Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui, Suis-Je

  • : Le blog de Hadria RIVIERE
  • Le blog de Hadria RIVIERE
  • : "Une conscience aigue de Soi et de l'Autre permet d'ouvrir les portes de la liberté..." Hadria RIVIERE
  • Contact

FEMMES REBELLES...

undefinedDAHYA…DAHIYA….DIHYA…KAHENA… (.. ?-700). 
 
http://www.berberescope.com/l'histoire_des_Berberes_yahoo.htm


FATMA TAZOUGHERT DITE LA ROUGE (1544-1641)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fatma_Tazoughert


Fatma-N-Soumer.jpg

LALLA FATMA N’SOUMER (1830-1863) -DITE LA JEANNE D'ARC DU DJURDJURA
www.1novembre54.com/frame.php




FADHMA AIT MANSOUR AMROUCHE (1882-1967)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fadhma_A%C3%AFt_Mansour_Amrouche

 

Rechercher

Archives

LES TOUAREG, SONT EN DANGER!

 

LA VIE DES TOUAREG

CULTURE, HISTOIRE "des hommes bleus" :

Les origines Préhistoriques et paléoberbéres des TOUAREG là :

http://www.amazighworld.org/studies/articles/touareg_histoire.php

Et, là :

http://www.ac-nancy-metz.fr/Pres-etab/lapicque/Opinfo98/Pourcher/vie.htm


L'HISTOIRE DE LA REVOLTE TOUAREG :

 

http://latelelibre.fr/index.php/2008/02/niger-un-chef-touareg-temoigne/

 

 Là :

http://conflitsoublies.blogspot.com/2008_04_01_archive.html

 

Et, là :

 

http://www.caravaneducoeur.com/lestouareghistoi/index.html

 
MENER, La lutte, en musique ! 

 



16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 08:22

Pour faire avaler au troupeau de moutons français un  "patriot-act à la française, il a fallu aux irresponsables politiques qui dé-gouvernent la France organiser cela :

http://french.irib.ir/media/k2/items/cache/11f11ab260849dcfd957e44926451366_XL.jpg

La France exporte le terrorisme....en Irak, en Syrie....

Pour ensuite récolter cela :

http://french.irib.ir/media/k2/items/cache/57fa6a97d1be53cabd9c7ada569d105b_XL.jpg

La France piégé... par ses propres mensonges, ses nombreuses manipulations, ses multiples contradictions et mensonges...par son seul objectif politique : RE-coloniser les pays africains du Sud comme du Nord; riches en matiéres premiéres...

_____________________________________________________

Et, voici dont le peuple français piégé par ses propres politicards; sommé de choisir entre:

Une dictature qui prend appui sur un "patriot act à la française" où la sécurité des habitants de ce pays... n'est et ne sera... qu'un leurre..., un argument de propagande électoraliste....

Entrer en résistance pour refuser que nos libertés -- si durement acquises-- ne soient réduires en cendre par un "patriot act à la française" dont le seul et Unique objectif est d'organiser la soumission du peuple français....pour mieux le piller...et l'appauvrir....

________________________________________________________

 

" Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux".

Benjamin Franklin

..."  Il y a deux siècles, Benjamin Franklin énonçait clairement la dichotomie entre liberté et sécurité :

  " Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne
mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. "


  De l'eau a coulé sous les ponts en deux siècles.

Les menaces ont changé.
Avant-hier, les armées s'entrechoquaient les unes contre les autres.

Hier, c'était la guérilla.

Aujourd'hui, le terrorisme.

  Face à cette nouvelle menace, devons-nous abandonner notre Liberté pour la sécurité ?

  Je vous avoue que c'est tentant au premier abord.

  Nous avons tous des proches que nous aimons.

Nous voulons les voir vivre.
Certains ont des enfants, une femme.

  Et face aux événements, nous pensons d'autant plus à eux que tout peut s'arrêter du jour au lendemain.

  Nous ne voulons que les protéger. Nous sommes prêts à beaucoup pour ceux que nous aimons.

  Mais avons-nous besoin d'abandonner notre Liberté pour protéger nos proches ?

  L'exemple américain montre que ce dilemme ne

se pose pas.

  Voyez-vous, suite au 11 septembre, le Congrès a voté le Patriot Act.

C'était le 26 octobre 2001. Un mois et demi après les attentats. Ils ont fait vite.

  La liberté des Américains s'est restreinte.

Les services de renseignement ont
eu de nombreux pouvoirs supplémentaires.

Ils ont pu espionner le peuple américain de manière extensive.

  Après tout, pourquoi pas.

  " Vous n'avez rien à craindre si vous n'avez rien à cacher "

  J'ai entendu cette phrase quelques fois ces derniers jours, autour de moi.
Mais savez-vous qui l'a prononcé ?

  Non, ce n'est pas Benjamin Franklin.

  C'est Joseph Goebbels, ministre de la propagande du 3ème Reich.

  Nous avons tous quelque chose à cacher.

Nous avons tous notre petit jardin secret.

Et nous avons le droit de garder sous clef notre vie privée. Ou plutôt, nous avions le droit.

  Vous ne le savez peut-être pas, mais le 24 décembre 2014 fut une drôle de date.

  Rien à voir avec le Père Noël.

Le gouvernement français a fait passer le décret d'application de l'article 20 de la Loi de Programmation Militaire.
Notre Patriot Act.

  Vous vous sentez mieux protégé tout à coup, n'est-ce pas ?

  Moi pas.

Les Américains n'ont pas été davantage protégés.

  Le plus de sécurité s'est soldé par moins de liberté… et c'est tout.

  Le Patriot Act a été inefficace.

Preuve horrible, s'il en est : les attentats
de Boston n'ont pas pu être empêchés, malgré l'espionnage généralisé des Américains.

  Je sais. Certains Français critiquent les Etats-Unis pour nombre de raisons.
Et parfois, ils n'ont peut-être pas tout à fait tort. Mais nous serions bien
prétentieux d'annoncer que nous réussirons là où ils ont échoué.

  Le Patriot Act a été inefficace.

  Pire : le gouvernement américain s'est octroyé le droit d'utiliser la loi hors du cadre du terrorisme.

En 2013, sur les 11 129 demandes de perquisitions
basées sur le Patriot Act, seules 51 visaient des suspects d'actes terroristes.

  Je suis inquiet.

  Les hommes politiques français ont embrayé à toute vitesse sur un Patriot Act à la française.

Valérie Pécresse la première, avant même la manifestation de dimanche.

  Si ça n'a pas marché aux Etats-Unis, comment pouvons-nous penser que ça
marchera chez nous ?

  La peur n'écarte pas le danger - Supprimer la liberté non plus.

  Benjamin Franklin nous avait prévenus, il y a déjà deux siècles.

  En attendant, ne laissez pas la peur gagner.

Ne laissez pas libre cours à ceux qui en veulent à votre Liberté, quel que soit leur camp.

  Et pour comprendre ce qui nous attend, rien de mieux que l'école française
d'économie. J'en profite pour vous inviter à la première conférence de Michel
Leter
, mercredi 21 janvier (celui qui arrive) à Paris.

  La conférence aura lieu du côté de Montparnasse, de 19h à 20h30.

  Pourquoi ne pas réserver votre place ?

  Il ne reste que 7 places au moment où j'écris cet email.

  Meilleures salutations,
  Damien Theillier

  PS : Benoît me fait savoir qu'il édite en ce moment-même une brochure
regroupant les pensées de l'école française d'économie sur la paix.

Vous y retrouverez des inédits de Frédéric Passy, Quesnay, Bastiat, ou encore Molinari.

Restez à l'écoute !

  PPS : Je vous envoie prochainement un avis sur le dernier livre d'Obertone,
la France Big Brother. Je me contenterais aujourd'hui de citer un passage de la
page 252 :

  " Votre bulletin de vote est l'acte de décès de votre souveraineté.

Vous choisissez qui vous voulez, ce sera toujours le Parti qui commandera. "

  © 2015 Institut Coppet, Paris


Reproduction autorisée sans aucune modification du texte
et avec la mension de l'origine: www.institutcoppet.org


 


Repost 0
Published by HADRIA RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 08:03

Charlie Hebdo:

Le terrorisme des États-Unis et de l’OTAN est le plus grand meurtrier de journalistes au monde




Dans la foulée des attaques terroristes perpétrées par des agents autoproclamés d’Al-Qaïda et ayant coûté la vie à 12 personnes, dont huit journalistes du journal satirique français Charlie Hebdo, l’élite et les médias dominants occidentaux, en exprimant leur compassion et leur indignation, ne font que mettre en lumière leur complaisance envers le terrorisme d’État occidental et israélien.

