Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui, Suis-Je

  • : Le blog de Hadria RIVIERE
  • Le blog de Hadria RIVIERE
  • : "Une conscience aigue de Soi et de l'Autre permet d'ouvrir les portes de la liberté..." Hadria RIVIERE
  • Contact

FEMMES REBELLES...

undefinedDAHYA…DAHIYA….DIHYA…KAHENA… (.. ?-700). 
 
http://www.berberescope.com/l'histoire_des_Berberes_yahoo.htm


FATMA TAZOUGHERT DITE LA ROUGE (1544-1641)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fatma_Tazoughert


Fatma-N-Soumer.jpg

LALLA FATMA N’SOUMER (1830-1863) -DITE LA JEANNE D'ARC DU DJURDJURA
www.1novembre54.com/frame.php




FADHMA AIT MANSOUR AMROUCHE (1882-1967)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fadhma_A%C3%AFt_Mansour_Amrouche

 

Rechercher

Archives

LES TOUAREG, SONT EN DANGER!

 

LA VIE DES TOUAREG

CULTURE, HISTOIRE "des hommes bleus" :

Les origines Préhistoriques et paléoberbéres des TOUAREG là :

http://www.amazighworld.org/studies/articles/touareg_histoire.php

Et, là :

http://www.ac-nancy-metz.fr/Pres-etab/lapicque/Opinfo98/Pourcher/vie.htm


L'HISTOIRE DE LA REVOLTE TOUAREG :

 

http://latelelibre.fr/index.php/2008/02/niger-un-chef-touareg-temoigne/

 

 Là :

http://conflitsoublies.blogspot.com/2008_04_01_archive.html

 

Et, là :

 

http://www.caravaneducoeur.com/lestouareghistoi/index.html

 
MENER, La lutte, en musique ! 

 



23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 15:55

PARTIE I

 

ARTICLE ECRIT PAR :  TRISTAN VALMOUR :

 

L’ECOLE, DES CLICHES A LA REALITE

 

L’ADOLESCENT, LA FAMILLE ET LA SOCIETE



« Tous les professeurs et tous les examinateurs de France -et pas seulement du baccalauréat- sont d’accord là-dessus :

 

 Les jeunes Français n’écrivent pas en français. La déchéance progressive est, en cette affaire, d’une prodigieuse rapidité… »

 Ce constat de Faguet n’est pas nouveau ; il date du… 18 février 1909 !

Qui s’intéresse sérieusement à l’enseignement produira un nombre incalculable de documents – on peut remonter jusqu’à Platon – témoignant de son inévitable dégradation.

Cette insatisfaction permanente conduit l’humanité vers plus de performance, alors qu’elle est née imparfaite et nue. D’un autre côté, le critique se grandit aux yeux de la communauté en apparaissant particulièrement concerné par le problème.

 

Il ne prend toutefois aucun risque à dénoncer les imperfections d’un système puisque l’humanité entame à peine son histoire.

Si les problématiques scolaires nous concernent tous, il convient néanmoins de les exposer hors des querelles partisanes. C’est ce que nous tenterons au travers d’une série d’articles, en limitant d’abord le champ à l’enseignement secondaire.

 

L’enjeu est de taille puisqu’il s’agit de s’ouvrir sur l’économie de la connaissance.

L’un des faits remarquables de ces trente dernières années est la place grandissante de l’adolescent dans la famille et la société. Il a gagné en autonomie et pouvoir ce qu’il a perdu en innocence et protection.

Cela n’est pas sans provoquer des problèmes dans son parcours scolaire.

D’abord, l’adolescent-copain recueille les confidences de ses parents qui ne lui épargnent aucun de leurs soucis. Il est informé de tout ce qui se passe et participe à maintes décisions familiales alors qu’il n’est pas suffisamment mûr sur les plans cognitif et affectif pour comprendre la situation qui lui est soumise.

 

Il emmène alors dans son cartable les problèmes familiaux.

Les médias offrent également l’image d’un monde effrayant par le biais de films, documentaires ou informations.

Comment pouvons-nous, dans ces conditions, attendre de nos ados une motivation à participer au fonctionnement d’une société qui n’a que la peur

et la précarité pour récompenses ?

Parallèlement, les loisirs, dont l’offre a explosé, mobilisent une grande partie de son emploi du temps. Il est ainsi très fréquent de trouver des ordinateurs, télévisions et consoles de jeux dans une chambre de jeunes gens.

