Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui, Suis-Je

  • : Le blog de Hadria RIVIERE
  • Le blog de Hadria RIVIERE
  • : "Une conscience aigue de Soi et de l'Autre permet d'ouvrir les portes de la liberté..." Hadria RIVIERE
  • Contact

FEMMES REBELLES...

undefinedDAHYA…DAHIYA….DIHYA…KAHENA… (.. ?-700). 
 
http://www.berberescope.com/l'histoire_des_Berberes_yahoo.htm


FATMA TAZOUGHERT DITE LA ROUGE (1544-1641)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fatma_Tazoughert


Fatma-N-Soumer.jpg

LALLA FATMA N’SOUMER (1830-1863) -DITE LA JEANNE D'ARC DU DJURDJURA
www.1novembre54.com/frame.php




FADHMA AIT MANSOUR AMROUCHE (1882-1967)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fadhma_A%C3%AFt_Mansour_Amrouche

 

Rechercher

Archives

LES TOUAREG, SONT EN DANGER!

 

LA VIE DES TOUAREG

CULTURE, HISTOIRE "des hommes bleus" :

Les origines Préhistoriques et paléoberbéres des TOUAREG là :

http://www.amazighworld.org/studies/articles/touareg_histoire.php

Et, là :

http://www.ac-nancy-metz.fr/Pres-etab/lapicque/Opinfo98/Pourcher/vie.htm


L'HISTOIRE DE LA REVOLTE TOUAREG :

 

http://latelelibre.fr/index.php/2008/02/niger-un-chef-touareg-temoigne/

 

 Là :

http://conflitsoublies.blogspot.com/2008_04_01_archive.html

 

Et, là :

 

http://www.caravaneducoeur.com/lestouareghistoi/index.html

 
MENER, La lutte, en musique ! 

 



25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 17:00

 

Quelques infos reçues ou glanées déci delà suite à la manif éducation du
20 novembre dernier.

N'hésitez pas à nous faire passer vos infos sur
l'actualité sociale dans votre boite ou votre région !

CAEN
=====
Une AG "de lutte inter-éducation" était organisée à la suite de la
manifestation de jeudi dernier à laquelle nous avons participé avec des
compagnons de
la CNT-AIT

Environ 300 personnes, profs, étudiants, quelques lycéens.
Exposé des nouvelles attaques contre l'éducation nationale : réduction
drastique des effectifs, limitation des budgets, orientation des contenus
enseignés... sans poser vraiment ce qu'est l'école, comme appareil
idéologique d'Etat -voir sur ce thème le texte d'Althusser, dans la petite
bibliothèque subversive-.

Inquiétude sur le rognage des salaires, entre autre ; c'est la peur de
voir son pouvoir d'achat se dégrader.

Quelques interventions pour pousser l'analyse sur les choix sociétaux,
mais on reste dans le cadre étatique : toujours cette vision de l'Etat
thaumaturge.

Débat sur le mode de structuration à venir pour tenter d'amorcer la lutte,
en sachant qu'il a été question des non-aboutissements des derniers
mouvements.

Eternel débat sur les intersyndicales : l'AG est-elle un relais de
l'intersyndicale ou une structure indépendante ?

On commence à prendre conscience que le prochain mouvement devra
s'inscrire dans la durée. Peut-être un point positif mais qui demeure
assez maigre par rapport au reste...

Les différents groupes politiques s'observent, dans l'attente de la suite...

====================================================

DIJON :
L'occupation de l'Inspection académique délogée par la police
-----------------------------------------------------------------------

Suite à la manifestation unitaire, l'occupation de l'Inspection Académique
racontée par des reporters participatifs de brassicanigra.org

le 20 novembre avait lieu à Dijon comme dans de nombreuses autres villes
une manifestation unitaire de quelques 3000 personnes contre les réformes
de l'Education Nationale, les suppressions de postes, le service minimum,
la mise en place forcée du fichage "base-élève"..

 

 Ces dernières semaines, outre les luttes du primaire et du secondaire,

 des mouvements sont repartis dans diverses facs dont Dijon, contre la privatisation des universités, l'introduction de la sélection à l'entrée, l'étranglement budgétaire des filières considérées comme

 « non-rentables» , ou les menaces de suppression des bourses.