Avant d’explorer de plus près cette question, il convient de noter que les attentats de Paris comportent des signes indiquant la possibilité d’un attentat sous faux pavillon, par exemple la carte d’identité laissée dans la voiture par un terroriste.

Cette hypothèse ne fait toutefois pas l’objet d’une analyse et est exclue d’emblée, complètement ignorée par les médias traditionnels.

Par ailleurs, l’un des terroristes présumés, Cherif Kouachi, a déclaré à un média français qu’il avait été financé par l’ancien chef d’Al-Qaïda Anwar Al-Awlaki, un religieux étasunien ayant dîné au Pentagone quelques mois après le 11-Septembre. Selon le lieutenant-colonel étasunien Anthony Shaffer, Al-Awlaki a « travaillé comme agent triple et était un atout du FBI avant le 11-Septembre » (Kurt Nimmo, FBI admet Pentagone convive Al-Awlaki a travaillé pour eux , Infowars 2 août 2012.)

Depuis les attentats meurtriers du 7 janvier 2015, les médias occidentaux, en particulier les médias québécois, clament d’une manière très ethnocentrique que « la planète est en deuil » et pleure la mort des journalistes français. Cet événement tragique doit être condamné, mais il doit être examiné dans un contexte approprié. Dans les pays où la France a bombardé des civils, par le biais de l’OTAN et des invasions militaires menées par les États-Unis, et là où des terroristes soutenus par l’Occident tuent des civils innocents (Libye, Syrie), les populations vivent constamment le deuil de leurs proches. Ces décès ne sont cependant pas signalés.

Le monde occidental n’est pas « la planète » et « tout le monde n’est pas Charlie », contrairement à ce que les médias nous portent à croire.

 

http://www.globalresearch.ca/wp-content/uploads/2015/01/rad-can-je-suis-Charlie.jpg

Plusieurs salles de rédaction du réseau public Radio-Canada ont pris des photos tenant des affiches « Je suis Charlie ».

Lors de la dernière attaque contre Gaza, 17* journalistes palestiniens ont été tués par l’armée israélienne. Ces journalistes ont été tués dans le but de supprimer la vérité concernant les atrocités israéliennes. On n’a vu nulle part des journalistes occidentaux tenant des affiches de solidarité.

Avant les décapitations de James Foley et Steven Sotloff, des dizaines de journalistes ont été tués en Syrie par des terroristes armés, entraînés et financés par des pays de l’OTAN et leurs alliés antidémocratiques comme l’Arabie saoudite.

Des centaines de civils ont également été décapités bien avant eux, environ 200 dans un seul village, selon un rapport de Human Rights Watch. (Voir Julie Lévesque, L’État islamique: un groupe terroriste « prodémocratie » appuyé par les États-Unis et formé pour décapiter, Mondialisation.ca, 19 septembre, 2014.)

L’indignation a cependant été réservée aux journalistes occidentaux décapités.

La guerre en Syrie a été très meurtrière pour les journalistes : 153 morts, selon certaines estimations, et ce grâce au terrorisme appuyé par l’OTAN.

Là encore, aucun journaliste occidental brandissant des pancartes de compassion pour les journalistes syriens en vue.

Le pays le plus meurtrier dans le monde pour les journalistes a toutefois été l’Irak durant l’occupation des États-Unis.

Selon le Comité de protection des journalistes (CPJ):

La guerre menée par les États-Unis en Irak a coûté la vie d’un nombre record de journalistes et a remis en question certaines perceptions répandues sur les risques de la couverture des conflits.

Par exemple, plus de journalistes ont été tués dans des assassinats ciblés en Irak que dans des circonstances liées au combat [...]

Selon des recherches du CPJ, au moins 150 journalistes et 54 travailleurs de soutien ont été tués en Irak à la suite de l’invasion étasunienne, de mars 2003 à la fin déclarée de la guerre en décembre 2011.

Les décès en Irak dépassent de loin tout autre bilan documenté pour la presse en temps de guerre.

 

Le CPJ, fondé en 1981, a enregistré la mort de 58 journalistes au cours de la guerre civile algérienne de 1993 à 1996,

54 autres décès dans la guerre civile non déclarée en Colombie, qui a commencé en 1986, et 36 décès dans le conflit des Balkans de 1991 à 1995 [...]

Des insurgés de tous acabits ont été responsables de la mort de 110 journalistes et de 47 travailleurs des médias en Irak.

Les actions des forces étasuniennes, incluant des tirs provenant de points de contrôle et des frappes aériennes, ont entraîné la mort de 16 journalistes et de six travailleurs des médias.

(Frank Smyth, Iraq war and news media: A look inside the death toll, Committee to Protect Journalists, 18 mars 2013)

Les chiffres du Tribunal BRussells concernant les meurtres de journalistes en Irak sont beaucoup plus élevés:

Selon les statistiques du Tribunal BRussells, au moins 404 professionnels des médias ont été tués en Irak depuis l’invasion étasunienne en 2003, parmi eux 374 Irakiens.

L’impunité en Irak est bien pire que n’importe où ailleurs dans le monde. (Dirk Adriaensens, The Killing of Journalists in Iraq, BRussells Tribunal, 4 janvier 2014)

Parmi les morts, deux journalistes – un Irakien, Yasser Salihee, et un Étasunien, Steven Vincent – lesquels enquêtaient sur les escadrons de la mort soutenus par les États-Unis en Irak.

Le 24 juin, Yasser Salihee, un correspondant spécial irakien pour l’agence de nouvelles Knight Ridder, a été tué d’une seule balle à la tête alors qu’il approchait d’un point de contrôle mis en place près de son domicile dans l’ouest de Bagdad par les troupes étasuniennes et irakiennes.

Le coup aurait été tiré par un tireur d’élite américain.

Selon des témoins oculaires, aucun coup de semonce n’a été tiré.

L’armée étasunienne a annoncé qu’elle mène une enquête sur le meurtre de Salihee.

Cependant Knight Ridder a déjà déclaré qu’il n’y a aucune raison de croire que la fusillade était liée a son travail.

Au contraire, sa dernière affectation donne des raisons de soupçonner qu’elle l’était.

Au cours du mois passé, Salihee avait recueilli des preuves que les forces irakiennes soutenues par les USA ont mené des exécutions extra-judiciaires de membres présumés et de partisans de la résistance anti-occupation.

Son enquête était basée sur un reportage du magazine New York Times en mai et détaillant comment l’armée étasunienne avait constitué les commandos de la police du ministère irakien de l’Intérieur, appelés la Brigade des Loups, en prenant pour modèle les escadrons de la mort déployés au Salvador dans les années 1980 pour écraser l’insurrection de la gauche. (James Cogan, Journalist killed after investigating US-backed death squads in Iraq, World Socialist Web Site, 1er juillet, 2005)

Le journaliste américain Steven Vincent a été enlevé et assassiné le 2 août à Bassorah, la ville irakienne du sud où il travaillait comme auteur et blogueur à la pige.

Les soupçons de ce meurtre, le premier d’un journaliste étasunien en Irak, pèsent non pas sur Al-Qaïda ou les insurgés sunnites, mais sur la police de l’administration à majorité chiite installée à Bassorah avec le soutien des forces d’occupation étasuniennes et britanniques. (Patrick Martin, US journalist who exposed Shiite death squads murdered in Basra, World Socialist Web Site, 5 août 2005)

Pour des raisons inconnues, le journaliste irakien Yasser Salihee, n’a pas été inclus dans la liste du CPJ.

Le Tribunal BRussells rapporte en outre que de nombreux décès ne sont pas signalés par le CPJ et Reporters sans frontières.

L’explication reflète le contraire de ce qui se passe avec la couverture biaisée et émotive des meurtres de Charlie Hebdo, à savoir la dédramatisation de la mort des journalistes irakiens.

Depuis l’invasion de 2003, les grands médias ont constamment cherché à minimiser le nombre de mortalités.

Il s’agit d’un fait bien établi et le meurtre des professionnels des médias ne fait pas exception.

Il est évident que les groupes occidentaux de défense des droits des journaliste hésitent à dire exactement combien de leurs collègues ont perdu la vie sous l’occupation impitoyable des États-Unis et de la Grande-Bretagne, une occupation qui perdure. Ces groupes réduisent alors les critères d’inclusion dans leurs listes. 

