikar Ali  Bhutto, le fondateur du programme nucléaire du Pakistan, a vu les menaces américaines s’exécuter sur lui : il a fini  pendu.  Pour les mêmes raisons l’ancien président pakistanais le général Al-Haq Zia, qui a islamisé le Pakistan et consolidé son programme nucléaire, a  lui aussi été assassiné. Plus récemment, Benazir Bhutto, fille de M. Bhutto, a été assassinée. D'autres peuvent encore faire face à un destin semblable.

La question, cependant, est : Pourquoi  les Américains et  les Israéliens refusent-ils que le Pakistan possède la bombe atomique ?

Le Pakistan est un pays musulman. En fait, l'Islam est la base même de la création territoriale et de l’existence politique  du Pakistan. Excepté la religion, il n'y a vraiment aucun autre facteur qui unisse les Pakistanais.

Ceci explique pourquoi les Pakistanais semblent fanatiques au sujet de la religion. C'est l'essence de leur nationalité.

L'Islam est pour les Pakistanais ce  que le judaïsme est pour les Israéliens, une question d'existence.

Ce n'est pas le même phénomène pour d'autres pays.  La Chine, par exemple, serait la Chine avec ou sans la religion. De même, l'Iran serait le même avec ou sans religion. Le même principe s'applique à la Turquie. Le Pakistan est unique. Il ne peut y avoir aucun Pakistan sans Islam, car l'Islam a servi de base à sa séparation de l'Inde et à sa  raison d’être comme état. Vraiment, la bombe nucléaire pakistanaise est une bombe musulmane. L'Islam pour les Pakistanais n'est pas une question de foi seulement mais également une question d’ identité.

Le Pakistan est témoin singulier des changements spectaculaires en raison de sa structure démographique complexe. Socialement, il se compose de diverses appartenances ethniques diverses  et de nombreuses tribus guerrières et féroces  avoisinant  le Pakistan et

l’ Afghanistan et qui n'ont aucune fidélité politique au Pakistan ou à l’ Afghanistan car dans leurs structures la notion d’état nation de l’Occident est inexistante dans leur histoire et leurs mœurs politiques. Cette région du monde est une structure sociologique hétérogène comportant des personnes qui parlent différentes langues, ces langues sont davantage un facteur de désunion qu’un facteur de fédération.

Le Pakistan et face à  des défis majeurs qui menacent l’existence  même de  son entité  socio politique interne du fait des perturbations internes et du fait de la macro  région. Sur le plan externe il est menacé par la nature chiite de l'état musulman de  l'Iran, par  l'Inde hindouiste  et bouddhiste.

L'Islam au Pakistan ne vit pas  dans une région qui lui garanti la sécurité et la paix.  Le Pakistan, état musulman par excellence,  est inséré dans  un environnement hostile qui  un  facteur provocateur  contre l’existence  politique du Pakistan  et contre  sa propre  essence musulmane du fait de sa confrontation  permanente aussi bien au bouddhisme et à l'hindouisme qu’aux autres  doctrines musulmanes  intolérantes et  fanatiques.

C'est la raison expliquant  la formation et l’implantation des groupes musulmans violents affiliés avec les tribus féroces en Afghanistan aussi bien qu'Al - Qaida d’ Oussama Ben Laden ou d’autres  groupes, tels que la Jamaâa  Islamiya, l'association des disciples musulmans, les Ulamaa du Pakistan, les Ahl-el-Hadith, le mouvement islamique et d'autres. Ces mouvement assurent normalement une protection pour Ben Laden et son mouvement et ne se cachent pas de proclamer leurs  concepts fanatiques de l'Islam.

Le danger que représentent tels groupes fanatiques pour les Israéliens et les Américains est qu'ils peuvent tenir les rênes de la puissance, auxquelles ils aspirent en effet. Si ces groupes arrivent à prendre le pouvoir et à gouverner la région, ce qui est une possibilité, les résultats seraient alors catastrophiques  pour les Américains et les Israéliens.

Pour les américains et les Israéliens  il est donc urgent de favoriser l’émergence au Pakistan de personnalités dans les partis politiques et dans l’armée qui leur soient favorables (démanteler à terme l’arsenal nucléaire ou le confier au contrôle américain - ndt). Cette voie poursuivie qui consiste à investir sur une élite  pakistanaise  considérée comme «responsable » n’a malheureusement,  pour les américains Israéliens ,  aucune garantie qu'elle aboutisse à former  à terme des gouvernements crédibles et soutenables.

