Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui, Suis-Je

  • : Le blog de Hadria RIVIERE
  • Le blog de Hadria RIVIERE
  • : "Une conscience aigue de Soi et de l'Autre permet d'ouvrir les portes de la liberté..." Hadria RIVIERE
  • Contact

FEMMES REBELLES...

undefinedDAHYA…DAHIYA….DIHYA…KAHENA… (.. ?-700). 
 
http://www.berberescope.com/l'histoire_des_Berberes_yahoo.htm


FATMA TAZOUGHERT DITE LA ROUGE (1544-1641)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fatma_Tazoughert


Fatma-N-Soumer.jpg

LALLA FATMA N’SOUMER (1830-1863) -DITE LA JEANNE D'ARC DU DJURDJURA
www.1novembre54.com/frame.php




FADHMA AIT MANSOUR AMROUCHE (1882-1967)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fadhma_A%C3%AFt_Mansour_Amrouche

 

Rechercher

Archives

LES TOUAREG, SONT EN DANGER!

 

LA VIE DES TOUAREG

CULTURE, HISTOIRE "des hommes bleus" :

Les origines Préhistoriques et paléoberbéres des TOUAREG là :

http://www.amazighworld.org/studies/articles/touareg_histoire.php

Et, là :

http://www.ac-nancy-metz.fr/Pres-etab/lapicque/Opinfo98/Pourcher/vie.htm


L'HISTOIRE DE LA REVOLTE TOUAREG :

 

http://latelelibre.fr/index.php/2008/02/niger-un-chef-touareg-temoigne/

 

 Là :

http://conflitsoublies.blogspot.com/2008_04_01_archive.html

 

Et, là :

 

http://www.caravaneducoeur.com/lestouareghistoi/index.html

 
MENER, La lutte, en musique ! 

 



13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 04:07

 

 

Que disent exactement les médias « des pays non-alignés » qui, refusent de relayer la pensée Unique et de rouler dans l’idéologie néo-conservatrice "made in Usa", des occidentaux,

Médias  tout aussi crédibles…

Si, ce n’est plus…que « les chiens de garde » occidentaux qui, eux, sont  surtout des propagandistes, des « faiseurs de guerres »…. :

__________________________________________

 

Le narratif syrien de l’Occident se base sur “un mec dans un appartement au Royaume-Uni »

Un propagandiste de l’opposition syrienne dans un appartement en Angleterre, la seule source citée par la presse occidentale

Par Tony Cartalucci


landdestroyer.blogspot.jp


“L’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme” –OSDH- a été cité par les médias occidentaux depuis plus d’un an dans pratiquement tous leurs rapports, et ce indépendamment de l’agence de presse qui relaie l’information, que ce soit l’AFP, AP, CNN, MSNBC, CBS, BBC ou tout journal important occidental.

 

On pourrait penser que ceci devrait constituer une organisation géante avec des centaines de membres travaillant dur sur le terrain, documentant sans relâche ce qu’il se passe en Syrie avec photos et vidéos à l’appui, tout en coordonnant la diffusion de l’information avec la presse étrangère pour “observer” de manière non biaisée et “transparente” les conditions des “droits de l’Homme” en Syrie, ainsi qu’en montrant sa méthodologie pour y parvenir.

 

Cela est certainement l’impression que veulent laisser les médias occidentaux à ses lecteurs et suiveurs.

Mais de manière incroyable, l’OSDH n’est rien de tout cela.

 

En fait, il n’est qu’un homme seul, assis devant un ordinateur dans un appartement au Royaume-Uni, quelqu’un qui prétend recevoir des “coups de téléphone” avec des informations qui vont toujours incriminer le gouvernement syrien et toujours glorifier l’Armée Libre Syrienne –ASL-.

 

En fait, Reuters a même admis ceci dans un article intitulé : “Coventry, an unlikely home to prominent Syria activist” et concède même que cet homme, “Rami Abdulrahman” fait ouvertement partie de l’opposition syrienne qui recherche la fin du gouvernement syrien. Abdulrahman admet qu’il a quitté la Syrie il y a plus de 10 ans, qu’il a vécu en Grande-Bretagne depuis et qu’il ne retournera pas en Syrie avant que “Assad ne soit parti”.

 

Bien sûr, au-delà de cet article unique, Reuters et ses acolytes des autres agences de presse sont certaines de ne plus jamais rappeler ces faits à leurs lecteurs.