 

Quand on se couche à deux heures du matin après avoir joué ou chatté, on ne peut être disposé à travailler. Cette absence d’encadrement familial conduit les enfants-rois à délaisser l’école, milieu où l’on attend de la discipline et du travail.

De même, le désœuvrement comme l’absence de perspectives et de valeurs mènent un nombre croissant d’adolescents à se réfugier dans la violence*, la drogue ou l’alcool.

 

En la matière, l’école n’est plus un oasis. Les surveillants ramassent ainsi régulièrement des bouteilles de « Despé » ou d’alcools forts dans les cours de récréation, et les odeurs de cannabis envahissent d’improbables lieux.

 

Les parents se rendent parfois complices, comme cette maman qui a offert à sa fille, scolarisée dans un collège catholique très prisé, une bouteille de whisky pour ses 15 ans !

 

Ces faits, qui ne sont pour la plupart pas consignés, touchent donc toutes les catégories sociales, tous les établissements.

Ensuite, l’ado est la cible privilégiée des agences de marketing ; on lui attribue une responsabilité dans les dépenses familiales, de 30 à 50 % selon les sources.

 

Ce rôle de prescripteur lui confère un pouvoir énorme dont il ne jouissait pas lorsque son argent de poche se montait à 5 ou 10 francs par semaine et qu’il n’avait pas à donner son avis sur l’emploi des ressources familiales.

 

L’adolescent participe ainsi activement à une société consumériste aux valeurs incompatibles avec le milieu scolaire.

 

Les parents, de leur côté, résistent difficilement aux messages publicitaires sous peine d’être ringardisés ; ils ne peuvent lutter contre un budget de plusieurs milliards d’euros.

 

Comment l’école, austère, pourrait-elle transmettre le goût de l’effort quand les publicités attractives – dont les ados sont friands – vantent le contraire ? On ne s’étonnera donc pas de trouver des élèves dans les commerces entre deux cours.

L’enfant-roi qui n’aime pas l’école est avant tout l’enfant d’une société mercantile qui voulait augmenter le nombre de clients !

 

L’école et la famille en paient aujourd’hui le prix.

En effet, l’espace et le temps marchands progressent, et prônent la facilité quand l’école promet l’effort. Facilité pour acheter -téléphone, internet, magasins toujours achalandés-, comme pour utiliser les produits rendus plus « intelligents » par l’électronique.

 

Au final, l’utilisateur n’aura même plus à presser un bouton.

En revanche, apprendre nécessite du temps, de la patience et des révisions car aucun savoir n’est définitivement acquis. L’élève est confronté à un acte douloureux et ingrat puisque la récompense n’est ni automatique ni immédiate ni définitive.

 

Au contraire des jeux vidéo qui sont si prisés parce qu’ils récompensent sans délai les efforts et valorisent ainsi le joueur. Apprendre est aussi un acte qui place l’adolescent en situation de profonde solitude alors qu’il est avide de communiquer, de découvrir l’autre et se révéler à son contact.

Enfin, les adolescents ont besoin de s’identifier à une image idéale. Ce peut être un héros, une profession réputée pour ses valeurs. Le héros, qu’il soit sportif, acteur ou chanteur est complètement décrédibilisé. Il se drogue, s’exile pour des raisons fiscales, est capable de l’inavouable pour réussir.

 

Le pharmacien vole la sécurité sociale, le médecin s’apparente à un commerçant, l’enseignant et le prêtre sont accusés de pédophilie, le pompier est pyromane, le policier viole les prostituées, le juge se trompe, l’humanitaire détourne l’argent de son association, etc.

 

Les déviances précédentes ne constituent naturellement pas une généralité, mais ce sont celles que l’on retiendra puisque surmédiatisées.

 

Le monde auquel les adolescents sont confrontés décrédibilise le discours moralisateur que tient le personnel enseignant, quand celui-ci n’a tout simplement pas abdiqué.

L’école est aussi un espace de sociabilité où l’on apprend la solidarité et l’humilité, où l’on encourage les meilleurs à aider les plus faibles.

 

L’inverse de la société individualiste et égoïste qui désigne l’autre comme un parasite, un adversaire, un ennemi qu’il faut écraser ou assujettir.

Mais l’école est un espace qui n’a pas évolué depuis plus de deux cents ans quand le monde de l’entreprise a adapté l’environnement au travail, sous les conseils d’ergonomes.

 

Ce n’est pas pour rien que les adolescents confondent volontiers environnement scolaire et milieu carcéral. Peut-on raisonnablement attendre de nos enfants qu’ils écoutent, lisent et étudient en silence, sept heures par jour dans un environnement sobre quand un adulte ne tiendrait pas deux heures assis dans les mêmes conditions ?