Le cas échéant où  ces groupes extrémistes auraient le pouvoir ils détiendraient alors la clé de la puissance militaire et  la bombe nucléaire serait dans des leurs mains.

Ceci a créé le marécage pakistanais dans lequel se sont enlisés  les Américains et les Israéliens. Pour redresser cette situation potentiellement dangereuse pour eux, ils ont essayé de conduire le Pakistan vers une autre cible d'hostilité : l'Inde voisine.

Les Pakistanais se sont dit que leur ennemi est le Hindou, pas le juifs ou les chrétien, et par conséquent il faudrait que leur arsenal nucléaire soit focalisé sur l’Inde et non sur Israël ou les bases américaines. Il a fallu en même temps convaincre les  Hindous  que leur ennemi réel est bien le Pakistan et non un autre voisin  et que  celui-ci dispose des capacités de dissuasion dirigées contre les Hindous.

Cette politique vise à préoccuper le Pakistan avec l'Inde et l'Inde avec le Pakistan dans une course à l’armement sans fin et  dans l’oubli des autres  défis. C’est sans doute la raison pour laquelle  on assiste à des regains de tensions entre les communautés musulmanes et les communautés hindouistes et c’est sans doute aussi  pourquoi l’Amérique n'a pas été disposée à contribuer à résoudre le problème du Cachemire, tandis que les Israéliens essayeront de le maintenir toujours chaud, inflammable et explosif.

La tension et l'inquiétude continueront donc à planer sur cette région du monde car dans un scénario comme dans l’autre  le Pakistan, gouverné par  la classe politique traditionnelle ou par les  groupes extrémistes nucléaire, restera en permanence un danger et une menace pour les américains et les israéliens.

les américains et les israéliens ne pourront, sans doute jamais, se dégager du bourbier pakistanais. Ils continueront donc à y semer la discorde et l’instabilité.

Mais quelle que soit leur manière de gérer le dossier du nucléaire pakistanais, le Pakistan restera une zone dangereuse pour la région et pour le monde ... »

 

Moammar  Al KADHAFI : Chef d'Etat libyen

Source :

https://www.washingtontimes.com/news/2009/may/29/the-pakistan-quagmire

 

Traduction : Omar Mazri
http://liberation-opprimes.net/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by POSTE PAR Hadria RIVIERE - dans Psychologie
commenter cet article
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 17:12

 

 ...A LAQUELLE ILS-LES POLITICIENS FRANCAIS SONT INCAPABLES D'APPORTER DES SOLUTIONS...AFIN DE  MASQUER LEUR INCOMPETENCE NOTOIRE...ILS ORGANISENT DES DEBATS -

(---A titre personnel, je préfère qu'ils proposent et organisent des débats sur les coûts exorbitants des guerres en menées par la France en :

Afghanistan : Sarko a envoyé 2 000 hommes et plus de 55 morts,

Au Sahel des troupes françaises se sont installés au Mali et au Burkina pour soi-disant lutter contre les terroristes d'Aqmi,

En Somalie, la marine française basée à Djibouti s'est lancée dans la chasse aux méchants pirades,

Libye 19 mars démarrage de la « croisade » dixit Guéant contre Kadhafi le Grand ami de Sarko,

En Côte d'Ivoire avec 1 700 soldats et des hélicoptères dans le ciel d'Abidjan...

 

Les prochaines cibles des instincts guerriers de Sarko et de ses confrères parlementaires seront la Syrie, L'Iran, le Liban...?

En revanche la guerre contre la vie chère, le chômage, la pauvreté etc... passée a la trappe...

Je veux un débat sur le politique de« logement social » au regard du nombre de sans-abris, sur la santé, l'école, l'éducation, la protection de l'enfance le surpeuplement des prisons etc... autant de sujets qui mériteraient que chaque français soit informé, donne son opinion...et qu'enfin soit définit des stratégies volontaristes qui apporteraient des solutions globales, appropriées et durables à chacun de ces problèmes... récurrents...---)

 

....QUI VISENT A... A FAIRE DETESTER...STIGMATISER...DISCREDITER...

  1. QUELQUES MILLIONS DE FRANÇAIS....

  2.  

___________________________________________________

 

..."En 2003, entre 7 et 8 millions de personnes musulmanes vivaient en France : plus de 35% viennent d'Algérie, 25% du Maroc, 10% de Tunisie (3 anciennes colonies françaises). Le nombre de Français convertis est estimé à environ 40 000...."