 

L’opportunité de l’impropriété semble presque inévitable pour un homme qui haït ouvertement un gouvernement ciblé depuis longtemps d’un changement forcé par le pays dans lequel il réside et dont les méthodes de reportage consistent en de douteux coups de téléphone reçus, impossibles pour quiconque de vérifier ; et quand Abdulrahman ne reçoit pas de mystérieux coups de téléphone des membres de l’opposition en Syrie -comme “Syrian Danny”-ou passant ses informations plus que douteuses à la presse occidentale, il est vu entrer et sortir du ministère britannique des affaires étrangères où il a rencontré le ministre des affaires étrangères britannique William Hague, qui cherche ouvertement à retirer du pouvoir syrien Bachar Al-Assad.

 

Photo : De Reuters: “Rami Abdelrahman, chef de l’OSDH, quitte le bureau des affaires étrangères et du Commonwealth après avoir rencontré le ministre William Hague dans le centre de Londres le 21 Novembre 2011

 

 

syrianshillrami.jpg 

REUTERS/Luke MacGregor” Abdelrahman n’est pas le “patron” de l’OSDH, il est l’OSDH à lui tout seul, bureau qu’il gère depuis son appartement en Grande-Bretagne comme dans un one man show.


Clairement, pour de vrais journalistes, Abdulrahman est un inutile, une source d’information hautement compromise qui a toutes les raisons du monde de bidouiller la réalité afin de l’adapter à son agenda politiquement motivé de renverser le gouvernement d’Al-Assad. Quoi qu’il en soit, pour un propagandiste, il est une mine d’or. C’est pourquoi, malgré les conflits d’intérêts flagrants, le manque de crédibilité, le désavantage évident d’être à 4000 km de l’action et des sujets de ses “observations”, ou le simple fait qu’un homme seul s’appelle lui-même “l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme”, les médias occidentaux continuent de nous abreuver de son torrent constant de désinformation.

 

Et quand les médias occidentaux se permettent de citer un personnage aussi douteux et compromis, cela veut dire que les preuves actuelles, qui fuitent immanquablement de Syrie, contredisent entièrement le narratif occidental de l’affaire, si profondément en fait, que l’occident doit construire ses “preuves” depuis le tissu du mensonge jusqu’au couturier “Abdulrahman” pour l’assembler.  


Tandis que le public devrait être outragé que l’establishment pense qu’il est si stupide, qu’il croira toute forme de preuve venant d’un activiste de l’opposition, qui se déguise de manière grotesque sous la  forme d’une organisation réputée, qui nous dit ce qu’il se passe en Syrie par le biais de “coups de téléphone” reçus dans son très confortable appartement en Angleterre.

 

Tony Cartalucci


http://landdestroyer.blogspot.jp/ 

 

Article original en anglais :


http://landdestroyer.blogspot.jp/2012/06/wests-syrian-narrative-based-on-guy-in.html

 

Traduction : Résistance 71  

_________________________________________      

« L'armée syrienne reprend le contrôle de plusieurs zones rebelles à Homs »

DAMAS,  –Xinhua--


L'armée syrienne a repris lundi le contrôle total des zones occupées par les rebelles dans la province de Homs –centre-, province qui est devenue ces derniers mois un important champ de bataille entre les forces gouvernementales et les rebelles armés.


La mission d'observation de l'ONU a exprimé sa "profonde préoccupation" dans un contexte où le nombre de victimes signalées à cause de l'escalade des conflits augmente en Syrie.

Ils ont également exhorté toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue.


Les médias syriens pro-gouvernementaux ont décrit la prise de contrôle des quartiers de Khalidieh et de Bab Sbaa par les forces gouvernementales comme un signe montrant que le gouvernement "est de moins en moins patient face aux attaques audacieuses des rebelles armés".


La mission d'observation de l'ONU a déclaré qu'un grand nombre de civils ont été piégés dans le quartier de Khalidieh et que la mission tentait de jouer le rôle de médiateur pour les évacuer vers un lieu sûr.

La mission onusienne appelle toutes les parties à mettre fin à toute forme de violence pour assurer la protection des civils et pour permettre leur évacuation vers des zones sûres, a déclaré la porte-parole des observateurs de l'ONU, Sausan Ghosheh.