Cette attitude est inacceptable, surtout parce qu’il est question de collègues professionnels [...]

http://www.globalresearch.ca/wp-content/uploads/2015/01/Media-Professionals-2a.png 

L’Irak était le pays le plus meurtrier pour les professionnels des médias en 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2010, 2011 et 2013 (Adriaensens, op. cit.)

Presque 400 journalistes irakiens morts et pourtant nos compatissants professionnels des médias n’ont jamais affiché leur solidarité.

Julie Lévesque

Journaliste

*L’article original mentionnait 13 journalistes palestiniens tués durant le dernier assaut à Gaza. Selon plusieurs sources journalistiques, ils seraient en réalité 17.

Selon le CPJ 16 journalistes et 4 travailleurs des médias ont été tués en « Israël et dans les territoires occupés », comme s’il s’agissait d’un seul pays.

Reporters sans frontières a enregistré seulement 7 décès en Palestine.

 

Article initialement publié en anglais: 

Mourning Charlie Hebdo Journalists, While Ignoring that US-NATO State-Sponsored Terrorism is the “Number One Killer” of Journalists, 10 janvier 2015

Copyright © 2015 Mondialisation.ca
Repost 0
Published by HADRIA RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 08:05

 

 

 

Vous avez dit:...Laissez... les libertaires... librement s'exprimer?

 

 

______________________________________________________________________

Siné sur Charb, Cabu, Wolinski :

"Ils bouffaient tous avec le pouvoir"

 

 


 


Repost 0
Published by HADRIA RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 14:41

 

  Realité de la manifestation de dimanche....

63 millions de français n'ont pas manifesté....


 http://reseauinternational.net/wp-content/uploads/2015/01/B7E-LHjCcAE9Mpn-1728x800_c.jpg

Charlie Hebdo a bon dos

 

 

 

 

Charlie Hebdo a bon dos

Alors que des millions de Français viennent de se lever sans hésiter pour défendre les libertés d’expression et de culte, la classe politique et la presse, qui l’une et l’autre ne cessent de les bafouer, en profitent pour se refaire une virginité.

7344188-11304137.jpg

Pour Thierry Meyssan, le gouvernement a conduit une vaste manipulation pour se mettre en scène en tête d’une grande manifestation populaire et cherche aujourd’hui comment justifier une nouvelle opération militaire en Libye.

 

 

 

En trois jours, en France, un groupe de quatre ou cinq personnes se réclamant à la fois d’al-Qaïda au Yémen et de l’Émirat islamique (Daesh) a massacré la rédaction de Charlie Hebdo, puis assassiné une policière municipale et plusieurs otages, dans trois situations différentes.

La France, qui n’avait pas connu de telle violence depuis les attentats de l’OAS, il y a plus de 50 ans, a réagi en clamant « Nous sommes tous Charlie ! », en abattant trois des terroristes et en organisant une vaste manifestation de plus de plusieurs millions de personnes.

Le président de la République, François Hollande, a reçu les chefs des partis politiques représentés au Parlement.

Il a appelé les Français à l’unité nationale et participé à la manifestation, accompagné d’une cinquantaine de chefs de gouvernements étrangers.

Dans un article précédant [1], j’ai observé que le mode opératoire des terroriste n’avait aucun rapport avec celui connu des jihadistes, mais avec celui d’un commando militaire.

Je concluais qu’en conséquence peu importe qui ils étaient, la seule chose à savoir, c’est qui les commandait.

Je voudrais, dans ce deuxième article, revenir sur les réactions que suscite cette affaire.

La suspension du droit de manifester

Dès l’annonce du massacre de Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015 vers midi, le Premier ministre Manuel Valls décidait la mise en œuvre du Plan Vigipirate-attentats en Île-de-France.

Celui-ci comprend une centaines de mesures automatiques et environ deux cent autres optionnelles.

Parmi les mesures choisies, le ministère de l’Intérieur annonçait l’ajournement de toutes les manifestations autorisées.

Les autorités craignaient en effet que les terroristes ne tirent sur la foule.

Or, un parti d’extrême-gauche appelait à manifester immédiatement en soutien à Charlie Hebdo.

Après quelques heures d’hésitation, le préfet de police autorisait un rassemblement qui aurait atteint 100 000 personnes.

Plus étrange encore :

le Premier ministre déclarait un deuil national pour le lendemain, 8 janvier.

De nombreux rassemblements furent organisés par les administrations pour célébrer une minute de silence.

Toujours plus étonnant :

le Parti socialiste appelait à une vaste manifestation nationale, le dimanche 11, qui aurait réuni plus de 2 millions de personnes à Paris.

Ainsi, le gouvernement pouvait interdire les manifestations parce que dangereuses pour leurs participants, mais ses membres pouvaient en organiser une énorme et inviter des chefs de gouvernements étrangers sans crainte pour leur sécurité.

Cette manipulation atteste que, contrairement à ses déclarations, le gouvernement connaissait précisément l’ampleur de la menace et savait qu’elle ne concernait pas les rassemblements.

On préférera donc ne retenir que cet extraordinaire élan populaire pour la liberté.

L’union nationale

Dans cette situation de crise, la droite et la gauche se sont accordées pour participer ensemble à une manifestation nationale.

Mais pour quelles valeurs ou contre qui vont-ils manifester ?

On découvre que les dirigeants de droite et de gauche partageaient les valeurs anti-religieuses, anti-nationales et anti-militaristes du très gauchiste Charlie Hebdo.

 

On savait que son fondateur, Philippe Val, était un ami des Sarkozy.

On découvre soudain que son nouveau directeur, Charb, était le compagnon d’une ministre de droite, Jeannette Bougrab.

Celle-ci était l’invitée du journal de TF1. Très émue, elle raconte son amour.

Puis, elle présente les convictions anti-religieuses de Charb comme un engagement laïque face à l’islamisme, avant de comparer son ami à Jean Moulin et de demander qu’il soit inhumé comme lui au Panthéon.

Elle termine en révélant que le couple avait songé quitter la France et refaire sa vie ailleurs.

On reste abasourdi.

En quelques mots, Jeannette Bougrab vient de montrer son mépris pour ses concitoyens, d’assimiler la laïcité à la lutte anti-religieuse, et de placer sur un pied d’égalité un humoriste anti-national et le fondateur du Conseil national de la Résistance.

La famille de Charb a beau protester, le doute est jeté.

Et pour que l’on comprenne bien ce qu’est l’« union nationale », vue de droite et de gauche, des leaders socialistes déclarent que le Front national sera exclu de la manifestation « républicaine ».

A-t-on bien compris l’énormité du propos ?

Des leaders politiques évoquent la République pour exclure leurs rivaux.

En définitive, le FN s’est joint à des manifestations en province.

L’union internationale

En invitant toutes sortes de chefs d’État et de gouvernement à ouvrir avec lui la manifestation, le président Hollande entendait lui donner de la solennité.

Parmi les présents, on relevait David Cameron et Benjamin Netanyahu, dont les États disposent d’une toute-puissance censure militaire ; ou encore le secrétaire états-unien à la Justice Eric Holder dont le pays aime tant la liberté d’expression qu’il a bombardé et détruit de nombreuses télévisions depuis celle de Belgrade jusqu’aux chaînes libyennes ; le Premier ministre turc, Ahmet Davutoğlu, dont le pays interdit la construction d’églises chrétiennes (même s’il semble prêt à en autoriser bientôt une) ; ou encore Benjamin Netanyahu qui félicitait les combattants d’Al-Qaïda soignés dans les hôpitaux israéliens ; sans oublier encore une fois Eric Holder, Ahmet Davutoğlu et le roi Abdallah de Jordanie dont les États ont réorganisé Daesh en janvier 2014.

Que venaient donc faire ces gens à Paris ?

Certainement pas défendre les libertés d’expression et de culte qu’ils combattent concrètement.

La liberté d’expression

Il n’y a pas que la classe politique qui ait profité de l’occasion pour tirer la couverture à elle.

C’est aussi le fait de la presse.

Celle-ci voit dans Charlie Hebdo un exemple de la liberté qu’elle même ne cesse de piétiner, s’auto-censurant en permanence et se montrant toujours solidaire des crimes commis à l’étranger par le gouvernement.

La presse française est en effet nombreuse, mais extrêmement conformiste et donc pas du tout pluraliste. Jusqu’à l’unanimité avec laquelle elle présente Charlie Hebdo.