 

On comprendra aisément qu’un tel environnement ne prédispose pas les élèves à fournir le travail nécessaire.

On serait alors tenté d’idéaliser les sociétés précédentes, mais la lecture de différents documents scolaires prouve qu’elles connaissaient leur lot d’élèves indisciplinés et fainéants, en l’absence d’une démocratisation de l’enseignement.

 

Certes, le nombre et la gravité des faits étaient moindres, mais la discrétion surtout mieux assurée : on ne parlait pas, n’enquêtait pas, ne rapportait pas.

 

En réalité, c’est l’exposition de l’adolescent d’aujourd’hui aux maux de la société qui constitue la différence majeure.

 

Ce dernier est davantage informé, il participe plus à la vie de la famille et aux valeurs de la société consumériste. Il a en quelque sorte troqué sa naïveté et son innocence contre une plus grande responsabilité. Tout cela n’est pas sans incidence sur l’école.

Il y a donc urgence à redéfinir le statut de l’adolescent – cet adulte en devenir qui n’en est pas encore un – comme à transformer notre société afin qu’elle épouse les valeurs de l’école, héritière d’une vieille tradition républicaine.

 

Ce n’est donc pas à l’école de s’adapter à la société, mais à la société de s’adapter à l’école.

 

Rajout Personnel :

Je ne partage pas ce dernier point qui, en mon avis omet de prendre en considération une idée toute simple :

le changement, pour être complet et effectif se doit d’être systémique et mettre en scéne :

la famille, l’adolescent, l’école, ce qui  devrait découler, sur des modifications significatives, des valeurs dominantes d’une  société…

Dés qu’un seul de ces protagonistes refusent le changement ou s’arque boute sur la certitude d’être « meilleur » ,  évite de réfléchir,  d’analyser, d’identifier ses dysfonctionnement ; s’installe alors un  déséquilibre; source de nombreuses

 Tensions  et violence, qui empêcheront  le changement, du système en profondeur, d’une part et, d’autre par parce que

l’action éducative se pratique, à plusieurs et, chacun des protagonistes du changement attendu doit s'impliquer pour le rendre effective :

 

Parents, enseignants, l’adolescent.

 

* Sur la violence à l’école, on peut se reporter à ce texte d’Eirick PRAIRAT qui expose les données avec grande simplicité :

http://cpe.paris.iufm.fr/article.php3?id_article=1265

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tristan VALMOUR/Hadria RIVIERE - dans Sociologie
commenter cet article

commentaires

canelle56 28/11/2008 13:25

Vaut mieux aller sur mon blog
http://canelle56.over-blog.com
article d' hier qui se nomme réflexion , merci d avoir pris le temps de me répondre
bonne journée

canelle56 28/11/2008 07:14

bonjour, je viens chez vous par le biais d'Eliane
qui a pensé que la réponse à mon article réflexion
serait dénoncé chez vous et je crois en effet que votre texte pourrait expliquer ce malaise adolescent que moi je cherche à comprendre ,merci a vous
bonne journée

Hadria RIVIERE 28/11/2008 12:59



Bienvenu sur ce blog et merci pour cette visite !


Je n’ai pas très bien compris votre question – si bien sur vous posiez une
question.


 


Vous semblez intéresser pas les phénomènes « adolescent », leur
fonctionnement, leur interrogation, leur angoisse..


 


Ces gamins doivent affronter et souvent seuls une société agressive et
déshumanisée…


 


J’ai travaillé pendant de longues années dans l’accompagnement et la prise en
charge de jeune enfants, adolescents et jeunes adultes, nous les adultes nous leur proposons un société où l’instinct de mort est dominant…Et, en même temps nous exigeons d’eux qu’ils nous
respectent..


 


C’est antinomique !!


 


Dîtes- m’en un peu plus, afin que je saisisse votre
préoccupation !


 


Merci et au plaisir de vous lire !


 



Patrick 23/11/2008 22:03

Merci Hadria pour cet article qui explique clairement le malaise que fait naître la "polution consumo mediatique" chez nos adolescents, adultes en devenir.
Raison de plus pour mieux les préparer à affronter cette polution et en s'en préserver pour que demain ils changent ce monde décadent que nous avaons collectivement laissé s'installer depuis de trop nombreuses années.
L'éuducation, la formation continue des adultes sont le lieux privilégiés pour donner aux individus les moyens leur permettant de se défendre ontre la "culture" de masse qui abruti et avili l'homme moderne.
Il faut continuer à dénoncer comme tu le fais ces "évaluations" basées sur des objectifs minimalistes, étroits et axés sur l'utilitarisme le plus marchant qui soit.
Encore merci pour ton initiative.
Patrick

Hadria RIVIERE 28/11/2008 12:53



Patrick, bien le bonjour !