Les observateurs ont également signalé de violents combats à Rastan et Talbiseh de la province de Homs.

Ils ont déclaré que l'Armée syrienne libre –rebelle- a capturé des soldats des forces gouvernementales à Talbiseh, et que les tirs de l'artillerie lourde et des mitrailleuses ont également été entendus, a déclaré Mme Ghosheh.

 

"Nous appelons également toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue et à faciliter l'entrée des observateurs de l'ONU dans la zone de conflit", a-t-elle dit.


Des attaques meurtrières ont également été signalées lundi dans d'autres parties de ce pays en proie aux conflits.

 

L'agence de presse officielle SANA a rapporté que cinq soldats gouvernementaux ont été tués par une bombe artisanale placée en bord de route, dans la ville côtière de Lattaquié, tandis que les militants ont déclaré que quatre personnes ont été tuées dans les bombardements de l'armée gouvernementale sur une zone montagneuse près de la ville.


Dans la province orientale de Deir el-Zour, les groupes armés ont fait exploser un gazoduc, provoquant la fuite de près de 400 000 mètres cubes de gaz, sans faire d'incendie heureusement.


Le quartier de Masaken Barzeh à Damas a également été secoué par deux explosions distinctes d'engins explosifs improvisés, faisant un mort et un blessé grave.


A Jaramana, banlieue de Damas, les autorités ont intercepté un véhicule chargé de 700 kilos d'explosifs, ont indiqué des témoins à Xinhua.


Les Comités de coordination des activistes ont déclaré que 33 personnes ont été tuées à travers la Syrie lundi.

Cette information n'a pas pu être vérifiée de source indépendante.

Selon l'estimation la plus récente de l'ONU,


9 000 personnes sont mortes pendant les 15 mois de troubles en Syrie.

 

Les autorités syriennes ont déclaré que plus de 2 000 soldats ont été tués dans les combats contre les groupes armés soutenus par des forces étrangères, ou dans des attaques armées sur les établissements publics.

 

Par ailleurs, le chef nouvellement élu du Conseil national syrien -CNS, opposition- a exhorté lundi le président syrien Bachar al-Assad à remettre ses pouvoirs au vice-président Farouk al-Charaa.

 

Le président Assad doit quitter le pouvoir et remettre ses pouvoirs au vice-président qui n'est pas impliqué dans les massacres dans le pays, a déclaré Abdel Basset Sayda.


Le week-end, ce Kurde de 56 ans a été élu pour diriger le SNC, basé à Istanbul.

 

Il a expliqué que sa nomination a montré que l'élection n'a discriminé personne, ethniquement ou religieusement.

 

Selon lui, l'opposition syrienne tiendra une réunion à Istanbul les 15 et 16 juin, pour discuter de la période de l'après-Assad.

 

Il espère également que l'Armée syrienne libre travaillera pour protéger le peuple syrien de la répression du gouvernement.


Liens source :


http://french.news.cn/monde/2012-06/12/c_131647955.htm

 

____________________________________________

 

Une source responsable: l'administration américaine poursuit son intervention dans les affaires syriennes et son soutien aux groupes armés


Damas : Une source responsable du ministère des affaires étrangères et des émigrés a déclaré que l'administration américaine, qui continue à s'ingérer ouvertement aux affaires internes de la république arabe syrienne, à soutenir les groupes terroristes armés, à couvrir leurs crimes et à déformer les réalités sur la Syrie au sein de l'Onu, exerce le chantage sur les pays du monde et la communauté internationale pour encercler la Syrie et cibler son attitude et sa fermeté.


La source de poursuivre: "On constate tout cela clairement dans les déclarations d'escalade faites ces derniers jours parallèlement avec l'escalade des terroristes partout dans le pays par l'assassinat des dizaines d'innocents et les attaques menées contre les villes syriennes dont al-Haffa"


La source a souligné que ces déclarations, où l'administration américaine prétend leur préoccupation devant la situation dans nombre des villes syriennes et la possibilité de commettre un nouveau massacre à al-Haffa, suscitent vraiment la préoccupation devant la possibilité que les groupes armés commettent eux un tel crime, comme l'avaient révélé les contacts téléphoniques menés par eux avec leurs directions en Turquie.