Car, contrairement à ce qu’elle prétend, le journal satirique revendiquait son opposition à la liberté d’expression, notamment lorsqu’il pétitionnait pour l’interdiction du Front National ou militait pour la censure de l’internet.

Quoi qu’il en soit, on ne peut que se féliciter de voir la presse prendre enfin la défense de ceux qui sont attaqués pour ce qu’ils ont dit.

À propos de la piste jihadiste

Poursuivant son enquête dans la mauvaise direction, la presse dresse le profil des terroristes et oublie de chercher leurs commanditaires.

Sans rire, elle explique que cette vague d’attentat est une collaboration entre des membres d’Al-Qaïda au Yémen et de Daesh, alors que les deux organisations se livrent depuis un an une guerre féroce qui a déjà fait au moins 3 000 victimes dans les deux camps.

À ce sujet, je m’étonne de ces références ; on devrait bientôt en trouver une nouvelle qui relie cet attentat à la Libye.

En effet, si François Hollande suit les pas de George W. Bush, il devrait attaquer le Yémen bien que la France n’y ait pas grand intérêt. Or son chef d’état-major particulier, le général Puga, prépare actuellement une nouvelle intervention militaire en Libye.

Cette cible est bien plus logique.

La France pourrait alors tirer les bénéfices qu’elle espérait obtenir de sa première intervention.

Et elle terminerait le projet états-unien de remodelage du « Moyen-Orient élargi », tel que publié par Robin Wright dans le New York Times en septembre 2013 [2] et débuté par Daesh en Irak et en Syrie.

 

 

[1] « Qui a commandité l’attentat contre Charlie Hebdo ? », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 7 janvier 2015.

[2] “Imagining a Remapped Middle East”, Robin Wright, The New York Times Sunday Review, 28 septembre 2013.

 

 


Repost 0
Published by HADRIA RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 14:21

 

 

 

http://french.irib.ir/media/k2/items/cache/148cc380edcedb6b17aa48249ec0dd66_XL.jpg

 

En Syrie, l’explosion de deux voitures piégées, dans la province d’Alep, a fait 18 morts.(- c'est plus que les "petits blancs" tombés sur sol de France....)

La première explosion a eu lieu, près d’un check-point appartenant au Front Al-Nosra, une branche d’Al-Qaïda, en Syrie.

13 personnes ont été tuées, dont la plupart, des civils.

La deuxième explosion s’est produite, à une trentaine de kilomètres du premier attentat.

Cinq personnes, dont deux civils et trois miliciens kurdes, ont perdu la vie.

La province d’Alep compte parmi les foyers de crise, en Syrie, où les miliciens de l’"Armée syrienne libre", (ASL), les terroristes de Daesh et du Front Al-Nosra et les combattants kurdes sont en conflit.

Entre autre, l’armée régulière tente de bloquer les routes, par lesquelles les terroristes arrivent, dans cette province frontalière, à partir de la Turquie, afin de sécuriser, de nouveau, Alep.

En temps de paix, la province d’Alep fut le centre économique et culturel de la Syrie, qui est victime, depuis trois ans, du terrorisme organisé de l’Occident. Malheureusement, ce sont les Syriens, qui paient les pots cassés, que ce soit humainement ou financièrement.

Maintenant, des dirigeants occidentaux durcissent le ton contre les politiques irréfléchies et les aventurismes, qui sont à l’origine de la crise actuelle affligeant le Moyen-Orient et la Syrie, une crise, qui s’est étendue même jusqu’en France. 

Dans la foulée, l’ancien Premier ministre de la République tchèque, Jiri Paroubek, a accusé l’Occident d’avoir soutenu les terroristes, en Syrie. «Le soutien financier et militaire que des Etats occidentaux et leurs alliés régionaux ont apportés aux groupes terroristes et extrémistes, en Syrie, est à l’origine du déplacement d’un grand nombre de Syriens», a déclaré Jiri Paroubek, avant d’ajouter : «Les politiques de l’Occident et du gouvernement turc ont causé une crise humanitaire très grave, en Syrie».

http://french.irib.ir/media/k2/items/cache/4508f8181e6b1840a017843c36d1ade4_XL.jpg

Par ailleurs, l’ambassadeur de Washington, à Ankara, a qualifié de long, le processus de l’entraînement des terroristes syriens, tout en précisant que les négociations avec Ankara se poursuivaient, à ce propos.

Il a fait état de la signature d’un accord entre Ankara et Washington, permettant la formation militaire d’au moins, 15.000 rebelles syriens, en Turquie, en Jordanie et en Arabie saoudite, pendant trois ans.

La Russie, un allié du gouvernement de Bachar al-Assad, a invité 28 groupes syriens à prendre part à des discussions de paix, prévues d’ici quelques semaines, à Moscou.

 

La Russie, en tant que grand allié de Damas, cherche à mettre fin à la guerre de quatre ans, en rassemblant les responsables syriens et les représentants des groupes d’opposition. Elle a, déjà, envoyé des lettres d’invitation aux opposants, pour les rassembler, dans une réunion, qui aura lieu, fin janvier.

____________________________________________________________________

 

 

francois-hollande_sourd-aveugle-muet_les-trois-singes.png

Eh!!!..riquiquis républicains français... peut-être que votre "miniscule président de la répoublique française".... va se fendre d'un joli discours de soutien au peuple SYRIEN, pour condamner--- comme..... il l'a pomptement fait    aprés son téléportage....au 10 rue Appert-75011 Paris....

lieux du délit français....??????


 


Repost 0
Published by HADRIA RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 13:47

http://www.oumzaza.fr/wp-content/uploads/2013/01/rohingyas.png

Les enfants Rohingyas victimes des bandes de trafic humain

 Les nouvelles enquêtes ont révélé que les autorités thailandaises observent les activités des bandes de trafiquants d'êtres humains au Sud du pays et que certaines d'entre elles coopèrent même au trafic des réfugiés musulmans Rohingyas.

Selon le site Wolrd Bulletin, avec l'amélioration des conditions climatiques, un nombre croissant de musulmans privés de la nationalité birmane ont été victimes des violences et ont dû quitter le pays à destination de la Malaisie pour un meilleur avenir.
Parmi ces émigrés, il existe de nombreux enfants qui n'ont pas leurs parents à leurs côtés.
La chercheuse de Humain Rights Watch aux droits des enfants, Alice Farmer explique :

« Les enfants Rohingyas ont besoin des milieux sûrs afin de retrouver le calme après avoir fui les violences en Birmanie. »
« Mais la Thailande arrête les Rohingyas arrivés à ses côtes, les plaçant à la disposition des trafiquants d'êtres humains », a-t-elle ajouté.
De nombreux réfugiés musulmans venant de Birmanie au Sud de la Thailande ont été victimes des groupes de trafiquants et de nombreux d'entre eux ont été vendus comme esclaves aux bateaux de pêche et aux agriculteurs.
Les documents montrent que les responsables de l'immigration en Thailande coopèrent avec trafiquants pour le transfert des musulmans Rohingyas.

iqna.ir

 

Les enfants Rohingyas meurent lentement de faim dans les camps en Birmanie

 

http://www.collectif-hameb.com/images/AP_malnutrition.jpg

 

Birmanie :

Mettre fin au « nettoyage ethnique » visant les musulmans rohingyas

Les autorités birmanes et des membres de groupes arakanais ont commis des crimes contre l'humanité dans le cadre d'une campagne de nettoyage ethnique à l'encontre des musulmans rohingyas dans l'État d'Arakan depuis juin 2012, a affirmé Human Rights Watch dans un nouveau rapport publié aujourd'hui.

http://4.bp.blogspot.com/-8zpujXkLFX8/U01q9HejpdI/AAAAAAAARYU/Lh1oT_wYVbs/s1600/140414-wirathu-time.pngCes kapos birmans souffrent également du syndrome de la "race superieure"....

_______________________

 

"La democratie...la République" où regnent l'offuscation à géométrie variable...

Se sont des spécialités made in FRANCE,

made in OCCIDENT.......

La nausée.... que peut-on ressentir d'autre face à ces crapaux, ces moutons français...qui ne manifestent et hurlent leurs désapprobation...., seulement quand se sont les "leurs" qui sont touchés par l' abomination... par la mort....?

N'est-ce pas là le signe du déclin moral.... économique... social... d'un pays....d'une "civilisation"????