 


Il suffit de lire la pyramide de MASLOW-voir sur ce blog – pour se rendre
compte que l’humain pour vivre n’a pas besoin de se lancer, au prix de sa santé psychique et physique dans une frénésie d’achats…


 


La consommation sert les intérêts de la minorité possédante, parce qu’elle leur
permet de nous tenir en laisse..


Dépenser c’est s’endetter et quand l’individu est endetté il ne risque
certainement pas de contester, faire grève ou s’opposer à la CASSE des acquis sociaux…


 


De plus, le coma consumériste permet d’endormir la populace et ainsi de mieux
la berner, l’entrainer sur les chemins de la destruction de la planète et de la guerre pour davantage de bénéfice pour toujours et encore la même minorité dominante.


 


Quand l’individu est occupé à consommer il n’est certainement pas occupé à
penser, réfléchir, s’interroger…


 


Voici en mon sens une chaîne mortifère à laquelle l’individu, a grand
 intérêt à mettre un terme :


 


Les parents travaillent beaucoup pour amasser le maximum d’argent afin de
consommer toujours davantage,


Pendant qu’ils travaillent ainsi l’enfant, puis l’adolescent est livré soit à
une étrangère soit à lui-même,


Les parents rentrent du boulot épuisé, agressifs, indisponible pour leurs
enfants…


 


Culpabilisant ils achètent la paix sociale au sein de leur foyer en offrant a
leur enfants des tas d’objets inutiles au lie et place de leur offrir attention, temps de parole et considération et encore respect…


 


C’EST LA UNE CHAINE INFERNALE qui, ne peut mener qu’à la violence et, à la
destruction de la cellule familiale.


 


C’est cet objectif : la déstabilisation de la cellule familiale qui, est
visé par les tenants de l’idéologie néoconservatrice ultralibérale quand ils cherchent à IMPOSER le travail du dimanche.


Car comme chacun le sait, les magasins ouverts le dimanche
impliquent /


L’obligation pour les mères de famille – souvent caissière, souvent vendeuses,
souvent occupant des emplois précaires en CDD ou à mi-temps de se rendre sur le lieu du travail au lieu d’être dans à leur domicile entrain de partager un moment de détente avec leur
enfants.


 


Que vont faire les enfants livrés à eux-mêmes ?


 


Je conseille aux idéologues favorables au travail du dimanche, d’observer, de
décrypter la société américaine et les dégâts occasionnés sur la cellule familiale, sur l’équilibre des enfants, sur le psychisme des enfants devenus adultes …


Ajoutons à cette déstabilisation qui, ne profitera qu’a la même minorité
possédante un autre élément et de taille :


 


La désagrégation, par les pseudos-reformes DARCOS et Cie  de notre système éducatif qui, là encore vise surtout les classes moyennes et les ouvriers car les écoles publiques réservées aux enfants des autoproclamées
Elites, elles-ces écoles ont étè renforcé en moyens humains et financiers…


 


A votre avis pour quel objectif ce « DEUX POIDS DEUX MESURES »
HEIN !


 


Il est plus aisé de DOMINER un peuple CRETIN/CREDULE assoiffé de religion,
inculte voire même analphabète – comme le sont les Amerlock – puisque c’est là le modèle préféré des néoconservateurs politiciens corrompus de France – qu’un peuple instruit, cultivé et
affectivement structuré.


 


Alors, pour mieux assoir sa DOMINATION l’idéologie néoconservatrice organise la
CASSE de l’école et, la DESTRUCTURATION de la famille sous des motifs fallacieux pour l’un des reformes pour l’autre permettre aux salariés qui, le souhaitent de gagner plus… Pourquoi faire
gagner plus…


 


Puisque JAMAIS les salariés ne gagneront plus dans une société qui, continuera
à privilégier le Capital, la finance au détriment de la valeur TRAVAIL, les Spéculateurs au détriment des SALARIES, les fonds de pension, au détriment de l’avenir et la pérennité d’une
entreprise.


 


Combien de chômeur, la crie financière va laisser sur le bord de la
route ?