 

Pour en savoir plus :


http://masha-allah.over-blog.com/1-categorie-93699.html


 

_______________________________________________________________

 

 

Débat sur la laïcité: un musulman répond à Copé

 

 

 

Cher Jean-François,

J’ai lu avec grand intérêt la lettre que tu m’as adressée dans l’Express [1] et, puisque nous sommes désormais amis, permets-moi de te tutoyer et de te dire les choses en toute franchise.

D’abord je dois te confier que chez moi (en France avant que tu demandes), ce n’est pas comme ça que l’on traite ses amis. On ne fait pas un débat pour savoir comment nos amis devraient s’habiller ou s’exprimer. On ne se mêle pas de leur vie religieuse et on ne se permet pas de dire à leur fille que sa robe est trop longue.

Ce serait très déplacé, tu en conviendras.

On ne se sert pas non plus de ses amis pour gagner des élections. On ne salit pas leur dignité et on ne leur porte pas préjudice, même si ça fait monter l’audimat au radio-crochet du coin…

Tu dis vouloir m’aider à combattre les préjugés à mon sujet, mais c’est toi qui les alimentes à chaque fois que tu prononces les mots islam, menace et laïcité dans la même phrase.

Je ne t’ai rien demandé et je n’ai pas besoin de ton aide. Je veux juste que tu me laisses en paix.

Le jour où tu auras vraiment envie d’avoir une conversation avec moi, retrouve moi autour d’un bon repas, sans caméras si possible, comme ça tu pourras me regarder dans les yeux te dire le fond de ma pensée.

 

D’ici là, si vraiment tu t’ennuies et qu’il te reste de l’énergie, je peux t’indiquer un certain nombre de problèmes qui requièrent toute ton attention dans le pays : à commencer par le fait qu’il manque du travail à beaucoup de nos concitoyens et que les gens ne se parlent quasiment plus depuis que toi et ton équipe tenez le micro.

J’aimerais aussi répondre point par point à un certain nombre de remarques que tu fais dans ta lettre et qui, si l’un de nos amis la lisait, risqueraient de l’induire quelque peu en erreur.

Quand tu dis que notre foi, l’islam, est « défigurée dans l’opinion par des comportements ultraminoritaires », ce serait bien de rappeler que cette « opinion » se construit moins à partir de la réalité que du discours politique et médiatique auquel, il me semble, tu participes un peu (note ce doux euphémisme que l’amitié t’offre en privilège).

Toi qui as depuis fort longtemps renoncé à la langue de bois et à la stratégie politique, tu devrais savoir qu’il ne convient pas de dire une chose et son contraire d’une interview à la suivante. On pourrait t’accuser de tenir un double discours ce qui, par les temps qui courent, reviendrait à te bannir de la sphère publique où tu sembles t’épanouir.

Plus loin dans ta lettre, tu parles de mon grand père mais tu confonds probablement, c’est celui d’un autre qui est mort à Verdun. Le mien a combattu à Al Alamein en Egypte, dans une guerre qui n’était pas la sienne. Du côté de maman, ils étaient plutôt vers Alger, où ils ont pu découvrir les joies de l’électricité dans les années 50’.

C’est vrai que tout ça fait partie du passé… mais je suis bien content que tu fasses avec moi ce devoir de mémoire qui nous rappelle d’où nous venons et ce qui nous unis, tout en nous permettant de tirer des enseignements qui nous éviterons de répéter les mêmes erreurs. Comme par exemple de stigmatiser une partie de nos concitoyens pour des objectifs politiques.

Tu voudras bien m’expliquer aussi pourquoi dès que tu parles d’islam, tu te sens obligé d’invoquer la laïcité pour dire quelque chose de pas sympa juste après.

 

Si tu n’aimes pas les barbes et les foulards, libre à toi d’exprimer ton opinion.

Nul besoin de faire comme tous ceux qui, pour légitimer leur rejet des formes visibles de l’islam, se drapent sous la cape de la laïcité en espérant y trouver une respectabilité à leur racisme d’autrefois. Je sais bien que tu n’en fais pas partie, toi qui poursuit des objectifs « emprunts de paix et de respect », mais c’est tout de même dans ton camp qu’on entend des gens parler de « croisades », de la « France [qui] doit rester la France », et du jeune musulman dont on veut « qu’il travaille, qu’il ne parle pas verlan et qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers ».  Si c’est toi le chef de cette belle équipe d’esprits éclairés, je te souhaite bien du courage.