 

____________________________________

 

Et, que fait le "president de la republique française" monsieur 13% ?

FRANCE :

François Hollande minimise le génocide rohingyas en présence de l’opposante birmane Aung San Suu Kyi

 

Aujourd’hui monsieur Hollande, président de la République Française, a reçut madame Aung San Suu Kyi opposante à la junte militaire bouddhiste et islamophobe actuellement au pouvoir en Birmanie.

Nous avons pue constater que la réalité du conflit qui oppose cette minorité, les ronhingyas, et la junte bouddhiste est plus que grave que ce qu’en disent monsieur Hollande ou madame San Suu Kyi.

En effet comme nous l’apprend une journaliste de BBC plus de 140.000 musulmans ont été déplacé par ce régime, des exactions sont perpétrés tous les jours contre cette minorité et encore plus aujourd’hui à la veille d’élections qui veulent se faire passer pour « démocratiques » (voir : Election en Birmanie, les extrémistes bouddhistes veulent faire disparaître le terme « Rohingyas »)

Pas un mot de monsieur Hollande sur les pressions, les agressions que subissent les musulmans birmans.

Pas un mot sur la centaine de millier de déplacés non plus.

Un soutien à minima pour une opposition qui elle même masque par omission les réelles dangers que cours la Birmanie, c’est à dire être dirigé par un régime totalitaire et islamophobe comme c’est le cas aujourd’hui.

H.H.S.T.V.


Pétition pour dire non à #PekinExpress2014 en

Birmanie SIGNEZ


Interview de madame San Suu Kyi par la BBC

 

« La France est très attachée à ce que le processus a été engagé pour la démocratie en Birmanie puisse atteindre son objectif, c’est à dire des élections libres en novembre 2015 et les révisions de la constitutions qui permetterons aux birmans de pouvoir exprimer souverainement leur choix. Nous savons les difficultés qui existent aujourd’hui, les obstacles et la France est au coté du peuple birman pour que les reformes qui ont été promises puissent être traduites dans les meilleurs délaits.

Nous avons levé les sanctions au cours de ces dernières années, nous avons fait en sorte que la Birmanie puisse être intégrée dans processus économique et commerciaux, nous agissons avec nos partenaires européens mais nous sommes très attentifs et nous sommes même préoccupé chaque fois qu’il y a une barrière, un obstacle qui est mis sur la route de la démocratie et c’est la raison pour la quelle je voulais donner tout mon appuie à madame Aung San Suu Kyi pour le combat qui est le sien qui n’est pas d’ailleurs que le sien qui est celui de l’ensemble du peuple birman pour accéder à une pleine démocratie. « 

 

 

 

 


 

 

Françaises... Français... regardez bien ce criminel de guerre qu'est votre président et derriere lequel hier dimanche vous avez manifesté au nom de la "republique"...

Pauvre République.... elle aura besoin d'énormément de temps pour se débarrasser de ce sentiment de..... 

dégout engendré par cette manipulation nationale populiste et malsaine....

A laquelle vous avez donné forme et, à laquelle vous avez apporté votre caution morale!!!!!!

Repost 0
Published by HADRIA RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 08:29

 

 

Je vous transmets un article --- émouvant--

dans lequel je me reconnais...

C'est d'ailleurs pour cela...que personnellement...

"J'ai trés mal.... à ma France, celle des lumiéres et de la déclaration Universelle des droits de l'Homme"....

Une république qui applique et soutien "le deux poids deux mesures"  prenant appui sur la superiorité des races,

Ce qui sous-tend qu'un "homme blanc bon catholique" est supérieur, dans la mort, à un "homme bronzé et musulman" doit être  renier, combattue... par tous les humanistes..les véritables republicains... et cela parce qu'ils portent  un amour sincére à leur pays, à leur republique.....

Un grand nombre d'entre nous  sont actuellement entrain de passer "du côté obscure...de la vie"....

insidieusement mais inévitablement....

Attentons-nous a de nombreux morts... passés sous silence parce que arabo-musulmans,  africains ou urkrainins du Donbass.......

Et, déifies, pleurés, fêtés pour lesquels des tas de manifestations seront organisés....

parce français juifs,  blancs catholiques....chrétiens sionistes, yankees..= " Race Supérieure"...

Celle-là même qui mérite 1, 2, 20 minutes.....de silence voire

  60 longuées années de rependance ...et de soumission...

Quant aux autres.....Bof...Bof...Bof..!!!!

 

 

 


____________________________________________________________________________________________

Asad Abu Khalil :

"Je ne suis (et ne serais jamais) certainement pas Charlie Hebdo"

Par Asad AbuKhalil

- Si un magazine occidental s'était spécialisé dans les insultes sur les Juifs et le judaïsme et dans les ricanements sur l'Holocauste, et si ses caricaturistes avaient subi une attaque vicieuse (comme celle d'hier à Paris), pas un seul écrivain ou journaliste occidental n'aurait osé exprimer sa solidarité avec la publication. Pas un seul.

Je ne suis pas Charlie Hebdo, et je ne puis l'être.

Et s'il vous plait, ne venez pas me dire que le magazine faisait la satire de toutes les religions.

Il ne le faisait pas. Il était spécialisé dans les railleries des Musulmans et de l'Islam (tous les Musulmans et pas seulement les Musulmans radicaux).

Et non, cette position ne veut pas dire que je ne condamne pas l'attaque.

Mais les terroristes qui ont attaqué le journal sont vos terroristes et non les miens :

ils sont les enfants de la politique occidentale en Syrie, où l'Occident a idéalisé pendant plus de trois ans ceux qu'il qualifiait de "rebelles modérés" quand, en réalité, il entraînait et armait et encourageait des terroristes vicieux, et des gauchistes arabes comme moi mettaient en garde contre la folie de la politique occidentale et que cette politique produirait des terroristes vicieux, et que le film de l'Afghanistan des années 1980 se répèterait encore une fois.

Comme Amer Mohsen l'a écrit aujourd'hui, c'était votre version de l'Islam :

celle que vous armez en Arabie Saoudite.

 

Source : Angry Arab

Traduction : MR pour ISM

Repost 0
Published by HADRIA RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 17:36

Infos passées sous silence depuis mercredi ou on ne parle QUE des attentats...

De "Charlie Hebdo" en France :

 

Nigeria :

Boko Haram massacre 2000 personnes !
(Ce qui constitue le « pire massacre » jamais perpétré par le groupe islamiste, selon Amnesty International. )
les victimes sont principalement des femmes, des enfants et des personnes âgées.

Lorsque les islamistes ont attaqué Baga avec des armes automatiques et des grenades propulsées par fusées, les victimes n’ont pas réussi à s’enfuir.

http://www.afrik.com/nigeria-boko-haram-massacre-2000-personnes

 

- Le Mexique est dans la rue, il est en colère et il exige la démission de son gouvernement


Le probable massacre de quarante-six étudiants il y a trois mois a réveillé les consciences et a fait sortir dans la rue des centaines de milliers de personnes.

L’affaire d’Ayotzinapa a déclenché la plus grosse crise politique et sociale de ces dernières années
Pendant la nuit du 26 au 27 septembre 2014, à Iguala dans l’État du Guerrero, 43 étudiants ont été kidnappés et six personnes ont été assassinées (dont trois étudiants).

Cette opération macabre a été réalisée conjointement par des forces de polices locales et un groupe criminel (Guerreros Unidos) sur ordre du maire de la ville, José Luis Abarca.

Le corps sans vie d’un étudiant, Julio César Fuentes Mondragón, a été retrouvé et présentait des traces de tortures, la peau de son visage et ses yeux ayant été retiré.

 

http://blogs.mediapart.fr/blog/florian-herve/080115/mexique-ayotzinapa-la-face-submergee-de-l-iceberg-des-violations-des-droits-de-l-homme

 

- Washington enterre le rapport sur la torture pratiquée par la CIA
Il y a un mois, la Commission du renseignement du Sénat américain rendait public un résumé de 500 pages faisant le condensé de son volumineux rapport sur la torture de prisonniers commise entre 2002 et 2007 dans les installations outre-mer de la CIA.

Le rapport documente en détails horribles des pratiques telles que le waterboarding (simulation de noyade), le passage à tabac et des tortures jusque-là inconnues comme l’«alimentation par voie anale».

En pratique cependant, le rapport a été enterré et la preuve de la criminalité du gouvernement passée sous silence, les auteurs et organisateurs de la torture s’en tirant impunément.