Et,  en parallèle les politiciens
que 53% de français ont appelés au pouvoir SUPRIMENT :


 



Les bourses pour les étudiants handicapés,


Limitent le nombre de logement pour étudiants,


Organisent la pauvreté des étudiants qui, sont de fait contraints de
travailler et, comment travailler tout en fournissant des résultats scolaire de qualité leur permettant de poursuivre leur études ?


Augmentent le prix d’inscription…


La Vente des Universités à des
privés pour organiser DAVANTAGE L’UNIFORMITE et le CRETINISME DU PEUPLE !!!



 


En résumé : ORGANISENT L’EXLUSION DE SYSTEME SCOLAIRE DE NOMBREUX
ETUDIANTS PARCE QUE PAUVRES, L’EXLUSION PROLETAIRE DONC LA DISCRIMINATION SOCIALE = C’EST CELA LE VERITABLE VISAGE DE LA France SARKOZYSTE, UMPISTE ET MEME SOCIALISTE BOBO
CAVIAR.


 


Alors que pendant ce temps l’IRAN, ce peuple que les autoproclamé Intellectuels
français qualifient de Terroriste


 D’incultes sauvage voici comment
fonctionne la scolarité et le taux de fréquentation dans ce pays par comparaison d’avec les USA modèle auquel se raccroche et VEULENT NOUS IMPOSER les ELITES françaises


 


DEUX LIENS POUR Y PUISER LES INFORMATIONS NECESSAIRES A UNE  REFLEXION EQUITABLE :


 


http://www.mri.gouv.qc.ca/fr/informer/ententes/pdf/1994-01.pdf


 


Ouvrir les portes de l'éducation dans la province la plus pauvre d'Iran


 


http://www.unicef.org/french/sowc/iran_30050.html


 


Sachant que ces statistiques sont le fait d’organisme d’Etat français ou
anti-Iranien…


Donc idéologique marqué et de fait très partiaux néanmoins ils relèvent de
nombreuses améliorations… Et, une politique active  avec pour objectif de résoudre les problèmes liés à la démographie importante et, à l’absence
d’Etablissement scolaire, dans certaines régions montagneuses et éloignées.


 


Pendant qu’en France on supprime des postes et des
écoles !!!


Si, nous les adultes laissons faire ces horreurs nous conduisons nos enfants
vers une société de violence et de destruction d’humanité…


 


Alors de nous laisser pour la énième fois BERNER renseignons-nous et prenons le
temps de réfléchir et de méditer sur de nombreux exemples : tels Danois, Finlandais, Suédois


 


Préférons ces modèles là a celui du modèle Américain qui, a depuis longtemps
démontré et prouvé sa nocivité…Ces effets NECROPHILES, MORIFERES !!!


 


Qui sont les SAUVAGES, les véritables TERRORISTES dans ces deux
exemples…


 


Hadria RIVIERE



PEUPLES OPPRIMES...DEBOUT

LA LIGUE ARABES DES ETATS D'AMERIQUE ...:
LES OCCIDENTAUX DETRUISENT, MASSACRENT, LES PEUPLES MUSULMANS...OCCUPENT...COLONISENT LES PAYS
ET LA LIGUE EST AVEUGLE, SOURDE ET MUETTE...
122-arabe_hypocrisie.jpg

LES PEUPLES SOUVERAINS...S'AVANCENT....VERS... - (Chant du Départ )
La souveraineté a été définie par Jean Bodin (1530-1596) dans son traité "Les Six livres de La République" comme un attribut essentiel de l'État :
"La souveraineté est la puissance absolue et perpétuelle d'une République."
Aucun pouvoir n'est supérieur à la puissance souveraine qui ne peut être anéantie, mais elle n'est pas sans limite (s'exerce sur le domaine public et non privé).
Pour Jean-Jacques Rousseau, le peuple est le seul détenteur légitime de la souveraineté.

En droit, c'est la Constitution qui définit comment s'exerce la souveraineté, quelles sont les institutions qui détiennent le pouvoir et comment elles sont contrôlées.
 
PAYS DETRUITS,
PAYS OCCUPES,
PAYS COLONISES,
PAYS PILLES,
PEUPLES ASSERVIS,
PEUPLES APPAUVRIS, DEPUIS DES DECENNIES PAR UNE OLIGARCHIE AMERICANO-SIONISTE AVIDE AVEC LA COMPLICITE ACTIVE DES PEUPLES OCCIDENTAUX...
      