"Ces déclarations bouleversent les réalités, falsifient ce qui se passe sur le terrain et encouragent les groupes terroristes armés à commettre davantage de crimes et d'actes de violence non seulement à al-Haffa mais partout dans le pays", estime la source qui ajoute que les porte-parole américains négligent ceux qui mènent des agressions contre les établissements publics, détruisent les écoles, empêchent les examens des certificats et expulsent les civils de leurs maisons.


"Celui qui soutient les groupes armés par l'argent et l'arme et couvre leurs crimes contribue directement à l'effusion du sang syrien quel que soit ses déclarations", a fait noter la source qui a rappelé que le plan de l'émissaire international Kofi Annan appelle toutes les parties à arrêter la violence et que le gouvernement syrien a répondu favorablement à ce plan contrairement aux groupes armés soutenus par les Etats-Unis et ses agents dans la région qui avaient mis en doute ce plan et violé ses articles.


"La 1ère entente signée par le gouvernement syrien et l'ONU prévoit le droit du gouvernement syrien d'utiliser sa force pour préserver la sécurité et l'ordre, l'arrêt de toutes les agressions menées par les groupes armés contre les formations et les bases de l'armée arabe syrienne et les établissement gouvernementaux et impose aux groupes armés à respecter tous les actes illégaux conformément à la loi syrienne, dont l'assassinat, l'enlèvement et le sabotage et à cesser d'opposer l'arme ce qui n'a pas été appliqué depuis l'arrivée des observateurs internationaux en Syrie jusqu'à présent", a dit le source.


La source d'ajouter: "Partant de sa responsabilité devant le peuple et de son souci de la souveraineté, l'indépendance et l'intégrité territoriale de la Syrie, le gouvernement syrien éclaircit qu'il n'a exercé que son rôle et sa responsabilité de préserver la sécurité de ses citoyens".


La source d'inclure: "Le gouvernement syrien réitère son respect du plan de l'émissaireinternational Kofi Annan et souligne sa disposition à exécuter tous ses engagements et ses responsabilités.


Il ne permettra jamais aux groupes armés et à ceux qui les soutiennent à l'intérieur et à l'extérieur d'agresser les observateurs internationaux, et de les empêcher d'appliquer leur mission, comme l'avaient fait les groupes armés et il affirme son souci de la sécurité de son peuple et sa protection jusqu'au rétablissement de la sécurité et la stabilité dans tout le pays".

 

L.A.

 

Lien source :

_________________________________________________________________________ 

 

Week-end enflammé : milices et armée dans un face-à-face sans merci

L’équipe du site

 

La brigade d’Al-Farouk, l’une des milices les plus terribles de l’insurrection syrienne semble avoir essuyé une nouvelle défaite à Homs, elle a dû quitter son bastion à Khalidiyyé  

Plus de 2000 des membres de cette milice financée et armée par l’Arabie saoudite ont quitté depuis dimanche soir, assure Syria Truth.

 

Des témoins oculaires ont fait part de violents accrochages qui ont lieu à Khalidiyyé et dans la vallée de Tel Do, Rasten, Talbisseh et AdDar al-Kabira. L’armée régulière y a fait preuve d’une rigueur sans merci dans les quartiers des milices.


Syria Truth assure que les missiles et les projectiles utilisés  par l’armée syrienne bombardent avec précision leurs cibles, grâce aux services du système GPS fourni par le satellite russe qui permet de cerner avec exactitude les endroits à partir desquels les viennent les coups de feu des milices.

 

Le site assure que le quartier d’Al-Kossour a été évacué des miliciens et que les troupes gouvernementales ont déjà libéré entre 50 et 60% du quartier de Khalidiyyé . Selon des estimations militaires, ce quartier a besoin de quatre à six jours pour être libéré et purifié des charges explosives plantés dans les bâtiments publics et les maisons.


Des sources ont assuré au site qu’il ne reste plus de la brigade d’AlFarouk, commandée par Abel Razzak Tlass que la quatrième unité seulement, alors qu’un grand nombre de miliciens ont été tués et d’autres ont pris la fuite, dont Tlass lui-même.


Tlass Banni des siens


Justement et concernant le chef de cette brigade, Syria Truth mentionne un communiqué émanant du clan Tlass originaire de Rastel, assurant qu’il a été banni, signalant qu’il a échoué dans ses tentatives de rallier d’autres officiers de sa famille qui en compte des centaines, hormis trois d’entre eux qui furent tués durant des accrochages précédents. Les frictions dans la famille avaient éclaté après l’assassinat de Mounaf Tlass, le fils du général Talal Tlass, ancien haut officier de l’armée syrienne.