 

http://fr.sott.net/article/24423-Pendant-que-le-monde-a-les-yeux-rives-sur-les-attentats-de-Paris-Washington-enterre-le-rapport-sur-la-torture-pratiquee-par-la-CIA

 

IRAK

 

 

Des soldats US ont violé des garçons devant leurs mères

Par John Vibes, 

Selon un certain nombre de sources médiatiques mainstream, le Pentagone cherche à cacher une vidéo troublante qui n’a pas été rendue publique avec le reste du rapport sur la torture.

Selon plusieurs journalistes renommés dont Seymour Hersh, l’horrible vidéo a été enregistrée à Abou Ghraib, le notoire cachot de torture US en Irak qui avait fait les gros titres il y a à peu près une décennie, quand les méthodes inhumaines employées dans cette prison ont été exposées.

Malheureusement, il semble que les preuves dévoilées il y a des années ne faisaient qu’égratigner la surface.

Alors que la vidéo est toujours confidentielle, Hersh affirme que ce n’est qu’une histoire de temps avant sa sortie.

Livrant un discours à l’ACLU (Union US des Libertés Civiques, American Civil Liberties Union, ndlr) la semaine dernière, après que le rapport sur la torture ait été initialement publié, Hersh a fait quelques allusions à ce qui se trouve sur la vidéo secrète du Pentagone.

Lors du passage le plus révélateur de son discours il a dit que:

 

Certaines des pires choses qui se sont passées et que vous ne connaissez pas, ok? Des vidéos, um, il s’y trouve des femmes.

Certains d’entre vous ont peut-être lu qu’elles faisaient sortir des lettres, des communications à leurs hommes.

Ceci est Abou Ghraib… Les femmes faisaient sortir des messages qui disaient, « S’il te plaît viens me tuer à cause de ce qui s’est passé » et en fait ce qui s’est passé est que ces femmes avaient été arrêtées avec de jeunes garçons, des enfants dans des cas qui ont été enregistrés.

Les enfants ont été sodomisés avec les caméras en action.

Et le pire de tout est la bande sonore des garçons en train de hurler et que possède votre gouvernement.

Ils sont dans la terreur totale.

Cela va sortir. »

C’est impossible de vous dire comment en sommes-nous arrivés là?

Qui sommes-nous? Qui sont les gens qui nous y ont envoyés?

Quand j’ai fait Mỹ Lai j’ai été très troublé comme n’importe qui dans son état normal par ce qui s’était passé.

Je me suis retrouvé dans quelque chose que j’ai écrit à la fin j’ai écrit que les gens qui ont commis ces meurtres étaient autant des victimes que les personnes qu’ils ont tuées à cause des cicatrices qu’ils avaient, je peux vus raconter certaines des histoires personnelles de certains qui étaient dans ces unités et qui ont été témoins de ça.

Je peux aussi vous dire que des plaintes écrites ont été adressées aux officiers les plus gradés et donc nous avons affaire à une quantité énorme de comportements criminels qui a été étouffée au plus haut niveau là-bas et plus haut, et nous devons l’obtenir et nous l’aurons.

Nous l’aurons.

Vous savez qu’il y en a suffisamment là dehors, ils ne peuvent (applaudissements)… Donc cela va être une année d’élections intéressante. »

Mis en rapport avec un autre discours que Hersh a donné plus tôt cette année, il devient évident que les femmes qui ont été témoins de ces jeunes garçons se faisant violer étaient en réalité leurs mères.

Pendant un discours à Chicago en juin dernier Hersh a été cité disant:

Vous n’avez pas encore commencé à voir les choses horribles faites aux enfants de femmes détenues, alors que les caméras tournaient.

D’autres articles du Guardian de Londres évoquaient aussi de jeunes détenus irakiens se faisant brutalement violer par des soldats US.

Il y a dix ans quand le scandale initial d’Abou Ghraib était aux infos, le Guardian avait publié le témoignage d’un détenu d’Abou Ghraib qui aurait été témoin de l’une de ces agressions brutales.

L’ancien détenu Kasim Hilas a dit dans son témoignage:

J’ai vu [nom occulté] baiser un gosse, son âge devait être entre 15 et 18 ans.

Le gosse avait très mal et ils ont recouvert toutes les portes de draps. Quand ensuite j’ai entendu les hurlements j’ai grimpé à la porte parce qu’en haut elle n’était pas recouverte et j’ai vu [occulté], qui portait l’uniforme militaire mettant sa bite dans le cul du petit gosse, je ne pouvais pas voir le visage du gosse parce que son visage n’était pas devant la porte.

Et la femme-soldat prenait des photos.

Aujourd’hui, plus d’une décennie plus tard les preuves de ces évènements commencent à émerger, mais le Ministère de la Défense [US] fait encore de son mieux pour le garder sous le radar.

C’est pourquoi maintenant plus que jamais, il est important de maintenir la pression et forcer la publication de ces preuves, pendant que le rapport [du Sénat US] sur la torture est toujours frais dans les esprits de la population en général.

 

Source:

http://theantimedia.org/us-soldiers-raped-boys-in-front-of-their-mothers/

Global Relay Network

 

 

Ou sont les "républicains français"?

Ont-ils défilés pour dire "STOP" à cette barbarie soutenue par leurs psychopathes de gouvernants

et financé par leurs impôts??????????,

 


PALESTINE 

 

http://www.info-palestine.eu/IMG/jpg/a0-1096.jpg

 

Des Palestiniens tentent de sauver ce qu’ils peuvent de leurs biens dans les décombres d’une maison détruite durant la nuit par un raid aérien israélien - Photo : Al-Jazeera/Wissam Nassar

A Nantes... Nous les humanistes.... nous n'étions qu'une petite poignée pour dire STOP à ces massacres, à ce Genocide?

Pendant ce temps où étiez-vous Messieurs et Mesdames les "Républicains français" spécialistes des "deux poids deux mesures?
Licencié'S offuscation à géometrie variable" selon que les victimes sont "blanche" ou "bronzées"... Messieurs et Mesdames les adeptes de l'idéologie coloniale... Fervents défenseurs de idéologie nazie ????? :

« Le colonialisme porte en lui la terreur. Il est vrai. Mais il porte aussi en lui plus néfaste encore peut-être que la chicotte des exploiteurs, le mépris de l’homme, la haine de l’homme, bref le racisme.

Que l’on s’y prenne comme on le voudra, on arrive toujours à la même conclusion.

Il n’y a pas de colonialisme sans racisme. »

 

Aimé Césaire, La Nouvelle Critique, janvier 1954.


Le recours aux ouvrages d’histoire et l’utilisation de l’enseignement comme outil de propagande du colonialisme n’est pas un fait nouveau.(1)

La promotion de l’idéologie coloniale s’est toujours faite à travers les livres et les manuels scolaires.

Dans Le Tour de France par deux enfants, publié par la librairie Belin, un des ouvrages les plus diffusés dans les écoles primaires, jusqu’à la fin des années 1950, une gravure représentait un Européen, un Peau-Rouge, un Chinois et un Noir avec le commentaire :

« Les quatre races d’hommes :

la race blanche, la plus parfaite des races humaines, habite surtout l’Europe, l’Ouest et l’Asie, le nord de l’Afrique et l’Amérique. Elle se reconnaît à sa tête ovale, à une bouche peu fendue, à des lèvres peu épaisses. D’ailleurs son teint peut varier.

La race jaune occupe principalement l’Asie centrale, la Chine et le Japon :

visage plat, pommettes saillantes, nez aplati, paupières bridées, yeux en amande, peu de cheveux et peu de barbe.

La race rouge, qui habitait autrefois toute l’Amérique, a une peau rougeâtre, les yeux enfoncés, le nez long et arqué, le front très fuyant.

La race noire, qui occupe surtout l’Afrique et le sud de l’Océanie, a la peau très noire, les cheveux crépus, le nez écrasé, les lèvres épaisses, les bras très longs. »

 

D'aprés tout ce sont des français qui sont àl'origine de l'idéologie de la superiorité des races....:

Jules Ferry: La supériorité de la race blanche, justification du colonialisme

Le racisme en France, comme une maladie de notre société, inquiète devant les bouleversements de la mondialisation ? Non, le racisme revendiqué et raisonné est permanent dans notre histoire. Voici, à la tribune de la Chambre des députés, le 28 juillet 1885, un éloge de la supériorité de la race blanche : « Il y a pour les races supérieures un droit, parce qu'il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures ». Mais quel est ce rat, juste bon pour la correctionnelle ? C’est Jules Ferry, idolâtré comme l’incarnation des valeurs de la République... Je rappelle que pour inaugurer son mandat, François Hollande lui avait rendu hommage, le 15 mai 2012.