PALESTINE/PALESTINIENS

 

800px-Flag of Palestine.svg

 

AFGHANISTAN/AFGHANS

LE PROBLEME AFGHAN

 

600px-Flag of Afghanistan.svg

 

 

PAKISTAN/PAKISTANAIS

   

800px-Flag of Pakistan.svg

 

YEMEN/YEMENITES :...Le pouvoir Pro-Us...Tire sur le peuple, comme l'on tire à la foire sur les lapins en plâtre...Sans que cela ne souleve aucune constestation...!!!! 

 

800px-Flag of Yemen.svg

   

ALGERIE/ALGERIENS

 

800px-Flag of Algeria.svg

 

Les politiciens français nient les faits

Crimes d'Etat

Les politiciens français réecrivent l'histoire, en s'offrant le "beau rôle"

  

800px-Flag of Bahrain.svg

Le peuple dit : "Ni Shi’ite Ni Sunnite mais Bahreini».

« Nous ne voulons pas renverser le régime comme certains l’imaginent, et nous ne voulons pas obtenir le contrôle du gouvernement. Nous ne voulons pas des sièges et places ici ou là. Nous voulons être un peuple qui vit dans la dignité et dont les droits sont respectés ».  

Les AL KHALIFA repondent par la repression, les massacres, l'occupation saoudienne, encore plus de tyrannie!!!!

 2882948-4078356

   BAHREIN/BAHREINIS : ...- Monarchie Al Khalifa Et Régime Sioniste Deux Entités Coloniales Racistes Pratiquant Le Nettoyage Ethnique Un Génocide Lent Contre Les Populations Autochtones 

 

Pour ens avoir plus sur la repression là : 

link

BCC800px-Flag of Tunisia.svgC

TUNISIE/TUNISIENS


LE PEUPLE TUNISIEN EXIGE : UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE

Assemblée constituante ?

Une assemblée constituante est une institution collégiale avec pour tâche la rédaction, ou l'adoption, d'une constitution, c'est-à-dire le texte fondamental d'organisation des pouvoirs publics d'un pays. - source Wikipedia

    NOUVEAU DRAPEAU FRANCAIS  

nouveau-drapeau-francais

 

Le peuple français endure quant à lui l'oppression invisible mais tout aussi destructrice que l'idéologie sioniste et l'oligarchie financiére qu'il a lui même installé

 au pouvoir (c'est l'histoire du pendu qui fabrique la corde qui a servi à le pendre)...Si nous voulons casser ces chaines...

 

 

 

 Site source pour les photos:

link

L'ideologie sioniste expliquée par les Chretiens - un rappel historique :

link 

 

Et, si nous nous décidions d'agir...? Comment...? En citoyens/consommateurs/Responsables :

Nous pouvons poursuivre et Renforcer:

boycott israel

________________________________________________________________________________

 

 

 

Et parce que les Yankees sont accros au pétrole...Jamais les peuples de cette planéte surtout ceux assis sur cette mane noire...Ne pourrons vivre en paix, nous avons pour obligation d'arrêter d'idolâtrer ces GENOCIDAIRES YANKEES et, de les aider à tomber plus vite dans la fosse à purin !!!!

 

Mc do sheitan


Catégories

LA NOUVELLE MARIANNE


Elle est française...
Indéniablement elle est  française...
Inévitabelement, elle est française,

Assurément, elle est française,
Formellement, elle est française,
Elle est, française... EVIDEMMENT !

Quand le buste de Hafsia HERZI dans toutes les mairies
de FRANCE?


SAINT VINCENT DE PAUL…SYMBOLE DU DON…


LE DON DE SOI


        SAINT VINCENT DE PAUL
1581-1660

         PRETRE HUMANISTE FRANCAIS

Une conscience aigüe de soi et de l'Autre,
Permet d'ouvrir la porte de la Liberté.
Et,

de la maintenir ouverte à  l'Empathie...A la solidarité !
Hadria Riviere

...FEMMES D'HONNEUR...


MARIE GOUZE DITE OLYMPE DE GOUGES (1748-1793)
http://www.histoire-en-ligne.com/spip.php?article=195


LOUISE MICHEL DITE ENJOLRAS (1830-1905)

http://biosoc.univ-paris1.fr/actu/livres/gauthier2.htm


ROSA LOUISE McCAULEY PARKS (1913-2005)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosa_ParksD


DOLORES IBARRURI GOMEZ DITE LA PASIONARIA (1895-1989)

http://www.mosaique.levillage.org/miroirs/espasionaria.htm

JUSTICE POUR AAFIA SIDDIQUI

 

dr-aafia-siddiqui-bush-terrorism