C’est bien d’avoir une opinion. C’est mieux d’avoir la vérité. Or notre vérité commune est dictée par la loi de notre pays et il se trouve justement qu’en 1905, une loi a été votée pour établir le principe de laïcité que les polémistes (contre lesquels tu fais bien de t’insurger) ressassent à tort mais surtout à travers sans vraiment l’avoir lue.

Et que dit-elle cette loi ?

Elle dit que nous sommes libres.

Libres de choisir en conscience notre religion et de la vivre comme bon nous semble, sans faire de prosélytisme et sans devoir la cacher ou la renier dans la sphère publique.

Libres de s’habiller comme il nous plait, de porter une barbe ou de se couvrir la tête si on le souhaite.

Libres de prendre notre place au sein de la république comme nous l’avons fait jusqu’ici en l’enrichissant de notre travail, de nos idées et de nos espoirs.

Aucune instance musulmane n’a réclamé le changement de cette loi. Aucun musulman n’a demandé un privilège dont serait exclu l’un de ses concitoyens. Nous demandons, et la majorité de nos concitoyens avec nous, le strict respect de la loi de 1905. Sans cadres ni contraintes supplémentaires et sans polémiques pour venir, chaque jour un peu plus, restreindre nos libertés et nos droits fondamentaux.

Mon cher Jean-François, à trop vouloir nous aider, tu risques de nous causer du tort en faisant croire qu’il y a une spécificité islamique qu’on aurait jusque là ignorée.

Il n’en est rien. Nous sommes des citoyens comme les autres, acteurs anonymes des changements et des sacrifices que doit concéder notre pays aujourd’hui.

Ta famille politique n’est pas étrangère à cette situation (mais bon, on ne choisit pas sa famille…).  Ce serait malheureux de donner ainsi raison à ces mauvaises langues que j’entends déjà dire qu’avec des amis comme toi …on n’a pas besoin d’ennemis.

Pour ces raisons, tu comprendras que je ne souhaite pas venir à ta petite fête du 5 avril. Je préfère vous laisser laver votre linge sale en famille.

Fais-moi signe quand tu auras repris tes esprits et que les choses se seront un peu calmées vers chez toi.

 

Je termine en te rappelant que le respect, c’est d’accepter l’autre tel qu’il est et non tel qu’on voudrait qu’il soit, avec ses différences.

Il serait bon que tu t’en souviennes désormais, avant d’invoquer une idée de fraternité que tu piétines chaque jour.

Ton ami,

 

Marwan Muhammad

 

 

Source :

http://www.foulexpress.com/2011/03/debat-sur-la-laicite-un-musulman-repond-a-cope/print/

Repost 0
Published by POSTE PAR Hadria RIVIERE - dans Sociologie
commenter cet article

PEUPLES OPPRIMES...DEBOUT

LA LIGUE ARABES DES ETATS D'AMERIQUE ...:
LES OCCIDENTAUX DETRUISENT, MASSACRENT, LES PEUPLES MUSULMANS...OCCUPENT...COLONISENT LES PAYS
ET LA LIGUE EST AVEUGLE, SOURDE ET MUETTE...
122-arabe_hypocrisie.jpg

LES PEUPLES SOUVERAINS...S'AVANCENT....VERS... - (Chant du Départ )
La souveraineté a été définie par Jean Bodin (1530-1596) dans son traité "Les Six livres de La République" comme un attribut essentiel de l'État :
"La souveraineté est la puissance absolue et perpétuelle d'une République."
Aucun pouvoir n'est supérieur à la puissance souveraine qui ne peut être anéantie, mais elle n'est pas sans limite (s'exerce sur le domaine public et non privé).
Pour Jean-Jacques Rousseau, le peuple est le seul détenteur légitime de la souveraineté.

En droit, c'est la Constitution qui définit comment s'exerce la souveraineté, quelles sont les institutions qui détiennent le pouvoir et comment elles sont contrôlées.
 
PAYS DETRUITS,
PAYS OCCUPES,
PAYS COLONISES,
PAYS PILLES,
PEUPLES ASSERVIS,
PEUPLES APPAUVRIS, DEPUIS DES DECENNIES PAR UNE OLIGARCHIE AMERICANO-SIONISTE AVIDE AVEC LA COMPLICITE ACTIVE DES PEUPLES OCCIDENTAUX...
      