 

Le carnage évité


Dans la province de Damas -rif de Damas-, un véritable carnage a pu être évité.

 

Selon Sana, les forces de l’ordre ont désamorcé une voiture piégée contenant 700 Kg d’explosifs à proximité de Germana. Dans une localité avoisinante, Yelda, les forces de l’ordre ont perquisitionné une cache terroriste dans laquelle il y avait un atelier pour la fabrication de charges explosives


Selon le journal libanais AlAkhbar, cette région de Damas a été ces derniers jours le théâtre de combats intensifs, et ce depuis vendredi dernier.

 

A Damas: attaques simultanées


Dans la nuit de vendredi à samedi, des centaines -600 selon certaines sources- miliciens fondamentalistes et salafistes œuvrant dans le cadre de la milice irrégulière de l’Armée syrienne libre –ASL-  ont effectué plusieurs attaques simultanées : brûlant la centrale électrique du quartier AlQaboune, prenant d’assaut le siège des renseignements aériens de l’armée syrienne, à Harasta, alors qu’un troisième groupe s’activait dans la région de Roukn-Eddine. Des accrochages durant lesquels des obus RPG et des mitrailleuses ont été utilisés ont eu lieu dans le quartier de Kfar Soussa,  quartier situé au cœur de la capitale.


Le lendemain, un obus a frappé le siège du bâtiment du Conseil des ministres dans ce même quartier, et les dommages se sont limités aux dégâts matériels.


Vendredi, Un bus d’ouvrier russes travaillant dans le secteur pétroler syrien avait été la cible d’une attaque des insurgés, tuant plusieurs d’entre eux, et en blessant d’autres.

La riposte des forces de l’ordre fut imminente et violente.


Des dizaines de véhicules militaires se sont rendus vers les lieux des attaques, et des échanges de tirs intensifs eurent lieu. Citant des sources de l’insurrection, plus de cent miliciens ont été tués, rapportent AlAkhbar .

Dans la matinée du samedi, un pilonnage intensif a eu lieu dans la région d’Al-Qaboune et à Barzé, toujours dans la banlieue de Damas.


4 miliciens ont été atteints. Selon Sana, deux charges explosives ont explosé dans deux voitures à Barzé, tuant un conducteur de l’armée syrienne et blessant deux civils atteints dans l’explosion de la deuxième voiture.

Une base aérienne a risqué de tomber


Dimanche, une centaines d’hommes armés appartenant aux milices Khaled Ibn Al-Walid et Rijal Al-Llah -les hommes de Dieu- ont mené une offensive contre une base relevant des forces aériennes syriennes, à bord de motocycles.


A peine l’avaient-elles contrôlé pendant une quinzaine de minutes, que l’armée régulière a mené sa contre-attaque pour récupérer la base. Selon des sources insurgées pour AlAkhbar, quelques 65 insurgés ont été abattus alors que d’autres ont pris la fuite.


Evènements de Lundi


Dans la région de Lattaquié, un groupe armé islamiste a pris d’assaut un village et kidnappé plusieurs de ses habitants qui refusent de soutenir l’insurrection.


L’armée syrienne a riposté en bombardant les régions de stationnement des miliciens et des accrochages ont duré longtemps.


Des sources ont assuré pour AlAkhbar qu’il y a plusieurs victimes des deux côtés.

Et puis selon Sana, 5 éléments des forces de l’ordre et un grand nombre de «  terroristes » ont été tués en répliquant à une attaque menée contre leur unité.


A Deir Ezzor, une charge explosive a été actionnée sur le gazoline qui nourrit la région, provoquant une fuite de quelques 400 milles mètres cube, sans qu’il n’y ait d’incendie, selon Sana.


A Edleb, une charge explosive a explosé dans la ville même au passage d’une unité des forces de l’ordre tuant quatre d’entre eux dont un officier et un civil. Des échanges de tir s’en sont suivis.

 

Version OSDH-AFP


-La Version du propagandiste-


Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, -OSDH- principale source d’information sur l’insurrection syrienne de certaines agences internationales, l'armée continuait lundi de bombarder plusieurs bastions rebelles et faisait face à une résistance farouche des rebelles en Syrie. Et il est question d’au 55 syriens tués, dont 28 civils, 20 soldats et quatre rebelles.