 

On trouvait donc dans la manif des
enseignant-e-s, aussi bien que des étudiant-e-s et lycéen-ne-s, notamment
de Charles de Gaulle.

A Dijon comme dans d'autres régions, la colère des enseignant-e-s du
primaire avait été attisée par une tentative d'amputer le droit aux
réunions d'informations syndicales.

 

Ces journées étaient jusqu'à l'an dernier

organisées le samedi dans la plupart des écoles.

 

Puisque l'école le samedi matin a été supprimée à la rentrée, les différents syndicats ont décidé d'organiser ces quelques réunions au cours de l'année les vendredi après-midi.

En Côte d'Or comme ailleurs, l'Inspection Académique, inscrite
dans la logique actuelle de briser les outils de luttes et d'organisation
collective, a essayé d'empêcher leur tenue sur un temps de scolarité.

 

 

La première réunion d'information syndicale s'est néanmoins organisée le
10 octobre et a été suivie en Côte d'Or par environ 1000 enseignant-e-s
sur 2800.

Mais cette semaine ces enseignant-e-s ont reçu une lettre leur demandant de
mentionner si ils/elles avaient été absent le 10 octobre et les menaçant
ainsi implicitement de leur retirer ce temps syndical sur leur salaire.

Diverses organisations syndicales dont le SNUipp-FSU avaient donc pris
rendez-vous ce jeudi à 17h avec l'Inspecteur d'Académie notamment pour
protester contre ces menaces.

De ce fait, à la fin de la manif, plutôt que de s'arrêter tristement comme
à l'habitude devant la préfecture et de se désagréger petit à petit, une
bonne partie du cortège décide de poursuivre et d'aller accompagner les
enseignant-e-s du primaire jusqu'à leur rendez-vous à l'Inspection
Académique.

 

Sur le parvis de l'Inspection, ça crie et ça s'agite, on sent
que tout le monde est remonté.

 

Quand à 17h les portes s'entrouvrent dans
le but de laisser passer une maigre délégation officielle, les
manifestant-e-s font le forcing et s'engouffrent immédiatement dans les
locaux. Le hall et la salle de réunion sont occupés par environ

150 personnes, d'autres restent dehors.

 

Il s'agit de montrer que cette fois on
ne se laissera pas endormir par une entrevue doucereuse au sort déjà
ficelée et qu'il s'agit aujourd'hui de faire pression collectivement pour
obtenir satisfaction.

 

A l'intérieur, il y a des instits' de divers
syndicats -SNUipp-FSU, CGT educ', CNT, FO...-, mais aussi de nombreux
lycéen-ne-s, des étudiant-e-s encartés ou non -l'UNEF, aussi timorée et
corporatiste qu'à l'habitude a depuis longtemps abandonné la partie-

 Et quelques parents d'élèves.

Une pression sonore enjouée et crescendo se met en place avec des pecus,
seaux, poubelles, djembes, chants, slogans et cris.

Elle durera plusieurs heures.

 

Elle sera interrompue quelquefois par des discussions
téléphoniques avec l'Inspecteur d'Académie retranché aux étages et par des
moments de concertation collective pour estimer

la poursuite à donner à l'action.

 

Il apparaît vite que l'Inspecteur d'Académie ne supporte pas
d'être occupé de la sorte, boude, se vexe et tente un classique : "je ne
recevrai de délégation que si tout le monde sort".

 

Il apparaît tout aussi vite que les occupant-e-s ne sont pas dupes et répondent en chantant à tue-tête "nous resterons toute la nuit !".

 

Au fur et à mesure de la soirée,
ils/elles font la démonstration de leur sérieux en restant soudés et en
amenant des vivres.

 

Alors que l'Inspecteur semble prêt à craquer et attend
des ordres du gouvernement, et dans l'hypothèse qu'une délégation soit
reçue, il est décidé d'élargir les revendications initiales à celles des
lycéen-ne-s et étudiant-e-s et que certain-e-s d'entre elles/eux
participent aux négociations avec l'inspecteur.