 

 

__________________________________________________

 

La notion de race dans les sciences et l’imaginaire raciste:

la rupture est-elle consommée?   
Malgré le rapport nourricier qu’elle entretient avec les discours racistes, la notion de race est toujours en usage dans les travaux d’une portion non négligeable de la communauté scientifique.

Or la «race», en tant que principe explicatif des rapports sociaux, fait l’objet de nombreuses remises en question, condamnations et réinterprétations, y compris aux États-Unis où cette notion mène pourtant une carrière scientifique florissante.

Dans cet article, nous tenterons de mettre au jour la polysémie de cette notion controversée tout en soulignant comment ses multiples usages scientifiques peuvent contribuer à alimenter à la fois le racisme et la lutte anti-raciste.

On pourrait résumer ainsi la question qui sous-tend notre réflexion:

est-ce que le concept de race a encore une pertinence scientifique, tant du point de vue des sciences sociales que des sciences de la vie?

Daniel Ducharme*
Paul Eid**

 

 
 
 

_______________________________________

 

En defilant aujourd'hui vous avez offert aux criminels de guerre à l'origine de cette farce "republicaine" "la caution morale" dont ils avaient besoin pour poursuivre et déclarer d'autres guerres... Détruire d'autres Etats Nation en massacrant les enfants, les femmes, les civils qui y habitent....

Chapeau.... Messieurs/Mesdames les "republicains/racistes".... Vous avez atteint vos objectifs...

Maintenant, il ne vous reste plus qu'à compter les morts... les abominations, les massacres qui seront commis au "nom de la lutte contre les terroristes-armés-financés par ceux-là même qui ont organisé cette guignolesque marche "républicaine"!!!!!

Mais cela n'est guére votre probléme... Dormez tranquille "Messieurs et Mesdames les "republicains-racistes", l'essentiel, n'est-ce pas....c'est que  sortiez manifester quand vos maîtres d'authetntiques criminels de guerre... vous sifflent... pour que vous vous rangiez derriére eux en brandissant les pancartes... qu'ils vous ont distribués... L'essentiel est que vous ayez en votre possession... le dernier gadget électronique...etc...

Les massacres de palestiniens, de syriens, de libyens, d'afghans, de russes à la frontiére russo-ukrainienne.... cela ne vous interesse pas... cela vous importe peu...

C'est si loin.... loin....loin...tellement loin....de vous et de vos préoccupations !!!!

Vous avez dit "republicains"..;

Moi je dis couillons...par respect pour les regles de la bianséances,

Vous avez dit "republicains"... Moi je dis criminels-racistes tels que l'ont été les kapos, le peuple allemand quand les nazis massacraient...détruisaient... les Etats Nation européens...enfermaient...au nom de la  superiorité de race aryenne.... !!!!


 





 

 


Repost 0
Published by HADRIA RIVIERE - dans Psychologie
commenter cet article
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 14:48

Charlie Hebdo :

face aux récupérations politiques, les limites de l'unité nationale

 
Des centaines de milliers de personnes sont attendues dans les marches républicaines organisées partout en France dimanche 11 janvier.
Celle de Paris est de loin la plus importante. En tête de cortège, se trouveront le président de la République, des membres du gouvernement et de chefs de partis politiques, dont Nicolas Sarkozy.
Des chefs d'Etat et de gouvernements étrangers ont signifié leur présence pour marquer leur solidarité avec la France face aux tragiques événements qui ont secoué la France entre le 7 et le 9 janvier.

Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne, Portugal, Italie... La plupart des chefs de gouvernements européens ont annoncé qu'ils défileraient dimanche à Paris.

Huit chefs d'Etat dont les présidents malien Ibrahim Boubacar Keïta, gabonais Ali Bongo, nigérien Mahamadou Issoufou, ainsi que les Premiers ministres tunisien Mehdi Jomaa et turc Ahmet Davatoglu ont fait savoir qu'ils viendront à la marche dominicale,

de même que le roi de Jordanie Abdallah II et son épouse, la reine Rania.

Le président palestinien Mahmoud Abbas,

 

Dessin de Haddad paru dans Al-Hayat, Londres.

OUI ... Il- Abbas - rampe devant Israël
—Elias Khoury—Al-Quds Al-Arabi, Londres

http://www.courrierinternational.com/files/imagecache/article/illustrations/article/2012/11/1150/1150-HADDAD-B.jpg

 

mais aussi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman ont aussi signifié leur participation.

« L'union nationale est un piège »

Du jamais vu en France.

Avec un défilé devenu bien plus politique que citoyen, des voix accusant le gouvernement d'une récupération des tragédies se font entendre.

Ainsi, Olivier Besancenot, le leader du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), a annoncé qu'il ne participera pas au rassemblement parisien, parlant d'une « instrumentalisation politique ».

« Après l'ignoble attentat contre Charlie Hebdo, l'union nationale est un piège », fait savoir son parti dans un communiqué, le seul au sein de la classe politique, avec Lutte ouvrière, à apporter une voix dissonante dans le concert d'appels à rejoindre la marche Place de la République.

L'attaque terroriste contre Charlie Hebdo est « insupportable » et « un crime contre la démocratie et la liberté d'expression ».

Mais les partis « cherchent ainsi à masquer leur propre responsabilité dans la dégradation sociale et politique, le climat délétère que nous connaissons aujourd'hui », à l'heure où « le danger est immense de voir le racisme et l'islamophobie déferler », comme en témoigne la série d'attaques contre les mosquées ces derniers jours.

« Il est décisif d'y opposer une condamnation et une résistance sans concession.

Plus que jamais, nous devons combattre toutes stigmatisations, toutes discriminations.

Il faut aussi refuser toutes les mesures sécuritaires et liberticides », ajoute le NPA.

Du côté de Lutte ouvrière, tout en exprimant sa solidarité avec les victimes, « nous ne pouvons qu'être choqués par l'exploitation politique faite maintenant de cet événement par différents partis politiques et surtout par le gouvernement de François Hollande et Manuel Valls » qui « cherche à restaurer dans l'opinion un crédit qu'il a largement perdu de par toute sa politique.

Il veut en particulier justifier, par cet attentat attribué à ce qu'on appelle des "djihadistes", les interventions de l'armée française en Afrique et au Moyen-Orient. ».

Les musulmans entre le marteau et l'enclume

Au sein de la communauté musulmane, la condamnation des attentats à Paris, à Montrouge et à Porte de Vincennes est unanime mais l'opportunité de participer à la marche parisienne est aussi interrogée par crainte du piège que comporte la récupération.

L'annonce de la présence de Netanyahu, responsable de la politique coloniale répressive en Palestine, a aussi achevé de convaincre beaucoup - et pas uniquement des musulmans - de ne plus vouloir se rendre à la manifestation.

Comme tout un chacun, leur opposition ferme au terrorisme n'est pas à remettre en cause :

les musulmans en sont eux-mêmes victimes.

La mort d'Ahmed Merabet, le policier froidement abattu le 7 janvier, en est un éclatant exemple.

En outre, et parce que l'islam a été exploité par des criminels pour revendiquer des attaques ignobles, les amalgames, couplés d'une montée des actes islamophobes, font des musulmans de France des citoyens davantage touchés par les événements.

Toutefois, chacun est appelé à agir avec lucidité : pour les uns, il s'agit de refuser toute instrumentalisation des drames ; pour les autres, toute forme de compromission avec leur engagement politique et humaniste.

Dans le même temps, le risque que peut comporter l'absence « visible » des musulmans à pareil moment est soulevé, bien que, et il faut le répéter, leur responsabilité ne soit pas engagée dans les attentats et que ce soit d'abord en qualité de citoyens qu'ils se mobilisent.

La Grande Mosquée de Paris ne s'embarrasse pas de questions : elle a réitéré samedi son appel auprès des musulmans à participer massivement à la manifestation dans la capitale afin que soit marquée leur indignation.

 

Plusieurs fédérations et associations musulmanes ont lancé des appels similaires à l'échelle nationale.

Sans attendre une quelconque injonction, nombreux sont ceux qui choisissent par solidarité de se rendre aux rassemblements, et notamment en province où le débat est plus vite tranché.