   L'armée a bombardé avec l'aide d'hélicoptères Rastane, dans la pro

vince de Homs –centre-, dont elle tente de reprendre le contrôle depuis des mois, a indiqué l'ONG.

 Quatre civils y ont été tués dont une fillette.


 A Qousseir, également dans la province de Homs, des rebelles ont attaqué un barrage de l'armée et deux civils ont été tués par les tirs des militants, selon même source.

   Les bombardements ont visé également la localité de Haffé dans la province de Lattaquié -nord-ouest-, pilonnée depuis six jours, selon des militants.


La situation y est "terrible et les chars de l'armée sont aux portes de la ville", a dit l'un d'eux Sema Nassar, joint par l'AFP via Skype.


   "Il n'y a qu'un seul médecin qui traite les blessés dans la ville" désertée selon lui par la majorité de ses 30.000 habitants. "Il y reste les rebelles et certains civils armés qui les aident à défendre la ville", a-t-il ajouté.

   Dans la province de Hama –centre-, quatre civils ont trouvé la mort dans des opérations menées par les forces de sécurité, et un franc-tireur a été tué, selon l'OSDH.


Des secteurs de la province ont été également bombardés par l'armée.

   Dans la province de Deir Ezzor –est-, la localité d'Al-Achara était la cible d'un pilonnage de l'armée qui a coûté la vie à quatre civils et un déserteur. Des combats y ont en outre éclaté entre combattants rebelles et soldats dont six ont été tués, a poursuivi l'OSDH.


   Dans la province d'Idleb -nord-ouest-, neuf civils ont été tués, dont cinq par la chute d'un obus sur leur champ, et 13 membres des forces de sécurité ont péri dans des attaques à l'explosif contre leurs patrouilles, a ajouté l'ONG.

Trois autres civils ont péri dans la province d'Idleb.


   Dans la capitale syrienne, une bombe placée sous une voiture dans le secteur de Barzé a explosé faisant un mort, a poursuivi l'OSDH en disant ignorer pour l'instant s'il s'agissait d'un véhicule militaire ou civil.

Ailleurs dans la région de Damas, un "responsable local" a été assassiné par des hommes armés dans la localité de Daraya.

 

Lien source :


Partager cet article

Repost 0
Published by HADRIA RIVIERE - dans Politique
commenter cet article

commentaires

PEUPLES OPPRIMES...DEBOUT

LA LIGUE ARABES DES ETATS D'AMERIQUE ...:
LES OCCIDENTAUX DETRUISENT, MASSACRENT, LES PEUPLES MUSULMANS...OCCUPENT...COLONISENT LES PAYS
ET LA LIGUE EST AVEUGLE, SOURDE ET MUETTE...
122-arabe_hypocrisie.jpg

LES PEUPLES SOUVERAINS...S'AVANCENT....VERS... - (Chant du Départ )
La souveraineté a été définie par Jean Bodin (1530-1596) dans son traité "Les Six livres de La République" comme un attribut essentiel de l'État :
"La souveraineté est la puissance absolue et perpétuelle d'une République."
Aucun pouvoir n'est supérieur à la puissance souveraine qui ne peut être anéantie, mais elle n'est pas sans limite (s'exerce sur le domaine public et non privé).
Pour Jean-Jacques Rousseau, le peuple est le seul détenteur légitime de la souveraineté.

En droit, c'est la Constitution qui définit comment s'exerce la souveraineté, quelles sont les institutions qui détiennent le pouvoir et comment elles sont contrôlées.
 
PAYS DETRUITS,
PAYS OCCUPES,
PAYS COLONISES,
PAYS PILLES,
PEUPLES ASSERVIS,
PEUPLES APPAUVRIS, DEPUIS DES DECENNIES PAR UNE OLIGARCHIE AMERICANO-SIONISTE AVIDE AVEC LA COMPLICITE ACTIVE DES PEUPLES OCCIDENTAUX...
      

PALESTINE/PALESTINIENS

 

800px-Flag of Palestine.svg

 

AFGHANISTAN/AFGHANS

LE PROBLEME AFGHAN

 

600px-Flag of Afghanistan.svg

 

 

PAKISTAN/PAKISTANAIS

   

800px-Flag of Pakistan.svg

 

YEMEN/YEMENITES :...Le pouvoir Pro-Us...Tire sur le peuple, comme l'on tire à la foire sur les lapins en plâtre...Sans que cela ne souleve aucune constestation...!!!! 