Celui-ci répond finalement qu'il n'est pas question de recevoir en même
temps les organisations syndicales d'enseignantes et les lycéen-ne-s et
étudiant-e-s.

 

Il finit par offrir dans sa grande mansuétude de causer aux
premiers dès le lendemain matin et aux seconds ultérieurement peut-être
s'ils lui adressent un courrier.

Alors qu'en bas, on essaie de faire pot commun de ses revendications pour
poser une critique globale d'une logique politique, on essaie en haut de
casser toute logique unitaire et d'entretenir un corporatisme cloisonné
pour affaiblir les luttes.

 

La volonté d'une délégation immédiate est
réaffirmée, tout comme le fait que les gens ne décideront de partir, ou
pas, qu'au vu de ce qu'avancera l'Inspecteur d'Académie.

Au final, l'Inspecteur d'Académie voit bleu et une expulsion policière est
annoncée. Il est décidé que nous ne sortirons pas de notre plein gré et de
se regrouper en ligne et en se tenant dans le fond de la salle.

 

On a beau être sous Sarkozy et faire venir les condés

 à tout bout de champs pour
piétiner les mouvements sociaux, il semble que le préfet n'assume qu'à
moitié de venir déloger des enseignants à coup de matraque

à 10 heures et demi du soir...

 

Les policiers anti-émeute, cachés sur le parking de
derrière, débarquent par surprise en courant par une porte dérobée et font
sortir tout le monde en force, dans les cris, les coups

et les bousculades.

 

Après l'intervention violente sur la manifestation lycéenne
d'octobre et la mise derrière les barreaux de deux de ses participant-e-s
pour quelques mois pour que dalle, cela confirme le ton actuel de la
répression sur Dijon.

 

Pourtant, à l'issue du bras de fer de ce soir, il
semble que ce n'est pas la pression policière qui fera retomber la
détermination, bien au contraire.

Face à un gouvernement qui se targue d'en finir avec la "culture de grève"
et pour qui la modernité serait que les mouvements sociaux ne perturbent
plus rien et signent donc leur arrêt de mort, il est salvateur de voir se
réaffirmer des formes de syndicalisme de lutte et la légitimité qu'il y à
bloquer le bon fonctionnement des institutions si l'on veut se donner les
moyens de les faire plier.

 

On a d'ailleurs encore vu aujourd'hui à quel
point ce type d'actions "archaïques" sont la hantise des représentants du
pouvoir qui savent bien que dans ce cas ils ne peuvent plus rouler les
gens comme à l'habitude par quelques tours de passe-passe et belles
paroles confortablement assis dans leur bureaux.

 

Les occupations viennent les perturber concrètement là

où ils se trouvent et permettent, au-delà des
habituelles représentations syndicales, de travailler directement dans des
dynamiques d'assemblées et de démocratie directe où les personnes en lutte
peuvent se faire entendre et réagir sur le moment.

 

Souhaitons que ce type de dynamiques collectives

se multiplient dans la suite du mouvement.

Une nouvelle manifestation de l'éducation nationale serait annoncée pour
jeudi prochain, suivie d'éventuelles grèves reconductibles - un préavis est
déposé par la CGT jusqu'aux vacances- , les AG continuent à la fac et les
lycées s'organisent- ...

 

Avec en sus les grèves de la poste et des
transports, il est bien possible, à l'instar de ce qui se passe
actuellement en Italie face au gouvernement Berlusconi, que l'hiver
français passe de la crise de l'économie capitaliste à

un front de résistance politique globale.

PS : A noter que du coté des jaunes, le syndicat SE-UNSA a condamné le soir
même ces agissements jugés "irresponsables", ce que le Bien public s'est
empressé de relater.

=======================

SENS -89- :

Suite à l'AG du 20/11, une centaine d'enseignants grévistes ont décidé de
se coordonner.

Il a été décidé d'organiser des informations en direction
des parents, pour essayer de les associer à la lutte, car ce qui se passe
concerne tout le monde, les attaques ne concernent pas seulement le monde
enseignant.

 

Des actions sont prévues dans les semaines à venir ...

A suivre ...