PALESTINE/PALESTINIENS

 

800px-Flag of Palestine.svg

 

AFGHANISTAN/AFGHANS

LE PROBLEME AFGHAN

 

600px-Flag of Afghanistan.svg

 

 

PAKISTAN/PAKISTANAIS

   

800px-Flag of Pakistan.svg

 

YEMEN/YEMENITES :...Le pouvoir Pro-Us...Tire sur le peuple, comme l'on tire à la foire sur les lapins en plâtre...Sans que cela ne souleve aucune constestation...!!!! 

 

800px-Flag of Yemen.svg

   

ALGERIE/ALGERIENS

 

800px-Flag of Algeria.svg

 

Les politiciens français nient les faits

Crimes d'Etat

Les politiciens français réecrivent l'histoire, en s'offrant le "beau rôle"

  

800px-Flag of Bahrain.svg

Le peuple dit : "Ni Shi’ite Ni Sunnite mais Bahreini».

« Nous ne voulons pas renverser le régime comme certains l’imaginent, et nous ne voulons pas obtenir le contrôle du gouvernement. Nous ne voulons pas des sièges et places ici ou là. Nous voulons être un peuple qui vit dans la dignité et dont les droits sont respectés ».  

Les AL KHALIFA repondent par la repression, les massacres, l'occupation saoudienne, encore plus de tyrannie!!!!

 2882948-4078356

   BAHREIN/BAHREINIS : ...- Monarchie Al Khalifa Et Régime Sioniste Deux Entités Coloniales Racistes Pratiquant Le Nettoyage Ethnique Un Génocide Lent Contre Les Populations Autochtones 

 

Pour ens avoir plus sur la repression là : 

link

BCC800px-Flag of Tunisia.svgC

TUNISIE/TUNISIENS


LE PEUPLE TUNISIEN EXIGE : UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE

Assemblée constituante ?

Une assemblée constituante est une institution collégiale avec pour tâche la rédaction, ou l'adoption, d'une constitution, c'est-à-dire le texte fondamental d'organisation des pouvoirs publics d'un pays. - source Wikipedia

    NOUVEAU DRAPEAU FRANCAIS  

nouveau-drapeau-francais

 

Le peuple français endure quant à lui l'oppression invisible mais tout aussi destructrice que l'idéologie sioniste et l'oligarchie financiére qu'il a lui même installé

 au pouvoir (c'est l'histoire du pendu qui fabrique la corde qui a servi à le pendre)...Si nous voulons casser ces chaines...

 

 

 

 Site source pour les photos:

link

L'ideologie sioniste expliquée par les Chretiens - un rappel historique :

link 

 

Et, si nous nous décidions d'agir...? Comment...? En citoyens/consommateurs/Responsables :

Nous pouvons poursuivre et Renforcer:

boycott israel

________________________________________________________________________________

 

 

 

Et parce que les Yankees sont accros au pétrole...Jamais les peuples de cette planéte surtout ceux assis sur cette mane noire...Ne pourrons vivre en paix, nous avons pour obligation d'arrêter d'idolâtrer ces GENOCIDAIRES YANKEES et, de les aider à tomber plus vite dans la fosse à purin !!!!

 

Mc do sheitan


Catégories

LA NOUVELLE MARIANNE


Elle est française...
Indéniablement elle est  française...
Inévitabelement, elle est française,

Assurément, elle est française,
Formellement, elle est française,
Elle est, française... EVIDEMMENT !

Quand le buste de Hafsia HERZI dans toutes les mairies
de FRANCE?


SAINT VINCENT DE PAUL…SYMBOLE DU DON…


LE DON DE SOI


        SAINT VINCENT DE PAUL
1581-1660

         PRETRE HUMANISTE FRANCAIS

Une conscience aigüe de soi et de l'Autre,
Permet d'ouvrir la porte de la Liberté.
Et,

de la maintenir ouverte à  l'Empathie...A la solidarité !
Hadria Riviere

...FEMMES D'HONNEUR...


MARIE GOUZE DITE OLYMPE DE GOUGES (1748-1793)
http://www.histoire-en-ligne.com/spip.php?article=195


LOUISE MICHEL DITE ENJOLRAS (1830-1905)

http://biosoc.univ-paris1.fr/actu/livres/gauthier2.htm


ROSA LOUISE McCAULEY PARKS (1913-2005)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosa_ParksD


DOLORES IBARRURI GOMEZ DITE LA PASIONARIA (1895-1989)

http://www.mosaique.levillage.org/miroirs/espasionaria.htm

JUSTICE POUR AAFIA SIDDIQUI

 

dr-aafia-siddiqui-bush-terrorism