 

800px-Flag of Yemen.svg

   

ALGERIE/ALGERIENS

 

800px-Flag of Algeria.svg

 

Les politiciens français nient les faits

Crimes d'Etat

Les politiciens français réecrivent l'histoire, en s'offrant le "beau rôle"

  

800px-Flag of Bahrain.svg

Le peuple dit : "Ni Shi’ite Ni Sunnite mais Bahreini».

« Nous ne voulons pas renverser le régime comme certains l’imaginent, et nous ne voulons pas obtenir le contrôle du gouvernement. Nous ne voulons pas des sièges et places ici ou là. Nous voulons être un peuple qui vit dans la dignité et dont les droits sont respectés ».  

Les AL KHALIFA repondent par la repression, les massacres, l'occupation saoudienne, encore plus de tyrannie!!!!

 2882948-4078356

   BAHREIN/BAHREINIS : ...- Monarchie Al Khalifa Et Régime Sioniste Deux Entités Coloniales Racistes Pratiquant Le Nettoyage Ethnique Un Génocide Lent Contre Les Populations Autochtones 

 

Pour ens avoir plus sur la repression là : 

link

BCC800px-Flag of Tunisia.svgC

TUNISIE/TUNISIENS


LE PEUPLE TUNISIEN EXIGE : UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE

Assemblée constituante ?

Une assemblée constituante est une institution collégiale avec pour tâche la rédaction, ou l'adoption, d'une constitution, c'est-à-dire le texte fondamental d'organisation des pouvoirs publics d'un pays. - source Wikipedia

    NOUVEAU DRAPEAU FRANCAIS  

nouveau-drapeau-francais

 

Le peuple français endure quant à lui l'oppression invisible mais tout aussi destructrice que l'idéologie sioniste et l'oligarchie financiére qu'il a lui même installé

 au pouvoir (c'est l'histoire du pendu qui fabrique la corde qui a servi à le pendre)...Si nous voulons casser ces chaines...

 

 

 

 Site source pour les photos:

link

L'ideologie sioniste expliquée par les Chretiens - un rappel historique :

link 

 

Et, si nous nous décidions d'agir...? Comment...? En citoyens/consommateurs/Responsables :

Nous pouvons poursuivre et Renforcer:

boycott israel

________________________________________________________________________________

 

 

 

Et parce que les Yankees sont accros au pétrole...Jamais les peuples de cette planéte surtout ceux assis sur cette mane noire...Ne pourrons vivre en paix, nous avons pour obligation d'arrêter d'idolâtrer ces GENOCIDAIRES YANKEES et, de les aider à tomber plus vite dans la fosse à purin !!!!

 

Mc do sheitan


Catégories

LA NOUVELLE MARIANNE


Elle est française...
Indéniablement elle est  française...
Inévitabelement, elle est française,

Assurément, elle est française,
Formellement, elle est française,
Elle est, française... EVIDEMMENT !

Quand le buste de Hafsia HERZI dans toutes les mairies
de FRANCE?


SAINT VINCENT DE PAUL…SYMBOLE DU DON…


LE DON DE SOI


        SAINT VINCENT DE PAUL
1581-1660

         PRETRE HUMANISTE FRANCAIS

Une conscience aigüe de soi et de l'Autre,
Permet d'ouvrir la porte de la Liberté.
Et,

de la maintenir ouverte à  l'Empathie...A la solidarité !
Hadria Riviere

...FEMMES D'HONNEUR...


MARIE GOUZE DITE OLYMPE DE GOUGES (1748-1793)
http://www.histoire-en-ligne.com/spip.php?article=195


LOUISE MICHEL DITE ENJOLRAS (1830-1905)

http://biosoc.univ-paris1.fr/actu/livres/gauthier2.htm


ROSA LOUISE McCAULEY PARKS (1913-2005)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosa_ParksD


DOLORES IBARRURI GOMEZ DITE LA PASIONARIA (1895-1989)

http://www.mosaique.levillage.org/miroirs/espasionaria.htm

JUSTICE POUR AAFIA SIDDIQUI

 

dr-aafia-siddiqui-bush-terrorism