LIENS SOURCE :


http://liste.cnt-ait.info


http://cnt-ait.info


Contact@cnt-ait.info



 

Partager cet article

Repost 0
Published by CNT/AIT TOULOUSE/Hadria RIVIERE - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Activiste-Rouge 06/12/2008 15:47

merci pour ta réponse hadria ,et revenir chez toi sera un plaisir ,c'est si bon de ne pas se sentir seul dans nos idées ,prends soin de toi a bientot .

Hadria RIVIERE 06/12/2008 19:00






 


C'est justement parce que nous sommes de plus en plus nombreux que, les
dirigeants de ce pays cherchent par tous les moyens a museler le NET !!!

Je me suis rendue sur votre blog...Bravo, pour la qualité des textes et, la couleur - personnellement, je suis aussi sensible aux couleurs, à la clarté de l'ensemble et, a la grandeur des
caractères et, vous alliez ces qualités...

Vous  démarrez ?
Et, au quel cas je vous souhaite de nombreux lecteurs !!!









Hadria RIVIERE 06/12/2008 14:11

Bonjour !

Je vous donne les coordonnées de qui, je crois être l'auteur de cet article :

calucmalou@yahoo.fr
A vous de le convaincre

Merci de cette visite et, au plaisir de vous retrouver !!

Hadria RIVIERE

Activiste-Rouge 06/12/2008 13:34

salut a toi ..... salut a vous !
nous avons trouvé sur internet un texte sur les conséquences des réformes de ce gouvernement qui s'intitule : " la journée d'Enzo" . Ne connaissant pas l'auteur , nous avons cherché , car nous souhaitons le diffuser sous forme de tracts lors de manifestations , si tu en es l'auteur , veux tu bien nous donner ton accord de citer ton nom ou ton site , afin que personne ne s'approprie injustement ce texte qui est peut etre le tien , saches qu'en le lisant ,nous avons été touché , ému , par la vérité de cet ecrit .
Nous te remercions de ta réponse , en espérant que tu nous accordera le privilege de le diffuser , au nom de ceux qui aujourd'hui ... de demain vont se retrouver dans la souffrance exprimée dans ce document .
Salut a toi
Salutations fraternelles .

PEUPLES OPPRIMES...DEBOUT

LA LIGUE ARABES DES ETATS D'AMERIQUE ...:
LES OCCIDENTAUX DETRUISENT, MASSACRENT, LES PEUPLES MUSULMANS...OCCUPENT...COLONISENT LES PAYS
ET LA LIGUE EST AVEUGLE, SOURDE ET MUETTE...
122-arabe_hypocrisie.jpg

LES PEUPLES SOUVERAINS...S'AVANCENT....VERS... - (Chant du Départ )
La souveraineté a été définie par Jean Bodin (1530-1596) dans son traité "Les Six livres de La République" comme un attribut essentiel de l'État :
"La souveraineté est la puissance absolue et perpétuelle d'une République."
Aucun pouvoir n'est supérieur à la puissance souveraine qui ne peut être anéantie, mais elle n'est pas sans limite (s'exerce sur le domaine public et non privé).
Pour Jean-Jacques Rousseau, le peuple est le seul détenteur légitime de la souveraineté.

En droit, c'est la Constitution qui définit comment s'exerce la souveraineté, quelles sont les institutions qui détiennent le pouvoir et comment elles sont contrôlées.
 
PAYS DETRUITS,
PAYS OCCUPES,
PAYS COLONISES,
PAYS PILLES,
PEUPLES ASSERVIS,
PEUPLES APPAUVRIS, DEPUIS DES DECENNIES PAR UNE OLIGARCHIE AMERICANO-SIONISTE AVIDE AVEC LA COMPLICITE ACTIVE DES PEUPLES OCCIDENTAUX...
      

PALESTINE/PALESTINIENS

 

800px-Flag of Palestine.svg

 

AFGHANISTAN/AFGHANS

LE PROBLEME AFGHAN

 

600px-Flag of Afghanistan.svg

 

 

PAKISTAN/PAKISTANAIS

   

800px-Flag of Pakistan.svg

 

YEMEN/YEMENITES :...Le pouvoir Pro-Us...Tire sur le peuple, comme l'on tire à la foire sur les lapins en plâtre...Sans que cela ne souleve aucune constestation...!!!! 