Preuve en est, une nouvelle fois, de l'hétérogénéité de « la communauté » musulmane.

 

_____________________________________________________

Liban/Al-Qaida:

Un double attentat fait 9 morts

 

Un double attentat revendiqué par le Front al-Nosra a fait au moins 9 morts et 35 blessés samedi à Tripoli, dans le nord du Liban, a annoncé l'agence nationale NNA.

Un kamikaze a attaqué un café populaire situé dans le quartier à majorité alaouite de Jabal Mohsen, à Tripoli. Peu après, un second kamikaze s'est fait exploser au milieu de la foule venue secourir les victimes.

Selon les médias, l'attentat a été revendiqué par le Front al-Nosra, la branche syrienne d'al-Qaïda.

 

_____________________________________________

I

Nigéria: 19 morts dans un attentat commis par une fillette

 RIA Novosti

Un attentat-suicide perpetré par une fillette a fait au moins 19 morts et 18 blessés dans la ville nigériane de Maiduguri (nord-est), ont rapporté les médias internationaux.

D'après la Croix-Rouge, une fillette d'une dizaine d'année s'est fait exploser dans un marché très fréquenté de la ville vers 12h40 heure locale.

Pour le moment, aucun groupe terroriste n'a revendiqué l'attentat.

 

____________________________________________________

 

Repost 0
Published by HADRIA RIVIERE - dans Politique
commenter cet article
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 14:42
NO.... COMMENT !!!!
http://french.irib.ir/media/k2/items/cache/475726a66c0a6c7de8ff2cfca6869ebb_XL.jpg

Les 4 juifs tués à Paris enterrés ensemble mardi en Israël

Par La Voix de la Russie | Les quatre juifs tués vendredi par le jihadiste Amedy Coulibaly lors de l'attentat contre un supermarché casher à Paris seront enterrés mardi matin en Israël, a annoncé dimanche à l'AFP un responsable communautaire.

"Les quatre familles ont décidé d'enterrer leurs morts en Israël. Les obsèques auront lieu mardi au cimetière du Mont des Oliviers", à Jérusalem, a indiqué cette source.
 

 

Lien source  :

http://french.ruvr.ru/news/2015_01_11/Les-4-juifs-tues-a-Paris-enterres-ensemble-mardi-en-Israel-4118/

Repost 0
Published by HADRIA RIVIERE - dans Politique
commenter cet article

PEUPLES OPPRIMES...DEBOUT

LA LIGUE ARABES DES ETATS D'AMERIQUE ...:
LES OCCIDENTAUX DETRUISENT, MASSACRENT, LES PEUPLES MUSULMANS...OCCUPENT...COLONISENT LES PAYS
ET LA LIGUE EST AVEUGLE, SOURDE ET MUETTE...
122-arabe_hypocrisie.jpg

LES PEUPLES SOUVERAINS...S'AVANCENT....VERS... - (Chant du Départ )
La souveraineté a été définie par Jean Bodin (1530-1596) dans son traité "Les Six livres de La République" comme un attribut essentiel de l'État :
"La souveraineté est la puissance absolue et perpétuelle d'une République."
Aucun pouvoir n'est supérieur à la puissance souveraine qui ne peut être anéantie, mais elle n'est pas sans limite (s'exerce sur le domaine public et non privé).
Pour Jean-Jacques Rousseau, le peuple est le seul détenteur légitime de la souveraineté.

En droit, c'est la Constitution qui définit comment s'exerce la souveraineté, quelles sont les institutions qui détiennent le pouvoir et comment elles sont contrôlées.
 
PAYS DETRUITS,
PAYS OCCUPES,
PAYS COLONISES,
PAYS PILLES,
PEUPLES ASSERVIS,
PEUPLES APPAUVRIS, DEPUIS DES DECENNIES PAR UNE OLIGARCHIE AMERICANO-SIONISTE AVIDE AVEC LA COMPLICITE ACTIVE DES PEUPLES OCCIDENTAUX...
      

PALESTINE/PALESTINIENS

 

800px-Flag of Palestine.svg

 

AFGHANISTAN/AFGHANS

LE PROBLEME AFGHAN

 

600px-Flag of Afghanistan.svg

 

 

PAKISTAN/PAKISTANAIS

   

800px-Flag of Pakistan.svg

 

YEMEN/YEMENITES :...Le pouvoir Pro-Us...Tire sur le peuple, comme l'on tire à la foire sur les lapins en plâtre...Sans que cela ne souleve aucune constestation...!!!! 

 

800px-Flag of Yemen.svg

   

ALGERIE/ALGERIENS

 

800px-Flag of Algeria.svg

 

Les politiciens français nient les faits

Crimes d'Etat

Les politiciens français réecrivent l'histoire, en s'offrant le "beau rôle"

  

800px-Flag of Bahrain.svg

Le peuple dit : "Ni Shi’ite Ni Sunnite mais Bahreini».

« Nous ne voulons pas renverser le régime comme certains l’imaginent, et nous ne voulons pas obtenir le contrôle du gouvernement. Nous ne voulons pas des sièges et places ici ou là. Nous voulons être un peuple qui vit dans la dignité et dont les droits sont respectés ».  

Les AL KHALIFA repondent par la repression, les massacres, l'occupation saoudienne, encore plus de tyrannie!!!!

 2882948-4078356

   BAHREIN/BAHREINIS : ...- Monarchie Al Khalifa Et Régime Sioniste Deux Entités Coloniales Racistes Pratiquant Le Nettoyage Ethnique Un Génocide Lent Contre Les Populations Autochtones 

 

Pour ens avoir plus sur la repression là : 

link

BCC800px-Flag of Tunisia.svgC

TUNISIE/TUNISIENS


LE PEUPLE TUNISIEN EXIGE : UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE

Assemblée constituante ?

Une assemblée constituante est une institution collégiale avec pour tâche la rédaction, ou l'adoption, d'une constitution, c'est-à-dire le texte fondamental d'organisation des pouvoirs publics d'un pays. - source Wikipedia

    NOUVEAU DRAPEAU FRANCAIS  

nouveau-drapeau-francais

 

Le peuple français endure quant à lui l'oppression invisible mais tout aussi destructrice que l'idéologie sioniste et l'oligarchie financiére qu'il a lui même installé

 au pouvoir (c'est l'histoire du pendu qui fabrique la corde qui a servi à le pendre)...Si nous voulons casser ces chaines...

 

 

 

 Site source pour les photos:

link

L'ideologie sioniste expliquée par les Chretiens - un rappel historique :

link 

 

Et, si nous nous décidions d'agir...? Comment...? En citoyens/consommateurs/Responsables :

Nous pouvons poursuivre et Renforcer:

boycott israel

________________________________________________________________________________

 

 

 

Et parce que les Yankees sont accros au pétrole...Jamais les peuples de cette planéte surtout ceux assis sur cette mane noire...Ne pourrons vivre en paix, nous avons pour obligation d'arrêter d'idolâtrer ces GENOCIDAIRES YANKEES et, de les aider à tomber plus vite dans la fosse à purin !!!!

 

Mc do sheitan


Catégories

LA NOUVELLE MARIANNE


Elle est française...
Indéniablement elle est  française...
Inévitabelement, elle est française,

Assurément, elle est française,
Formellement, elle est française,
Elle est, française... EVIDEMMENT !

Quand le buste de Hafsia HERZI dans toutes les mairies
de FRANCE?


SAINT VINCENT DE PAUL…SYMBOLE DU DON…


LE DON DE SOI


        SAINT VINCENT DE PAUL
1581-1660

         PRETRE HUMANISTE FRANCAIS

Une conscience aigüe de soi et de l'Autre,
Permet d'ouvrir la porte de la Liberté.
Et,

de la maintenir ouverte à  l'Empathie...A la solidarité !
Hadria Riviere

...FEMMES D'HONNEUR...


MARIE GOUZE DITE OLYMPE DE GOUGES (1748-1793)
http://www.histoire-en-ligne.com/spip.php?article=195


LOUISE MICHEL DITE ENJOLRAS (1830-1905)

http://biosoc.univ-paris1.fr/actu/livres/gauthier2.htm


ROSA LOUISE McCAULEY PARKS (1913-2005)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosa_ParksD


DOLORES IBARRURI GOMEZ DITE LA PASIONARIA (1895-1989)

http://www.mosaique.levillage.org/miroirs/espasionaria.htm

JUSTICE POUR AAFIA SIDDIQUI

 

dr-aafia-siddiqui-bush-terrorism