 

800px-Flag of Yemen.svg

   

ALGERIE/ALGERIENS

 

800px-Flag of Algeria.svg

 

Les politiciens français nient les faits

Crimes d'Etat

Les politiciens français réecrivent l'histoire, en s'offrant le "beau rôle"

  

800px-Flag of Bahrain.svg

Le peuple dit : "Ni Shi’ite Ni Sunnite mais Bahreini».

« Nous ne voulons pas renverser le régime comme certains l’imaginent, et nous ne voulons pas obtenir le contrôle du gouvernement. Nous ne voulons pas des sièges et places ici ou là. Nous voulons être un peuple qui vit dans la dignité et dont les droits sont respectés ».  

Les AL KHALIFA repondent par la repression, les massacres, l'occupation saoudienne, encore plus de tyrannie!!!!

 2882948-4078356

   BAHREIN/BAHREINIS : ...- Monarchie Al Khalifa Et Régime Sioniste Deux Entités Coloniales Racistes Pratiquant Le Nettoyage Ethnique Un Génocide Lent Contre Les Populations Autochtones 

 

Pour ens avoir plus sur la repression là : 

link

BCC800px-Flag of Tunisia.svgC

TUNISIE/TUNISIENS


LE PEUPLE TUNISIEN EXIGE : UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE

Assemblée constituante ?

Une assemblée constituante est une institution collégiale avec pour tâche la rédaction, ou l'adoption, d'une constitution, c'est-à-dire le texte fondamental d'organisation des pouvoirs publics d'un pays. - source Wikipedia

    NOUVEAU DRAPEAU FRANCAIS  

nouveau-drapeau-francais

 

Le peuple français endure quant à lui l'oppression invisible mais tout aussi destructrice que l'idéologie sioniste et l'oligarchie financiére qu'il a lui même installé

 au pouvoir (c'est l'histoire du pendu qui fabrique la corde qui a servi à le pendre)...Si nous voulons casser ces chaines...

 

 

 

 Site source pour les photos:

link

L'ideologie sioniste expliquée par les Chretiens - un rappel historique :

link 

 

Et, si nous nous décidions d'agir...? Comment...? En citoyens/consommateurs/Responsables :

Nous pouvons poursuivre et Renforcer:

boycott israel

________________________________________________________________________________

 

 

 

Et parce que les Yankees sont accros au pétrole...Jamais les peuples de cette planéte surtout ceux assis sur cette mane noire...Ne pourrons vivre en paix, nous avons pour obligation d'arrêter d'idolâtrer ces GENOCIDAIRES YANKEES et, de les aider à tomber plus vite dans la fosse à purin !!!!

 

Mc do sheitan


Catégories

LA NOUVELLE MARIANNE


Elle est française...
Indéniablement elle est  française...
Inévitabelement, elle est française,

Assurément, elle est française,
Formellement, elle est française,
Elle est, française... EVIDEMMENT !

Quand le buste de Hafsia HERZI dans toutes les mairies
de FRANCE?


SAINT VINCENT DE PAUL…SYMBOLE DU DON…


LE DON DE SOI


        SAINT VINCENT DE PAUL
1581-1660

         PRETRE HUMANISTE FRANCAIS

Une conscience aigüe de soi et de l'Autre,
Permet d'ouvrir la porte de la Liberté.
Et,

de la maintenir ouverte à  l'Empathie...A la solidarité !
Hadria Riviere

...FEMMES D'HONNEUR...


MARIE GOUZE DITE OLYMPE DE GOUGES (1748-1793)
http://www.histoire-en-ligne.com/spip.php?article=195


LOUISE MICHEL DITE ENJOLRAS (1830-1905)

http://biosoc.univ-paris1.fr/actu/livres/gauthier2.htm


ROSA LOUISE McCAULEY PARKS (1913-2005)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosa_ParksD


DOLORES IBARRURI GOMEZ DITE LA PASIONARIA (1895-1989)

http://www.mosaique.levillage.org/miroirs/espasionaria.htm

JUSTICE POUR AAFIA SIDDIQUI

 

dr-aafia-siddiqui-bush-terrorism